Avions Boeing

11 novembre 2019 20:35; Act: 11.11.2019 20:48 Print

Les 737 MAX ne revoleront pas en décembre

Après les deux accidents rapprochés des 737 MAX, le géant de l'aviation prévoit finalement de reprendre les vols en janvier prochain et non plus en décembre.

storybild

Photo d'illustration. (Photo: AFP)

Sur ce sujet
Une faute?

L'avionneur Boeing a annoncé lundi qu'il tablait désormais sur une reprise des vols commerciaux du 737 MAX, cloué au sol depuis mi-mars après deux accidents rapprochés ayant fait 346 morts, en début d'année prochaine et non en décembre comme prévu jusqu'à présent.

Selon un communiqué, le groupe espère toujours recevoir le feu vert de l'agence américaine de régulation de l'aviation, la FAA, pour une utilisation de l'appareil en décembre et espère ainsi pouvoir reprendre la livraison des avions à ses clients avant la fin de l'année.

Mais il prévoit que la mise à jour de la formation pour les 737 MAX, qui doit obligatoirement précéder la reprise des vols commerciaux, soit validée en janvier. Les compagnies aériennes américaines Southwest et American Airlines avaient annoncé vendredi qu'elles repoussaient au mois de mars la date d'une éventuelle remise en service de leurs propres Boeing 737 MAX.

Boeing a par ailleurs indiqué lundi avoir finalisé la semaine dernière la première de cinq étapes clés avant la reprise des vols commerciaux, à savoir l'évaluation sur simulateur par la FAA du fonctionnement de la version modifiée de son système de logiciels.

Le système anti-décrochage changé

Le constructeur doit désormais conduire une session avec des pilotes de ligne pour évaluer les facteurs humains et la charge de travail de l'équipage dans diverses conditions avant que des pilotes de la FAA ne testent en vol la version finalisée du système modifié. Boeing a notamment changé le système anti-décrochage MCAS mis en cause dans les accidents du 737 MAX.

Boeing soumettra ensuite à l'agence de régulation tout le matériel nécessaire à la certification finale. La dernière étape avant la reprise des vols commerciaux sera, selon Boeing, une évaluation par un comité composé de plusieurs agences de régulation pour valider la mise à jour de la formation.

Après cette session, le comité «publiera un rapport soumis à une période de consultation publique, suivi de l'approbation finale de la formation», précise le constructeur.

«A chaque étape de ce processus, Boeing travaille en étroite collaboration avec la FAA et d'autres régulateurs», affirme le groupe en soulignant que les autorisations pour une reprise des vols commerciaux ne seront peut-être pas données au même moment.

Revoir «50 Boeing fissurés immobilisés dans le monde»:

La crise du 737 MAX est une des plus graves dans les 103 ans d'histoire de Boeing. Elle lui a déjà coûté une dizaine de milliards de dollars, déclenché de multiples enquêtes des autorités américaines et une cascade de plaintes des familles de victimes.

Si Boeing mise désormais sur une reprise des vols commerciaux début 2020, l'incertitude plane toujours. La formation des pilotes reste un point de contentieux: l'Europe et le Canada exigent une formation sur simulateurs de vol alors que les Américains se contenteraient de formation sur simple ordinateur, beaucoup plus rapide.

L'action Boeing a bondi après la publication de ce nouveau calendrier, le titre montant vers 18h20 de 4,6% à la Bourse de New York.

(nxp/afp)

Les commentaires les plus populaires

  • Andrée le 11.11.2019 22:10 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Jamais

    Jamais je ne monterai à bord de cet avion bricolé pour empêcher la faillite de Boeing et je ne dois sans doute pas être le seul

  • Theskytrotter le 11.11.2019 22:15 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    L'espoir fait vivre...ouch Boeing !

    Eh bien ils étaient plutôt optimistes ces gens là avant mi-juin 2020 j'ai de gros doutes mais là où j'ai des doutes encore plus grand c'est la volonté des gens à vouloir monter dedans quand ils sauront que c'est un 737 MAX sans oublier qu'il y a déjà des crew aux US qui ont déjà dit qu'ils refuseraient de travailler à bord...ils ne sont pas sorti de l'auberge...Comme quoi à force de tirer sur la corde elle pète...et tout cela pour éviter de perdre des parts de marché car Airbus sortait son NEO avant...la sécurité au dépends du profit LAMENTABLE !!!

  • jlc le 11.11.2019 21:09 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    managers criminels

    C'est avion est une insulte au bon sens... Ces gens vivent dans leur petit monde de profiteurs , y'a que le fric qui les atteint dans leur âme de monstres !

Les derniers commentaires

  • Jean RIS le 12.11.2019 19:57 Report dénoncer ce commentaire

    Pas pire qu'avant...

    Et ben, ceux qui ont volé en Caravelle ou en DC-10, doivent bien rire...

    • 0.00 le 12.11.2019 23:52 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

      @Jean RIS

      Ceux qui sont morts dans les deux tragédies vous voulez dire !?

  • Walter. le 12.11.2019 09:04 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    La différence entre un

    Boeing 737 et un Airbus A320, c'est un peu comme la différence entre une auto boîte mecanique a l'ancienne et une auto boîte automatique moderne. Le conducteur fera toujours moins bien que l automatisme même si on lui rajoute des gadgets pour lui dire quand agir. Sauf que la, ce sont des avions qui emmènent des passagers. Si vous regardez le cockpit, vous verrez le bon gros manche volant alors que chez Airbus, il n 'y a qu un joystick largement suffisant vu que l avion n' est pilote manuellement que dans les phases de decollage et atterrissage. On disait que le gros manche, c'est pour rassurer les vieux chefs pilotes qui ont peur de l electronique.

    • Romeo le 12.11.2019 10:14 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

      @Walter.

      Et puis comme il y a beaucoup de femmes pilotes, le gros manche, ça le fait pas.

  • Un aviateur fanatique le 12.11.2019 08:52 Report dénoncer ce commentaire

    Rester humble SVP

    Pour ma part, ce n'est pas l'avion qui est mal conçu mais le système informatique qui veut tout prendre en compte. Celles et ceux qui conçoivent les programmes devraient commencer par faire une licence de pilote pour identifier les risques et problèmes auxquels les pilotes sont confrontés. Hélas, ces doués en informatique n'ont pas la vision ni le sens réel du vol aérien. Faire voler des engins de plusieurs milliers de kg, avec des gens à bord, c'est superbe mais il faut garder les pieds sur terre pour la programmation informatique. Quel gâchis dommage

    • Gérard le 12.11.2019 09:08 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

      @Un aviateur fanatique

      Pourtant, depuis l'arrivée de l'informatique dans le transport aérien, le nombre d'accidents a chuté drastiquement.

    • Gedeon le 12.11.2019 10:17 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

      @Un aviateur fanatique

      Pas d accord, chez Boeing on a rajouté de l electronique pour compenser le déséquilibre de l avion dans certaines phases. C'est vraiment du bricolage pour ne pas avoir a developper un nouvel avion.

  • Othess Deleyrh le 12.11.2019 07:56 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Il vole... comme une poule mouillée

    Une seule solution: une grosse porte cargo et service Fedex, UPS, Alibaba et les 540 voleurs de service, qui volent mal mais sans trop cracher parterre. Quand à Southwest, Ryanair et autre utilisateur massif d'enclumes pareilles qui ont gérer si mal la sécurité du passager, aucune raison de leur faire confiance du tout car comme les fourchettes à cornichons de leurs 737NG, ils sont aussi fissurés du bulbe. La liberté de traffic, c'est aussi la liberté du choix, il suffit d'éviter le 20% des vols qui font 80% des incidents pour sa peau et les Cook et consorts en faillite pour son blé. Facile.

    • Dikkenek le 12.11.2019 08:47 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

      @Othess Deleyrh

      Commentaire idiot. Les problèmes resteront identiques voir pire puisque en cargo l avion volera pleine charge.

    • Othess Deleyrh le 12.11.2019 09:20 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

      @Dikkenek

      Mais bien sur la mort du coli Amazon, c'est un génocide épouvantable et par rapport aux 346 morts du Max...une vraie tragédie...

    • Gérard le 12.11.2019 10:54 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

      @Othess Deleyrh

      Vous savez qu'il y a aussi des pilotes dans un avion cargo, n'est-ce pas ?

    • Othess Deleyrh le 12.11.2019 22:16 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

      @Gérard

      Oui et dans un Max la promotion au statuts de véritable kamikase du pilote et du co détenu n'est pas loin... Plus sérieusement, l'homologation militaire et cargo est bien plus facile que commerciale, le C130 Hercule, un excellent avion n'est pas homologué pour le transport payant des passagers mais il est parfois utilisé comme tel in Afrique.

  • zz le 12.11.2019 07:32 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    interdiction

    de toutes façons Trump va certainement interdire les Airbus aux USA lors de sa prochaine présidence.