France

15 juillet 2019 15:35; Act: 16.07.2019 11:48 Print

À la veille du G7, les tensions sur la taxe GAFA

Faute d'accord mondial sur la taxation du numérique, une taxe sur les géants américains du numérique a été adoptée par certains pays, dont la France.

storybild

Photo d'illustration. (Photo: AFP)

Sur ce sujet
Une faute?

Les ministres des Finances du G7 se retrouvent mercredi et jeudi près de Paris sur fond de tensions franco-américaines à propos de la taxe sur les géants du numérique, mais aussi pour parler du projet de monnaie virtuelle de Facebook.

Officiellement, l'objectif de ce G7 Finances, qui se réunit à Chantilly au nord de Paris sous le titre «rendre le capitalisme plus juste», est «d'ouvrir la voie entre les sept pays économiquement les plus puissants de la planète vers la réduction des inégalités et la justice fiscale», a expliqué une source française.

Dans les coulisses, cette réunion préparatoire du sommet des chefs d'État du G7, qui se tiendra à Biarritz (Sud-Ouest) fin août, donnera surtout l'occasion aux alliés des États-Unis de discuter avec l'administration de Donald Trump de la guerre commerciale qui menace la croissance mondiale et de la taxation du numérique.

Une semaine après l'ouverture d'une enquête aux États-Unis sur la taxe sur les géants du numérique approuvée par la France, le ministre des Finances Bruno Le Maire retrouvera en tête à tête le secrétaire au Trésor Steven Mnuchin moins d'un mois après leur rencontre du sommet du G20 d'Osaka au Japon à la fin de juin.

Ce sera l'occasion pour Bruno Le Maire de rappeler à son homologue américain que la France s'est engagée à annuler cet impôt dès qu'un accord mondial sur la taxation du numérique sera trouvé au sein de l'Organisation pour la Coopération et le développement économiques (OCDE), qui s'est donné jusqu'en 2020 pour y parvenir.

Même si les sources françaises soulignent les relations «extrêmement bonnes et très régulières» entre les deux hommes, le ministre français rappellera au secrétaire au Trésor que la France «continuera à décider souverainement des modalités de taxation de la nation française», a expliqué une source de Bercy.

«Nous inviterons Steven Mnuchin à accélérer les efforts pour parvenir à définir la fiscalité du XXIe siècle plutôt que de nous menacer de section 301, de sanctions, de rétorsions, qui ne sont pas forcément les meilleures politiques entre alliés», a expliqué la source française.

Succession au FMI

L'enquête américaine – ouverte dans le cadre de l'article de la loi du commerce dit «Section 301» – pourrait, en fonction des conclusions auxquelles elle aboutit, entraîner des mesures de représailles américaines.

Pour sa présidence cette année du G7, la France s'est fixé l'objectif de réduire «le décalage entre la réalité économique mondiale et la réalité fiscale» après l'émergence au cours des dernières décennies des géants du numérique, appelés les GAFA, acronyme de Google, Amazon, Facebook et Apple.

«Il faut une fiscalité du XXIe siècle pour le modèle économique du XXIe siècle», a expliqué la source de Bercy.

Les ONG Attac et Oxfam ont saisi la balle au bond et demandé aux ministres du G7 de «s'engager en faveur d'un système fiscal international plus juste» et une taxation «plus efficace» des multinationales.

La monnaie virtuelle de Facebook

Un autre dossier épineux figurera au menu des grands argentiers de la planète à Chantilly: le projet de monnaie virtuelle Libra du géant américain Facebook, qui suscite de nombreuses préoccupations de la part des ministres et des banquiers centraux.

«Nous réaffirmons notre volonté de ne pas laisser une entreprise privée se doter des moyens de la souveraineté monétaire», a assuré la source du ministère des Finances. Bruno Le Maire avait déjà annoncé publiquement son opposition à Libra.

La présidence française du G7 a également l'ambition de «mettre fin à l'évasion fiscale» qui «permet à des multinationales de réaliser des profits à un endroit et de les déplacer à un autre où les niveaux de taxation sont inférieurs».

M. Le Maire et son homologue allemand Olaf Scholz sont «déterminés à avancer sur des résultats très concrets. Nous avons pour le coup le soutien total des États-Unis», assure-t-on à Bercy, même si l'on écarte tout accord à Chantilly sur un impôt sur les sociétés minimal qui freinerait l'optimisation fiscale.

À Chantilly, les ministres parleront également de la succession de la française Christine Lagarde à la tête du FMI, après sa candidature à la Banque centrale européenne (BCE). Ce poste revient traditionnellement à un européen.

(nxp/afp)

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 72 heures est automatiquement désactivé en raison du très grand nombre de messages que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Maurice le 15.07.2019 16:49 Report dénoncer ce commentaire

    Sus à l'impérialisme US

    Les USA eux peuvent sanctionner des pays s'ils commercent avec d'autres pays qu'ils n'aiment pas (Iran, Russie, Venezuela etc). Par contre quand un pays veut instaurer une taxe sur son sol, ils menacent. Dit vulgairement, les mecs ne se sentent plus pisser ! J'espère que la France tiendra bon, et que plusieurs pays lui emboiteront le pas. Ras le bol de se coucher en permanence devant leur Dollar tout puissant.

  • adjuger vendu le 15.07.2019 16:52 Report dénoncer ce commentaire

    Économie mondiale

    Trump lui taxe bien a tout va, au nom de la protection des emplois américains etc, pourquoi les autres pays se gênerait? Et vu que les GAFA sont américaines... qu'ils paient comme tout le monde! Déjà que les employés sont sous payé, juste au minimum possible!

  • Fondant le 15.07.2019 17:09 Report dénoncer ce commentaire

    Villégiature bucolique

    Vous reprendrez bien un peu de Chantilly dans votre coupe Danemark?

Les derniers commentaires

  • télégraphe le 16.07.2019 06:40 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    ils seraient bien dans la mouise

    Moi je serais Google,Facebook ou Apple je fermerais mes accès à la France et ses conneries de taxe.

  • Boubou le 15.07.2019 18:09 Report dénoncer ce commentaire

    Fesse de Bouc

    Je vous le disais que Facebook allait devenir payant

    • Mitch50 le 15.07.2019 19:07 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

      @Boubou

      eh bien tant mieux si c'est vrai, comme cela il y aura moins de conneries la dedans.

  • Je Me Marre le 15.07.2019 17:39 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    GAFA

    Ou là les grands therme pour une conscience tranquille je me marre qu'elle plaisanterie

  • Fondant le 15.07.2019 17:09 Report dénoncer ce commentaire

    Villégiature bucolique

    Vous reprendrez bien un peu de Chantilly dans votre coupe Danemark?

  • adjuger vendu le 15.07.2019 16:52 Report dénoncer ce commentaire

    Économie mondiale

    Trump lui taxe bien a tout va, au nom de la protection des emplois américains etc, pourquoi les autres pays se gênerait? Et vu que les GAFA sont américaines... qu'ils paient comme tout le monde! Déjà que les employés sont sous payé, juste au minimum possible!

    • Voilà le 15.07.2019 17:25 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

      @adjuger vendu

      Commentaire intellectuellement pauvre. Les États unis disposent d'un moyen de pression colossal. Leur devise, utilisée comme moyen d'échange international, leur permet d'avoir le monde sous perfusion tout en restant fidèles à leur vision impérialiste. De plus, les GAFA sont plus riches que (presque) tous les gouvernements. J'aurais bien développé, mais j'ai pas le temps. Bonne journée

    • T-Rex le 15.07.2019 18:01 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

      @Voilà

      Je recherche l'intelligence de ce commentaire... pas facile... Venant d'une personne qui juge les autres, je m'entendais à quelque chose de nettement plus pertinent de sa part.

    • Jean PEUPLUS le 15.07.2019 18:42 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

      @Voilà

      c est pour cela que l europe aurait du s allier a la Russie depuis longtemps...et la on aurait rigolé...

    • Mat le 15.07.2019 18:42 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

      @T-Rex

      Pareil, je pense comme vous, c est le camembert qui dit au munster : tu pues....