Distribution

06 janvier 2016 11:31; Act: 06.01.2016 12:18 Print

Coop: chiffre d'affaires en baisse de 1,1%

Le détaillant s'estime s'être bien défendu l'année dernière malgré un marché difficile et le franc fort.

storybild

(Photo: Keystone/ARCHIVES - PHOTO D'ILLUSTRATION)

Sur ce sujet
Une faute?

Coop a souffert l'an dernier du contexte morose régnant dans la grande distribution. Le chiffre d'affaires du groupe bâlois a reculé de 1,1% par rapport à l'exercice précédent à 25,9 milliards de francs, les supermarchés affichant une contraction de 1,3% à 10,5 milliards.

Coop estime «s'être bien défendu en 2015, malgré un contexte difficile et des marchés en perte de vitesse», selon un communiqué diffusé mercredi. Corrigé des effets de l'inflation et du taux de change (impact négatif du franc fort), le chiffre d'affaires du groupe ressort en hausse de 1,4%.

En termes réels, le chiffre d'affaires des 856 supermarchés ( 19 en un an) de Coop a pour sa part évolué dans la stabilité. Le grand distributeur rhénan précise y avoir constaté une progression de la fréquentation de la clientèle ( 2,4%) et un gain de parts de marché dans le domaine des produits frais.

Baisses de prix

Les baisses de prix appliquées dans les supermarchés ont représenté 200 millions de francs, note Coop dans son commentaire. Elles constituent une répercussion du recul des prix à l'importation et une réponse à l'essor du tourisme d'achat dans les régions frontalières.

Les marques propres et labels de qualité durables ont rencontré un «vif succès», avec un chiffre d'affaires de 2,3 milliards de francs (3,4%). Les produits bio ont augmenté leurs ventes de 3,7% en un an, à 1,1 milliard. Le commerce équitable (label Max Havelaar) a lui bondi de plus d'un cinquième.

Globalement, le chiffre d'affaires réalisé dans le commerce de détail s'est monté à 17,3 milliards de francs, en intégrant les combustibles et les carburants. Hors ces derniers, il affiche un recul de 1,2% ( 0,9% en termes réels en comptant les baisses de prix de 2,1% consenties), précise l'autre géant orange.

Le nombre de magasins s'est accru de 20 unités à 1998. Les effets de la fin du taux plancher de l'euro, annoncée le 15 janvier par la Banque nationale suisse, ont davantage pénalisé le secteur non alimentaire.

Des fortunes diverses

Dans le détail, les grands magasins Coop City ont réalisé un chiffre d'affaires en contraction de 5,1% à 849 millions de francs. Le mouvement s'explique par la baisse des prix (-1,8%), les chantiers de transformation de trois enseignes et la fermeture de celle de Thoune (BE), fermeture ramenant leur nombre à 31.

Les magasins Coop Brico Loisirs, au nombre de 74 toujours, ont inscrit des ventes de 633 millions de francs (-1,1%). Dans l'électronique domestique, Ing. Dipl. Fust (avec Nettoshop.ch et Schubiger) présente un chiffre d'affaires en progression de 2,3% à un milliard. Cent soixante-deux enseignes sont concernées (-4).

Dans l'électronique de loisirs et l'informatique, les 187 (-6) points de vente Interdiscount et Microspot.ch ont subi une contraction de 3,9% de leurs ventes à 945 millions de francs.

Les stations-service (Coop Mineraloel), avec leurs 294 ( 10) points de vente, ont vu leur chiffre d'affaires diminuer de 11% à 2,2 milliards de francs. La chute s'explique par la baisse des prix des carburants (-14%), dans le contexte international de recul des cours de l'or noir.

Dans le domaine de la santé, les pharmacies Coop Vitality ont généré un chiffre d'affaires en croissance de 10,4%, confirmant la bonne tenue de la branche. Trois nouvelles enseignes ont ouvert leurs portes.

Plus de 2200 magasins

Au total, toutes activités confondues, le groupe Coop exploitait 2205 magasins à fin 2015, soit quinze de plus en l'espace d'un an. Leur surface de vente représentait près de 2,7 millions de mètres carrés, une superficie en hausse de 0,3%.

Dans le commerce de gros, Coop a réalisé un chiffre d'affaires en diminution de 5,2% à 10,6 milliards de francs (mais 3,8% en termes réels), dont 7,5 milliards pour Transgourmet ( 2,5% en termes réels). Ce dernier est spécialisé dans le libre-service et les livraisons de gros en Suisse, Allemagne, France, Pologne, Roumanie et Russie.

Dans le commerce électronique, le groupe bâlois a enregistré un chiffre d'affaires de 1,2 milliard de francs. Près de la moitié du montant ( 14% à 511 millions) reviennent aux 23 magasins en ligne actifs dans le commerce de détail.

Le supermarché en ligne Coop@home a réalisé un produit de 120 millions de francs ( 5,5%). Microspot.ch a confirmé son essor avec un chiffre d'affaires de 172 millions ( 17,8%). Dans le commerce de gros, les commandes en ligne ont totalisé 698 millions ( 3,4% sur un an).

(nxp/ats)

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 72 heures est automatiquement désactivé en raison du très grand nombre de messages que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • cerfs le 06.01.2016 12:20 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    bob bof...

    bof pour ma part je les boycotte au maximum eux et les concurents directs et indirects. entre les prises a la gorge des paysans du coin et l esclavage des producteurs a l etrangers ca me fait mal au sac de leur filer des ronds... je vais au marche et j achete le plus possible aux producteurs. un poil plus cher, ca me prend plus de temps pour faire mes courses, c est sur, moins de choix sur la forme de mes pates mais bon. un peu plus de marche pour aller revenir c est bon pour la sante, bcp de produits de saison frais, des petits conseils de gentilles mamies, etc. l un dans l autre ca vaut le coup...les 2 ou 3 premieres semaines c est pas super facile mais apres c est que question d habitude

  • Margot le 06.01.2016 12:38 Report dénoncer ce commentaire

    Il y a encore du pain sur la planche

    nos prix en CH sont tellement élevés en rapport des frais mensuels imposés (impôt, loyer, caisse maladie etc.) que les finances surtout des gens de la classe moyenne ne suivent plus. Ce phénomène restera encore longtemps d'actualité et va même devenir encore plus marqué dans le future. Je fais appel aux petits neurones de la classe politiques de réagir, mais, c'est un appel perdu d'avance malheureusement.

  • Max Mc Garth le 06.01.2016 12:52 Report dénoncer ce commentaire

    prix...

    Perso, je les évite au max... quand on voit leur politique de prix et de promotions... par exemple, 1kg de filet de boeuf à 100 balles alors que chez Aligro c'est 50 balles.... idem pour bcp de produits vendus chez Aldi et Lidl...

Les derniers commentaires

  • suisse le 07.01.2016 09:56 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    go chez les producteur suisse!

    Respect pour avoir avancé les produit bio dans les premiers...sinon c est just trop chere par rapport au concurence genre lidl ou aldi,qui vendent aussi les produits suisse!rien de tel que d acheter direct chez nos cher producteur qui sont serré par la gorge!la politique suisse defendent nos banque nos caisse maladie etc mais tue l agriculture qui est just la chose la plus importante au monde!surtout quand on vois comment le monde tourne,genre les grecs qui etaient coincer car ils ptoduisent rien eux meme et sont trop endetter!achetez suisse surtout les amis!si nous changeons nos habitude croyer moi que ces géants devront changer aussi

  • Gloupy le 07.01.2016 06:50 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    image obsolète

    ceux qui continuent à faire leurs courses à la coop sont des gens qui habitent à proximité et ça les arrangent ou alors ceux qui pensent encore que cherté est gage de qualité. je fais régulièrement mes courses chez Denner ou Lidl et ils ont en loin beaucoup de meilleurs produits que coop ou Migros réunis

  • Pigeon conscient le 06.01.2016 18:54 Report dénoncer ce commentaire

    To big too fall

    Coop recule et c'est le résultat de leur politique. Aucune remise en question, de l'arrogance, voir de l'incompétence. Seule la Suisse dans le monde, avec la Corée du nord possède ce monopole de la grande distribution. Marre du monopole orange (Coop Migros)

  • Bigoud le 06.01.2016 14:30 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Mr

    Ça ne l étonne pas plus ca ca plus le service ce dégrade et la qualité des marchandises encore pire c est pour ça que nous n y allons plus. Il faut qu'il réforme les gérants de leur magasin car il n y en a pas eu un de capable depuis bientôt 5 ans ou nous allions

  • olive le 06.01.2016 13:46 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    la coopa nostra

    si il se remette pas en question vis a vis des prix pratiqués par les pays limitrophes. il court droit dans le mur... c est pas de la distribution, c est de la mafia !

    • Gloupy le 07.01.2016 06:50 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

      @olive

      Très bon ça Copa nostra