Allemagne

17 février 2020 22:37; Act: 17.02.2020 22:37 Print

Arbres et fourmis bloquent la «gigafactory» de Tesla

La justice a suspendu le déboisement d'une vaste surface. L'usine géante du constructeur américain pourrait prendre du retard.

storybild

Les défenseurs de l'environnement s'inquiètent des impacts sur la faune et leau potable de la région. (Photo: Keystone/AP)

Sur ce sujet
Une faute?

Le planning était très serré mais il pourrait devenir intenable. Le constructeur de voitures électriques Tesla ambitionnait de voir sortir de terre sa première «gigafactory» d’Europe près de Berlin en 2021. Mais la justice allemande y a mis un coup d’arrêt, dimanche, en ordonnant de cesser d’abattre des arbres après le recours d’une association.

Tesla avait pourtant reçu l’autorisation de défricher 92 hectares pour bâtir son usine géante sur une surface totale de près de 300 hectares, sans toutefois avoir encore reçu le permis de construire. Mais la justice a stoppé l’opération démarrée jeudi, car les arbres auraient pu tous être abattus en moins d’une semaine. Elle veut ainsi se donner le temps de statuer sur le recours de l’ONG.

L’entreprise américaine doit également déterrer de nombreuses colonies de fourmis à l’aide de «pelles et de petits excavateurs» pour les relocaliser plus loin, selon la «Süddeutsche Zeitung». De plus, elle accrochera 400 nichoirs dans la région, car la déforestation privera un certain nombre d’oiseaux de leurs nids.

«Bombes et chauve-souris»

Enfin, une association écologiste a déclaré à la «Berliner Zeitung» qu’il faudrait «déplacer les chauve-souris pendant l’hibernation pour les déranger le moins possible.» Et le mois dernier, sept bombes de la Seconde Guerre mondiale ont été désamorcées sur le site.

La «giga­factory» représente un investissement de 4,3 milliards de francs et doit créer 8000 emplois.

(reg/afp)