Consommation

24 novembre 2017 16:19; Act: 24.11.2017 17:58 Print

Black Friday sans soucis pour les sites suisses

La plupart des sites ont tenu bon face à l'affluence des clients en quête de bonnes affaires avant Noël.

storybild

(Photo: Keystone/Archives/Photo d'illustration)

Sur ce sujet
Une faute?

Journée de promotions venue des Etats-Unis, le Black Friday, s'est déroulé cette année sans grands soucis pour les détaillants en ligne suisses. La plupart des sites ont tenu bon face à l'affluence des clients en quête de bonnes affaires avant Noël.

Durant la nuit de jeudi à vendredi et en début de matinée, les sites du spécialiste de l'électronique Digitec ainsi que de son pendant plus généraliste Galaxus, tous deux contrôlés par Migros, n'étaient pas ou difficilement accessibles. Idem pour la page d'Interdiscount, détenu lui par l'autre géant orange Coop.

Les sites Digitec/Galaxus affichaient le message «Désolé, mais le trafic est très dense et provoque des ralentissements, Nous essayons de faire avancer les choses au plus vite». Interdiscount a aussi momentanément laissé apparaître une information faisant part de la surcharge du système.

Reste que les sites internet des autres commerçants participant aux soldes géantes de Black Friday n'ont apparemment pas rencontré de difficultés majeures. L'événement promotionnel a fait son apparition en Suisse en 2014, Manor représentant la première enseigne helvétique à se lancer.

Digitec table sur un record de ventes

Affichant une participation croissante de commerçants, la journée a véritablement pris son envol l'an dernier. A tel point que nombre de sites comme ceux de Manor, Interdiscount, Microspot ou Melectronics avaient été bloqués.

L'an dernier, le Black Friday est entré dans l'histoire comme la première journée à générer 3 milliards de dollars (2,97 milliards de francs) de ventes en ligne sur le territoire américain. Cette année, les dépenses réalisées sur internet devraient dépasser celles dans les magasins traditionnels dans une proportion de 51% face à 42%, souligne le cabinet de conseils Deloitte.

En Suisse, malgré la sucharge de leurs sites internet, Digitec et Galaxus affichaient vers midi un trafic 40% supérieur au Black Friday d'il y a un an, a indiqué le porte-parole Alex Hämmerli. Digitec table ainsi sur un nouveau record de ventes.

De son côté, Interdiscount a signalé une plus importante affluence que ces dernières années, que ce soit en ligne ou dans ses magasins. Coop et le spécialiste du commerce en ligne Brack.ch ont pour leur part relevé qu'il était trop tôt pour un bilan.

Pas que des heureux

Mais le phénomène commercial ne fait pas que des heureux, à l'image du Lausannois Guillaume «Toto» Morand, propriétaire des magasins de chaussures «Pomp it up».

S'exprimant vendredi sur les ondes de la RTS, M. Morand a estimé que ces promotions ne bénéficient qu'aux grandes enseignes. «Les petites suivent un peu le mouvement», a-t-il relevé.

Selon Guillaume Morand, le Black Friday aurait aussi un impact négatif. «Les ventes de cette semaine et celles de la fin de semaine passée sont catastrophiques. On souffre parce que les gens se retiennent pour cette grande journée de consommation et d'achats», constate-t-il.

80 millions de francs dépensés

Reste que selon une estimation de l'entreprise genevoise, swiss.blackfriday, les Suisses devraient avoir dépensé 80 millions de francs durant cette période dans les plus de 200 enseignes participant à l'opération. Un montant qui représente cinq fois les ventes moyennes d'une journée dans le commerce en ligne.

A titre de comparaison, le cabinet d'études de marché GfK estime que le chiffre d'affaires du commerce en ligne devrait atteindre cette année en Suisse 8,5 milliards de francs, 700 millions de plus qu'en 2016. Sur ce montant, 1,5 milliard serait directement dépensé à l'étranger.

Souvent considéré comme le coup d'envoi des achats de Noël pour des millions de consommateurs, le jour du Black Friday a déroulé ses fastes vendredi, non seulement aux Etats-Unis, mais dans plus de 50 pays, dont la Suisse. Né aux Etats-Unis, le Black Friday trouve son origine, dans le jour suivant la fête de Thanksgiving.

Le terme vendredi noir fait communément référence aux écritures comptables des commerçants. Avec les achats du lendemain de Thanksgiving, ces derniers voyaient leurs comptes déficitaires toute l'année jusqu'à ce vendredi, passer en zone positive. A l'époque, où la comptabilité se tenait à la main, les écritures changeaient alors de couleur, le noir remplaçant le rouge.

(nxp/ats)

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 72 heures est automatiquement désactivé en raison du très grand nombre de messages que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Gael le 24.11.2017 18:20 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Faux black friday

    Le jour ou ils feront des vrai rabais à laméricaine jachèterai!

  • sk le 24.11.2017 19:52 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Quel avantage!

    Ici on fait un reverse black friday donc - USA 70-80% de moins - ici 30-20%. Du prix suisse..

  • la pive le 24.11.2017 19:31 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    black ship

    c'est énorme cette société qui prône l'écologie, mais abuse du capitalisme ! ç'est beau lol.

Les derniers commentaires

  • Wally le 26.11.2017 00:20 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Rabais ? Tu parles...

    Le bf... Du pipo ! On prend les gens pour des nigauds et ils foncent tête la première , c'est ridicule. Le plus nul dans tout ça c'est que les gens y cours, il y qu' à voir les files de voitures ces jours là. Marqueting marqueting....ou bisness bisness

  • Serge le 26.11.2017 00:01 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Arnaque ce black friday!

    Une arnaque ce Black Friday! Tout le monde gonfle les prix pour faire de supposés supers rabais, mais au bout du compte on a un faible rabais de même pas 10%!

  • Jean le 25.11.2017 19:31 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Ecolo

    Quand on me dit "mais pourquoi tu tintéresse pas à lécologie et ty fait pas attention ? " Bah parce que je veux pas faire attention alors que dehors 90% sont des moutons de la consommation ! Alors que la plus part ne pensait pas dépenser ils le font parce que ya 10 tout petits % de rabais :)

  • Bernard le 25.11.2017 15:36 Report dénoncer ce commentaire

    Vrai rabais?

    Le consommateur doit savoir qu'il n'y a aucun vrai rabais pour ce fameux jour! Ces rabais sont possible que si la marque y participe! Le reste c'est juste un jeux d'astuce! prenons l'exemple d'un magasin de chaussures. Il va demander aux grandes marques les rabais qui peuvent effectuer. Tout ceux qui proposent moins de 30% seront enlever du magasin. Le reste va rester avec les produits bas de gamme de la propre marque du magasin ce qui va faire des rabais 30-70%!!! en faite cela revient comme dans un jour de solde! Il ne faut pas croire de trouver une paire de nike actuelles a 50% de moins.

  • Elle le 25.11.2017 15:25 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    bf je crois pas non

    pfffff je n'ai pas vu de différence le bf ne veut rien dire en Europe. Je veux dire par là qu'ils nous font des weekend bf voir la semaine bf, le concept est dènaturè et en plus de cela je n'ai rien vu de conséquent seulement des 10 % -20% .. dans ce cas là je vais à la frontière c'est tout les jours le bf.