Suisse

04 juillet 2018 18:20; Act: 04.07.2018 18:31 Print

Affentranger cède les rênes à la tête d'Implenia

Le CEO de l'entreprise de construction laissera sa place à André Wyss, un ancien de Novartis, dès le 1er octobre.

storybild

Anton Affentranger avait repris la direction générale après avoir présidé le conseil d'administration de 2006 à 2011. (Photo: Keystone)

Sur ce sujet
Une faute?

Implenia a officialisé mercredi un changement à la tête de son comité de direction avec la désignation d'André Wyss en qualité de directeur général (CEO) au 1er octobre. Son prédécesseur, Anton Affentranger, avait déjà laissé entendre en 2016 qu'il souhaitait transmettre les rênes de l'entreprise de construction d'ici deux ans.

Luttes intestines

M. Wyss occupait jusqu'au printemps dernier la fonction de responsable des opérations (COO) chez Novartis. Anton Affentranger pour sa part a présidé le conseil d'administration d'Implenia de 2006 à 2011, avant de reprendre la direction générale. Sous sa houlette, la société zurichoise s'est développée notamment en Allemagne, en Autriche et dans les pays scandinaves, a rappelé le groupe dans un communiqué.

Début 2016, la presse alémanique s'était faite l'écho de luttes intestines entre M. Affentranger et le président d'alors, Hubert Achermann. L'échec de ce dernier à évincer le premier avait mené à sa propre démission, croyait alors savoir la Sonntagszeitung. Hans-Ulrich Meister, ancien membre de la direction de Credit Suisse, avait repris la tête de l'organe de surveillance en mars de la même année.

Patron charismatique

La passation de pouvoir, annoncée il y a plus de deux ans par l'un des principaux intéressés, ne surprend pas outre-mesure les analystes. Vontobel note tout au plus que la transition surviendra avec un peu d'avance sur ses propres pronostics. La Banque cantonale de Zurich (ZKB) salue de son côté l'arrivée d'un patron charismatique, disposant d'une expérience internationale.

La nouvelle n'a pas plu aux détenteurs de capitaux. Après un démarrage à peine positif, la nominative Implenia a rapidement cédé du terrain pour clôturer en fort repli de 3,2% à 73,45 francs.

(nxp/ats)