Villeneuve (VD)

13 août 2015 23:33; Act: 14.08.2015 07:56 Print

«On n'avait reçu aucun signe d'EgoKiefer»

par Mirko Martino - Le fabricant de fenêtres EgoKiefer, AFG va transférer la production du site de Villeneuve (VD) vers Pravenec en Slovaquie. Réaction de la syndique socialiste de la localité vaudoise.

Sur ce sujet
Une faute?

Patricia Dominique Lachat, votre réaction quant à l’annonce d’EgoKiefer?
«Cette annonce est un choc, c’est une très mauvaise nouvelle pour ma commune et pour le Chablais en général, une région déjà très affectée par la fermeture de Tamoil. Je suis très attristée.»

Ne craignez-vous pas que d’autres entreprises du site de Villeneuve emboîtent le pas d’EgoKiefer?
On n’a reçu aucun signe dans ce sens-là venant d’autres entreprises. En même temps, on n’avait reçu aucun signe pour EgoKiefer non plus. De manière générale, les délocalisations sont un phénomène à prendre en considération, notamment avec le franc fort. Mais le choix stratégique d’EgoKiefer ne vise pas uniquement Villeneuve, puisque le groupe restructure dans toute la Suisse.

En tant que syndique, vous êtes donc bien désarmée face aux conséquences directe du franc fort sur vos administrés…
Au niveau communal, on ne peut vraiment rien y faire. Cependant, j’ai eu le conseiller d’Etat Philippe Leuba au téléphone. Il veut examiner quelle est la situation d’EgoKiefer en Suisse.

On imagine qu’une telle fermeture aura également des conséquences sur les finances de la commune de Villeneuve...
Ce sont 90 emplois directs qui vont disparaître. Il y aura peut-être aussi des conséquences sur des emplois indirects, notamment au sein d’entreprises qui travaillaient avec EgoKiefer. Mais pour l’instant, ce sont surtout ces nouvelles personnes sur le marché du travail chablaisien qui me préoccupent. Surtout qu’elle s’ajoutent au 200 de Tamoil, même si EgoKiefer se serait engagé pour aider ces employés à retrouver du travail. Certes, cela provoquera aussi un manque à gagner fiscal direct et indirect. Mais l’entreprise ne ferme que la production et pas la vente, ce qui aurait été beaucoup plus dommageable.

Qu’allez-vous faire afin d’éviter que d’autres fermetures d’entreprises n’interviennent dans la région?
J’ai appelé le délégué économique d’Aigle Région, car il est important que l’on examine cela au niveau régional, avec tout le Chablais. On verra.

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 72 heures est automatiquement désactivé en raison du très grand nombre de messages que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Nico le 14.08.2015 08:10 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Boycottons !

    Alors soyons plus malin arrêtons d'acheter leurs produits ! Boycottons ces boîtes de m... !! Mais malheureusement de nos jours les entrepreneurs ont une telle soif de l'or qu'ils n'hésitent pas à acheter de la moins bonne qualité à l'étranger pour économiser et payer leurs voitures impayables ! Pour une fois regardons chez les français , ils sont très très solidaires a ce niveau, eux privilégient leurs produits avant les produits étranger.

  • Gugus le 14.08.2015 08:23 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Faut commencer une fois

    Ne plus acheter des produits et services d'EgoKiefer! Voilà...

  • Rascasse le 14.08.2015 10:36 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    du pipo

    L'usine Slovaque a été acheter par Ego kiefer il y a 2ans alors que le taux plancher était en vigeur... alors la delocalisation a cause du franc fort c'est du vent et le plan était prevu bien avant. courage aux petites mains qui devront ce reconvertir.

Les derniers commentaires

  • Dan le 15.08.2015 11:53 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Je vous demande

    Unia va de toute façon en faire des chômeurs heureux, avec casquette et drapeau. En fait à quoi elle sert encore Unia? Je suis indépendant.

  • B. L. le 15.08.2015 11:22 Report dénoncer ce commentaire

    Le danger est a coté..

    Comme déjà dit dans certains commentaires ici, il ne faut pas avoir peur de qui veut délocaliser loin de la Suisse! Le danger il vient de nos voisins! Ils veulent faire ce que la Suisse a fait ces 15 ans derniers années. Mon entreprise se trouve a 12 minutes de la frontière, elle a 28 employés dont 14 frontaliers. J'ai été invité par le maire d'une commune française et eu une proposition qu'on ne peut pas refuser. Bientôt ces mes fils qui vont reprendre l'entreprise et je laisse décider. Je n'ose pas imaginer a l'avenir proposer notre travail a 30% moins cher! ça sera l'explosion!

  • Angela le 14.08.2015 19:09 Report dénoncer ce commentaire

    Trop de différence!

    On a trop de différence avec nos pays voisins sur charges et loyers. Notre enseigne d'habillements présente un peu partout en Europe retrouve le plus de difficulté en Suisse. Si on calcule la distance de deux succursales Geneve et France voisine a 15 minutes en voiture on a déjà une différence incroyable. Pour quasi le même chiffres d'affaire, même prix de vente, surface identique de 120 m2 et même nombre de personnel on a des frais d'exploitation par mois de 28'000 a geneve contre 9000 a coté! Pour les fenêtre c'est la même chose!

  • Didier le 14.08.2015 16:16 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Stratégie économique

    Stratégie étudié depuis longtemps car la commune de Annemasse avait déjà entrer en relation en offrant un terrain pour 50 ans, allègements fiscaux et charges salariales payé pour les employés moins de 35 ans. C'est que le début.. on a fait ça pendant des années et maintenant on subit la même chose.

  • Fred le 14.08.2015 15:57 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Pas étonné du tout

    Mais franchement! quel intérêt pour une entreprise de fabrication et non de services rester en Suisse? Moi j'en vois pas! On est hors concurrence! un salaire ici fait travailler 5 personnes la bas. Juste impossible!