Environnement

27 avril 2019 00:36; Act: 27.04.2019 12:59 Print

Bayer: les actionnaires désavouent la direction

Lors de l'assemblée générale, les actionnaires de Bayer ont rejeté à 55,5% les «actions du directoire» menées par Werner Baumann.

storybild

Werner Baumann, le patron de Bayer, à l'assemblée générale du groupe allemand vendredi à Bonn. (Photo: AFP)

Une faute?

Les actionnaires de Bayer ont infligé au groupe chimique allemand un rare désaveu vendredi en votant contre sa direction. Cette assemblée générale a eu lieu moins d'un an après le coûteux rachat de Monsanto en juin 2018.

Ils ont rejeté à 55,5% les «actions du directoire» emmené par le patron Werner Baumann, qu'ils avaient plébiscité l'an dernier avec 97% d'approbation. Si le vote n'a pas de conséquence directe, il représente une véritable gifle pour la direction.

Cernée par plusieurs centaines de manifestants écologistes, l'assemblée générale s'est tenue vendredi à Bonn dans un climat inhabituellement houleux, la chute du cours de Bourse alimentant 13 heures de débats.

Baisse de 40%

L'année dernière, Werner Baumann a mené à bien la reprise controversée du concurrent américain Monsanto. Vendredi, il a défendu son parti historique. Mais les actionnaires ont fait savoir leur mécontentement. «La direction de Bayer a totalement sous-estimé les risques juridiques de son accord avec Monsanto», critiquait vendredi Janne Werning, du fonds Union Investment, l'un des gros actionnaires du groupe, citée par l'agence allemande DPA.

A long terme, Bayer table sur le soutien croissant de la chimie à l'agriculture pour nourrir une population mondiale toujours plus nombreuse, alors que le changement climatique perturbe déjà les terres arables.

Mais la lune de miel des deux groupes a coïncidé avec deux condamnations retentissantes prononcées aux Etats-Unis en raison du caractère «cancérogène» de l'herbicide au glyphosate de Monsanto, le RoundUp. Bayer a été condamné à verser au total 158,8 millions; quelque 13'400 requêtes similaires ont été déposées; et le titre Bayer a plongé de près de 40% en Bourse depuis l'acquisition de Monsanto en juin 2018.

(nxp/ats)