Pharmaceutique

03 avril 2019 10:16; Act: 03.04.2019 19:26 Print

Alcon compte les jours avant son entrée au SMI

L'entreprise spécialisée dans les produits ophtalmiques va faire son introduction en bourse dans une semaine.

storybild

(Photo: Keystone)

Sur ce sujet
Une faute?

Alcon fera dans pile une semaine des premiers pas qui s'annoncent d'ores et déjà remarqués à la Bourse suisse. L'actuelle filiale ophtalmique du géant pharmaceutique Novartis intégrera en effet d'emblée l'indice phare de la place zurichoise, chassant du tableau des principales cotations la nominative Julius Bär.

Alcon avait commencé à rejoindre le giron de Novartis en 2010 sous l'ère Daniel Vasella, qui chapeautait alors à la fois le conseil d'administration et la direction générale du colosse rhénan. Ce dernier avait déboursé près de 40 milliards de francs pour reprendre par étapes la part majoritaire de 77% détenue jusque là par Nestlé.

En comptant le rachat des parts minoritaires restantes, le géant pharmaceutique a injecté au total quelque 50 milliards de dollars dans l'opération.

Confrontée à une panne d'innovation notamment, la filiale s'était muée au fil des années en talon d'Achille du conglomérat bâlois. L'examen des différentes options pour sortir de cette ornière avait été initié début 2016 par le successeur de Daniel Vaeslla, Joseph Jimenez.

Novartis avait alors réorienté sa filiale vers les dispositifs chirurgicaux et les soins oculaires, en rapatriant au sein de son propre portefeuille les médicaments ophtalmologiques. La période d'assainissement des fondations a officiellement pris fin en 2017.

Numéro un de son secteur

Alcon revendique depuis la position de numéro un mondial des dispositifs ophtalmiques, sur la base d'un chiffre d'affaires de 67,2 milliards de dollars en 2018.

La présidence du conseil d'administration d'Alcon a été confiée en juillet dernier à Mike Ball, qui chapeautait jusqu'alors le comité exécutif de l'unité. Le responsable opérationnel David Endicott a dans la foulée été promu directeur général.

La plupart des analystes établissent la valorisation boursière d'Alcon entre 20 et 22 milliards de francs, sur la base de premiers cours compris entre 40 et 45 francs pour les près de 490 millions de titres qui seront confiés aux actionnaires actuels de Novartis.

Ces derniers se verront en effet servir une action Alcon pour chaque paquet de cinq actions ou american depositary receipts (ADR), sous la forme d'un dividende en nature.

(nxp/ats)