Novartis

17 juillet 2014 07:37; Act: 17.07.2014 10:09 Print

Bénéfice net en hausse de 13% au 1er semestre

Le chiffre d'affaires du géant pharmaceutique bâlois a augmenté de 2% sur un an pour s'établir à 28,7 milliards de dollars.

storybild

Le groupe pharmaceutique a vu son bénéfice augmenter. (Photo: Keystone/Gaetan Bally)

Sur ce sujet
Une faute?

Novartis a présenté une solide performance au premier semestre 2014. Le géant pharmaceutique bâlois, en plein processus de transformation, a accru son bénéfice net de 13% à 5,6 milliards de dollars (5 milliards de francs), tandis que le chiffre d'affaires a augmenté de 2% à 28,7 milliards de dollars.

Le résultat opérationnel a progressé de 14% à 6,6 milliards de dollars. L'évolution s'explique par un gain unique de 0,9 milliard au premier trimestre issu de la cession de l'unité de diagnostics des transfusions sanguines à l'espagnol Grifols.

Les trois principaux secteurs d'activité ont contribué à la croissance, relève Novartis jeudi dans un communiqué. La division pharmaceutique a toutefois vu son chiffre d'affaires stagner à 16 milliards de dollars.

Concurrence des génériques

A taux de change constants, les ventes de l'unité présentent une hausse de 1%. L'augmentation du volume des ventes et des prix a permis de compenser l'impact de la concurrence des génériques, explique la multinationale rhénane.

Alcon (ophtalmologie) a réalisé un chiffre d'affaires de 5,5 milliards de dollars, en hausse de 3%. Sandoz, l'unité de médicaments génériques, présente pour sa part des recettes de 4,6 milliards, soit une progression de 4%.

Sur le seul deuxième trimestre, les ventes de Novartis ont augmenté de 2% à 14,6 milliards de dollars, tandis que le bénéfice net affiche une croissance de 3% à 2,6 milliards. La performance financière est qualifiée de solide par le directeur général du groupe Joseph Jimenez, cité dans le communiqué.

Produits de croissance

Les ventes de ses «produits de croissance», soit principalement les médicaments lancés à partir de 2009, ont bondi de 18% à 4,7 milliards de dollars, contribuant à près du tiers du chiffre d'affaires total du laboratoire bâlois.

Le groupe a réalisé 700 millions de dollars d'économies au 2e trimestre. La direction estime être en bonne voie pour atteindre son objectif de 3% à 4% du chiffre d'affaires en 2014.

«Nous avons encore un gros potentiel d'augmentation de la productivité», a indiqué Joseph Jimenez en conférence téléphonique. Outre les mesures déjà engagées, l'unité de services partagés (Business Services), lancée en juillet, devrait y contribuer, a noté l'Américain.

Tournant stratégique

Novartis, qui a annoncé il y a trois mois un profond remaniement de son portefeuille de produits, a confirmé ses prévisions pour l'ensemble de l'exercice, soit une hausse des ventes de 5% au maximum à taux de change constants.

La perspective tient compte de l'entrée début juillet sur le marché américain de génériques de Diovan, son médicament-phare contre l'hypertension. La perte de chiffre d'affaires engendrée par les génériques devrait atteindre environ 2,7 milliards de dollars pour l'ensemble de l'année.

Novartis a par ailleurs annoncé la cession de sa participation de 43% dans la société allemande LTS Lohmann Therapie-Systeme, qui fabrique des patchs anti-tabac. L'opération, qui devrait être bouclée cette année, permettra au groupe de réaliser un gain d'environ 400 millions de dollars.

(ats)