Economie

28 juin 2014 20:21; Act: 28.06.2014 21:18 Print

BNP s'attend à une lourde sanction aux Etats-Unis

Les discussions entre BNP Paribas et les autorités américaines s'accélèrent et devraient aboutir très prochainement. Elles se traduiront par de lourdes sanctions.

Une faute?

Raison de cette sanction: «des dysfonctionnements sont intervenus et que des erreurs ont été commises», Jean-Laurent Bonnafé dans cette lettre envoyée vendredi et obtenue samedi par Reuters. «Mais cette difficulté que nous traversons ne devra pas pour autant impacter notre feuille de route», ajoute le directeur général.

BNP Paribas n'a pas souhaité commenter ces informations. La banque est accusée d'avoir contourné les règles d'embargo américain pendant plusieurs années.

Plusieurs sources ont déclaré qu'un accord entre la banque et les autorités de justice et de régulation outre-Atlantique pourrait intervenir en début de semaine prochaine. L'une d'entre elles a mêmem évoqué une annonce dès lundi.

Plusieurs milliards de dollars

Dans son courrier, Jean-Laurent Bonnafé n'évoque aucun montant pour cette sanction. Des sources au fait des discussions avaient dit à Reuters jeudi que la banque espérait que son amende serait de sept à huit milliards de dollars, alors que la la presse américaine a avancé un montant de neuf milliards.

BNP Paribas avait provisionné 1,1 milliard de dollars au quatrième trimestre 2013 pour ce litige mais a prévenu le 30 avril qu'une éventuelle amende pourrait largement dépasser ce montant.

La sanction des autorités américaines pourrait mettre à mal les ambitions de BNP en Amérique du Nord, région appelée à contribuer au PNB du groupe à hauteur de 12% en 2016, contre 10% en 2013.

(ats)