Suisse

03 juillet 2014 11:14; Act: 03.07.2014 11:29 Print

Et si l'aluminium disparaissait des déos?

Berne s'intéresse à l'utilisation de l'aluminium, parfois décrié, dans les produits de beauté.

storybild

De nombreux déodorants contiennent de l'aluminium. (Photo: David Laurens)

Une faute?

L'utilisation d'aluminium dans les cosmétiques, en particulier les déodorants, pourrait être restreinte voire interdite. Le Conseil fédéral suit de près le dossier et examinera les mesures à prendre en accord avec l'Union européenne.

Le gouvernement répond ainsi favorablement au postulat de la conseillère nationale Aline Trede (Verts/BE) qui s'inquiète des liens entre déodorants contenant des sels d'aluminium et cancer du sein.

Selon un avis rendu en avril par le comité scientifique de la Commission européenne pour la sécurité des consommateurs, rien n'indique que l'utilisation de tels produits cosmétiques augmenterait les risques de maladie. Les données actuelles sont toutefois insuffisantes pour fixer avec certitude des limites de concentrations.

D'autres études sont nécessaires. Suivant l'évolution des investigations, le Conseil fédéral serait disposé à prendre des mesures, affirme-t-il dans sa réponse publiée jeudi.

(ats)