Suisse

29 janvier 2020 07:39; Act: 29.01.2020 17:45 Print

Emmi: croissance des ventes en 2019

Le groupe lucernois de produits laitiers a vu son chiffre d'affaires croître l'année passée. Le bénéfice opérationnel variant entre 215 et 220 millions de francs.

storybild

Emmi a obtenu un bénéfice opérationnel variant entre 215 et 220 millions. (Photo: Keystone)

Une faute?

Le transformateur de produits laitiers Emmi a enregistré en 2019 une croissance du chiffre d'affaires, meilleure que prévu et soutenue par toutes les divisions. Le groupe lucernois a également atteint ses objectifs de rendement pour l'année écoulée, a-t-il annoncé mercredi.

Les recettes du producteur de Caffè Latte se sont inscrites à 3,5 milliards de francs, en progression de 1,1%. La croissance organique s'est établie à 2,2%. L'impact des effets de change est de -1,5%, selon le communiqué.

Les résultats publiés sont supérieurs au consensus AWP. Les analystes consultés anticipaient en moyenne des ventes de 3,47 milliards et une croissance organique de 1,8%.

Les vecteurs de croissance se sont révélés être les niches stratégiques, telles que les desserts italiens, les produits au lait de chèvre, Emmi Caffè Latte et les marchés porteurs que sont l'Amérique latine et l'Afrique du Nord.

Au deuxième semestre, le chiffre d'affaires a enregistré une croissance organique nettement plus marquée qu'au premier semestre, en particulier dans les divisions Suisse et Europe.

Croissance suisse plus importante

Les ventes de la division Suisse, la plus importante, ont cédé 2,2% à 1,68 milliard de francs. En tenant compte de la cession de deux participations, la croissance organique est de 1%, chiffre supérieur aux objectifs d'Emmi de 0 à 0,5% formulés précédemment.

L'augmentation du prix du lait depuis le 1er octobre 2019, mais aussi la hausse de ventes de lait et de crème, ont porté ces résultats.

Par contre, la forte augmentation des importations de fromages en Suisse et la pression sur les tarifs ont pesé sur les unités Fromages et Produits frais. La contribution de la division Suisse à l'ensemble de l'activité a diminué à 47,9%, contre 49,6% l'année d'avant.

La division Amériques - qui comprend les Etats-Unis, le Canada, le Mexique, le Chili, la Tunisie, l'Espagne (sans Lácteos Caprinos), la France ainsi que le Brésil - a vu ses recettes s'enrober de 6,7% à 1,11 milliard de francs. Corrigé des effets de change et des acquisitions, la croissance a atteint 4,1%.

Emmi a acquis aux Etats-Unis un site de production de fromages à pâte persillée et augmenté sa participation dans Laticínios Porto Alegre au Brésil. En revanche les troubles sociaux au Chili et la pénurie de lait qui fait rage en Tunisie ont légèrement freiné la croissance.

La contribution de la division Amériques aux recettes globales est passée à 31,9% contre 30,2% en 2018

Titre sollicité

Emmi a en outre confirmé avoir atteint ses objectifs de rendement, à savoir un bénéfice opérationnel variant entre 215 et 220 millions et une marge nette de 4,7 à 5,2%. Les chiffres détaillés seront publiés le 2 mars. Le lucernois annoncera également à cette occasion ses perspectives pour 2020.

Les investisseurs ont été satisfaits par ces annonces. Le titre Emmi a terminé la séance en nette hausse de 5,8% à 949,50 francs, dans un indice élargi SPI en progression de 0,77%.

La croissance meilleure qu'anticipée reflète la capacité d'Emmi d'affronter un environnement difficile pour les produits laitiers en Europe ainsi que les soubresauts politiques au Chili, écrit Baader Helvea.

La Banque cantonale de Zurich se félicite du fait que différentes régions ont contribué aux bons résultats. «Après plusieurs années faibles, Emmi a réussi pour la deuxième fois consécutive à réaliser une croissance organique supérieure à 2%», souligne l'analyste Patrik Schwendimann.

Le faible endettement et un bon flux de liquidités permettent au groupe de réaliser davantage d'acquisitions qui pourraient porter la croissance à l'avenir, estime-t-il.

(nxp/ats)