Faillite de Thomas Cook

23 septembre 2019 14:22; Act: 24.09.2019 06:33 Print

Cinquante mille touristes à rapatrier de Grèce

Le brutal défaut de paiement du voyagiste britannique met des milliers de vacanciers sur le carreau mais aussi des dizaines d'entreprises locales, notamment en Grèce.

storybild

Photo d'illustration. (Photo: AFP)

Sur ce sujet
Une faute?

Quelque 50'000 touristes sont bloqués en Grèce en raison de la faillite du voyagiste britannique Thomas Cook, a annoncé lundi le ministère grec du Tourisme, selon lequel 22'000 personnes pourraient être rapatriées dans les trois prochains jours.

Le processus de rapatriement des touristes étrangers a commencé, a précisé le ministre du Tourisme, Haris Theocharis, dans un communiqué.

Un centre opérationnel a été mis en place au ministère pour gérer les questions de rapatriement et 15 premiers avions sont arrivés sur les îles de Zakynthos, Corfou et Kos, a-t-il précisé.

Plus de 3000 touristes sont bloqués sur l'île de Corfou, pour la plupart britanniques mais aussi français, allemands et d'autres pays de l'UE, a indiqué le président de l'association des hôteliers de Corfou, Babis Voulgaris, à l'agence grecque ANA.

Sur l'île de Zakynthos (Zante), 4000 touristes sont aussi à la recherche d'un moyen de transport pour regagner la Grande-Bretagne, selon ANA.

Quelque 22'000 clients de Thomas Cook sont également coincés en Crète, dont 15'000 Britanniques, selon la même source.

A l'hôtel Sunwing en Crète, détenu à 50% par Thomas Cook, les touristes n'étaient pas rassurés. Joséphine, une Danoise arrivée jeudi pour trois semaines de vacances devait repartir jeudi. «Nous manquons d'informations, nous ne savons même pas si nous pourrons effectivement partir jeudi et avec quelle compagnie», confie-t-elle à l'AFP. «L'hôtel doit nous accueillir jusqu'à jeudi mais nous ne savons pas ce qu'il se passera au-delà», renchérit Betsina, une compatriote en vacances avec son conjoint.

Un quart dépend de Thomas Cook

Pour la Grèce, qui vit en grande partie de la manne touristique, la faillite de Thomas Cook pourrait avoir de lourdes conséquences économiques.

Dans une île comme Kos, 25% des entreprises touristiques travaillent avec Thomas Cook selon Konstantina Svinou, présidente de l'association des hôteliers de Kos, interviewée par les médias grecs.

Manolis Tsakalakis, président de l'union des hôteliers de Rethymnon en Crète, estime dans une interview à l'ANA que la Crète va perdre entre 80 et 100 millions d'euros suite la faillite du tour opérateur.

La chambre des hôteliers de Grèce qualifie la faillite de Thomas Cook de «très désagréable nouvelle». «»

Elle précise dans un communiqué qu'une réunion d'urgence devait avoir lieu lundi avec les ministères du Tourisme et de l'Economie pour élaborer un plan de soutien aux entreprises grecques impactées.

«Je crains un vrai tsunami après la faillite de Thomas Cook parce que cela va avoir des conséquences sur d'autres petites entreprises», s'inquiétait aussi Yannis Filipopolitis, agent touristique sur l'île de Zante, interrogé par l'ANA.

«4.500 touristes à rapatrier de Tunisie»

Environ 4.500 touristes, principalement britanniques, en séjour en Tunisie via le voyagiste Thomas Cook qui a fait faillite lundi, vont être rapatriés par le gouvernement britannique, a indiqué le ministère tunisien du Tourisme, selon qui l'opérateur n'a pas encore réglé ses factures estivales.

Thomas Cook, qui avait réduit la voilure en Tunisie après les attentats meurtriers en 2015 contre des touristes, était revenu en force dans le pays en 2018 et 2019, organisant le séjour de 100.000 touristes environ cette année, principalement britanniques, selon le ministère. La Tunisie table sur un total de neuf millions de visiteurs en 2019. Une cellule de crise a été activée dimanche, afin de répondre aux inquiétudes des voyageurs et des hôtels.

(nxp/afp)