Distribution

23 octobre 2019 11:47; Act: 23.10.2019 17:41 Print

Chez Coop et Migros, les sacs seront payants

Coop proposera encore des sacs plastique mais il faudra les acheter, tandis que Migros fera payer dans tous ses établissements ses cabas en plastique recyclé.

storybild

Coop et Migros mettront en oeuvre en 2020 un accord de branche signé en 2016. (Photo: Keystone)

Sur ce sujet
Une faute?

D'ici fin 2020, les sacs plastique gratuits disparaîtront du commerce de détail suisse. Avec cette mesure, les distributeurs mettent en oeuvre un accord de branche signé en 2016 et visant à réduire la consommation de sacs jetables à usage unique.

Chez Coop, Migros et Manor, la mesure entre déjà en vigueur au 1er janvier prochain. Toutes les succursales et marchés spécialisés sont concernés. Les sacs plastique resteront à disposition, même dans les enseignes non alimentaires, mais il faudra les payer, indique Coop dans un communiqué mercredi. Le produit de leur vente sera reversé au Fonds Coop pour le développement durable.

Le groupe va aussi continuer ses efforts pour élaborer des solutions écologiques, comme des sacs faits à base de matériaux recyclés ou de cellulose. Chez Migros, l'obligation de paiement ne concernera plus les seuls sacs aux caisses des supermarchés, mais aussi les cabas jusqu'ici gratuits dans les marchés spécialisés et établissements de restauration Migros, annonce le grand distributeur.

L'accord de branche de 2016 visant à réduire l'utilisation de sacs plastique jetables a fait ses preuves, selon les grandes surfaces. A la fin de l'année, cet accord conclu entre Swiss Retail Federation et la Communauté d'intérêt du commerce de détail suisse sera d'ailleurs étendu aux sacs plastique réutilisables et son champ d'application sera élargi au secteur non alimentaire.

Un accord efficace

Depuis 2016, la consommation de «sacs de caisse» a reculé de plus de 85% dans les supermarchés Coop, ce qui permet à l'entreprise d'économiser environ 850 tonnes de plastique neuf par an. Jusqu'ici, la vente des sacs en plastique jetables aux caisses des supermarchés Migros a, elle, entraîné une baisse de 83% de la consommation.

De leur côté, Swiss Retail Federation et la Communauté d'intérêt du commerce de détail suisse pointent pour 2018 une baisse de 86% parmi les quelque 30 entreprises participantes par rapport à 2016, soit 361'212'000 unités. La fin de la distribution gratuite de sacs plastique à toutes les caisses encourage les clients à utiliser les sacs plus d'une fois, et sans restriction de leur liberté de choix.

A noter que là où des sacs plastique s'imposent pour des raisons d'hygiène ou sont utilisés comme emballage primaire dans les ventes ouvertes (comme pour les fruits et légumes), leur fourniture gratuite restera possible. L'accord étendu sera mis en oeuvre dans chaque entreprise concernée au plus tard le 31 décembre 2020.

Une somme ouverte

Contacté par Keystone-ATS, la Swiss Retail Federation dit vouloir laisser ouvert le prix des sacs plastique. Les entreprises décideront elles-mêmes des tarifs. L'organisation s'attend toutefois à des prix dans le même ordre qu'aujourd'hui, soit de 20 à 30 centimes par sac, selon Dagmar Jenni, directrice.

Coop n'a pas encore défini de prix, d'après une porte-parole du groupe. Migros évoque pour sa part une fourchette entre 5 et 50 centimes, dépendant de la taille des cabas.

Firmes suisses épinglées

Cette annonce sur les sacs plastique gratuits survient le jour même où l'organisation environnementale Greenpeace a publié les résultats d'une campagne mondiale de collecte volontaire de déchets plastique. Au total, 484 opérations de nettoyage ont eu lieu simultanément dans 51 pays. Sur les 476'423 emballages à usage unique et déchets en plastique récupérés, 43% appartenaient à Nestlé ou Coca-Cola.

Sur les rives du lac Léman à Vevey, les bénévoles ont ramassé 1124 objets en plastique en l'espace de deux heures. Nestlé était le deuxième pollueur en importance, avec Coop en tête et Coca-Cola en troisième position. Ils ont également trouvé de nombreux objets provenant des principaux acteurs de la grande distribution comme Migros, Denner ou Lidl Suisse, d'après Greenpeace.

(nxp/ats)

Les commentaires les plus populaires

  • UnValaisan le 23.10.2019 12:16 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Mais...

    Ça fait deux ans qu'on paye notre sac plastique à la coop et migros en valais.

  • T.c spaggiari le 23.10.2019 11:55 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Jean Neymar

    Encore une manière d'enrichir ces gros distributeurs si le souci de l écologie les tiendrais à coeur il les interdirait tout simplement fini de nous prendre pour des pigeons !!!

  • Albert H le 23.10.2019 12:03 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    ha

    Haha ces enseignes se donnent bonne conscience en implorant l'écologie, mais le business est tellement rentable...

Les derniers commentaires

  • Mendrisiotto le 24.10.2019 14:29 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    ???????

    Supprimez ces sacs plastiques et basta, ont ne va encore discuter 30 ans avec cette histoire. Je ne suis pas ecolo, mais un moment un donné, au vu des indisciplines des consommateurs, c'est stop, Ces sacs posent problèmes, c, 'est une évidence,

    • gaffe-toi le 24.10.2019 16:54 Report dénoncer ce commentaire

      @Mendrisiotto

      Ça fait grossir la cervelle de ta tête de veau plastifiée!

  • LFM le 24.10.2019 13:19 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Bien sûr...

    La bonne blague. Ils vont continuer à contribuer pour le bien être de la planète. Je suis artisan et je ne travaille qu'avec des emballages bio-dégradables et je n'ai pas augmenté mes prix. Moi je peux le faire et non eux ? Foutage de gueule.

  • Lidlman le 24.10.2019 10:45 Report dénoncer ce commentaire

    LCart

    Ne serait-ce un cas de cartel?

  • Migros/Coop le 24.10.2019 10:40 Report dénoncer ce commentaire

    et amis sous-traités

    Pendant que nous, les sauvages d'outre-mer et d'autres îles "assimilées" mangeons nos produits exotiques-dégoûtants et sans plastique, vous avez la qualité de vos commerces associés. L'autre matin ma maman a attrapé une bonne "winter melon soup" au naturel de chez nous, et mes soeurs et frères ont mangé toute la journée, mais ma soupe n'est pas bonne pour vous. Bouffez, bouffez vos produits Migros, ça fait grossir la cervelle et c'est bon pour vous!

    • winter melon soup le 24.10.2019 11:37 Report dénoncer ce commentaire

      pour survivre sur ta putain de Terre

      Manger la soupe vietnamienne "pho bo" avec de l'amour éternel d'une petite Philippine au goût européen sans oublier le cochon philippin! Parler des langues d'outre-mer pour le plaisir, et dire "tu sais, mon papa, ton poulet sauvage, je le suis régaler" (en créole réunionnais). Et, en cas d'intoxication alimentaire, cuisiner une soupe thaï pour nettoyer la fleur intestinale et courir aux toilettes. C'est avec "trois fois rien" que l'on peut prendre le taureau par les cornes et rallonger sa vie aux fromage "gallego" de la belle bufflonne philippine "kesong puti"...

  • Bertrand le 24.10.2019 09:13 Report dénoncer ce commentaire

    Toujours faire payer le consommateur

    Commencez part nous proposer du raisins suisse sur vos étalages, un prix du lait respectant nos paysans et moins d'emballage de vos produits.