Etats-Unis

20 mai 2014 11:36; Act: 20.05.2014 23:09 Print

Fraude: le patron du Credit Suisse relativise

Le directeur général, Brady Dougan, juge ne pas avoir sous-estimé le conflit fiscal avec les autorités américaines et n'a jamais envisagé de démissionner.

Sur ce sujet
Une faute?

«Nous avons travaillé très dur pour régler cette affaire. Nous avons fait un bon travail. Personnellement, j'en ai fait une priorité», a déclaré Brady Dougan mardi en conférence téléphonique. A la tête du numéro deux bancaire helvétique depuis 2007, le directeur général ajoute «rester très engagé» pour le Credit Suisse.

En vertu de l'accord annoncé dans la nuit de lundi à mardi, la banque a plaidé coupable d'avoir volontairement conseillé et aidé des clients américains à préparer des «déclarations fiscales tronquées» pour échapper aux impôts aux Etats-Unis. Elle va au total payer une amende record de 2,815 milliards de dollars (2,51 milliards de francs).

«Nous regrettons profondément les manquements dans le cadre des anciennes affaires transfrontières américaines, qui ont conduit au présent règlement», a répété Brady Dougan. Il s'est déclaré heureux que cette affaire judiciaire et réglementaire, la «dernière» pour le Credit Suisse, soit du passé.

«Très petite activité»

Pour le patron de la grande banque, «il s'agit d'une très petite part de l'activité globale». Il évalue à 4 milliards de dollars le montant des avoirs de clients américains détenus en 2006. Soit le «tiers» des chiffres avancés par la sous-commission du Sénat américain, selon lui.

Pour rappel, un rapport du Sénat américain a estimé que le numéro deux bancaire suisse avait abrité en 2006 les comptes de plus de 22'000 clients américains. Le document fait état d'un montant total de 10 à 12 milliards de dollars, en grande partie non déclarés.

«Je ne pense pas avoir sous-estimé l'affaire, complexe et difficile à résoudre», a dit Brady Dougan. L'Américain assure que l'établissement n'a pas cherché délibérément à en différer le règlement.

Le ministre américain de la Justice, Eric Holder, a reproché à la banque son manque de coopération lors d'une conférence de presse dans la nuit de lundi à mardi. D'où une différence de traitement entre le Credit Suisse et UBS, a renchéri le vice-ministre américain de la Justice, Jim Cole.

Livraison de données

Pour mémoire, le numéro un bancaire helvétique a déboursé 780 millions de dollars pour des faits similaires en 2009. Sans toutefois plaider coupable.

Brady Dougan met quant à lui ce changement d'échelle sur le compte d'une «inflation des coûts» en l'espace de cinq ans. Autre élément clé, le Credit Suisse n'a pas livré de données de clients, a souligné son patron.

L'accord, détaillé mardi matin dans un communiqué de la banque, ne prévoit pas la livraison de données, a encore souligné le directeur général. «Nous livrerons des données, nous y sommes légalement autorisés. Ce sera le point final», a-t-il fait savoir.

Amende déduite des impôts?

Les experts divergent sur le fait de savoir si le Credit Suisse pourra déduire l'amende infligée aux Etats-Unis de ses impôts. Selon l'expert fiscal, Xavier Oberson, la question est controversée mais la grande banque a de bons arguments à faire valoir. Pour le chef des finances du CS, une grande partie de l'amende ne sera pas déductible.

Pour Xavier Oberson, le Credit Suisse a de bons arguments pour faire passer l'amende comme des frais à usage commercial et pouvoir la déduire des impôts. «La question n'a jamais été tranchée par le Tribunal fédéral», a déclaré mardi à l'ats le fiscaliste et professeur genevois. Un jugement aurait une influence sur les impôts du Credit Suisse mais également sur ceux des autres banques en Suisse.

Selon le chef des finances du numéro deux bancaire helvétique, David Mathers, la plus grande partie de l'amende ne sera pas déductible des impôts. Environ 2 milliards sur les 2,815 milliards de dollars (2,51 milliards de francs) sont une pénalité. On part du principe que ce montant n'est pas déductible, a-t-il ajouté. Sur les 800 millions de dollars restants, une grande partie pourra être toutefois être déduite des impôts, a précisé le chef des finances.

(ats)

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 72 heures est automatiquement désactivé en raison du très grand nombre de messages que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • stef cool le 20.05.2014 10:03 Report dénoncer ce commentaire

    simple logique de responsabilité

    Si la banque plaide coupable, les responsables doivent démissionner, simple logique de responsabilité.

  • ric67 le 20.05.2014 09:32 Report dénoncer ce commentaire

    A quand la prison pour les dirigeants ?

    Les dirigeants de cette banque ont décidé de la stratégie et ils doive r assumer, y compris sur leurs fonds personnel. Brady Dougan a littéralement volé un salaire indécent, qu'il assume sur ses propres deniers la débâcle de cette amende avec les autres membres du CA. Ils revendiquent leur salaire par la responsabilité qui va avec, qu'ils le démontrent par l'acte plutôt que d'accuser des lampistes !!! Ce genre de parasite nuit gravement à l'économie et à la place financière, et économique qui aurait grand intérêt mettre de l'ordre

  • pizzaboy le 20.05.2014 10:05 Report dénoncer ce commentaire

    Laissez-moi rire...

    Marrant comme depuis la crise financière, tous les états sont à la recherche d'argent... Avant 2007, tout le monde s'en foutait des paradis fiscaux, car tout le monde y trouvait son compte, surtout les USA. On en viendrait presque à croire qu'avant 2007, personne ne fraudait...

Les derniers commentaires

  • George le 21.05.2014 19:55 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Made in America

    Tant que nous aurons des américains aux commandes le schéma risque de se reproduire dans toutes les entreprises.

  • Burette le 21.05.2014 18:16 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Leader pas uniquement quand cela va bien

    UBS & CS n'appartient plus aux Suisse depuis longtemps , fond de Singapour , Qatar et j'en passe..les dirigeants actuels n'étaient pas en places, ce qui n'enlève pas qu'ils doivent en tant que responsable en assumer leurs parts, Leader n'est pas qu'un titre et le salaire qui va avec, c'est aussi être un exemple et donc prendre la responsabilité des fautes commises! C'est un peu simple quand l'entreprise gagne de l'argent c'est grâce à eux et quand cela ne va pas, c'est pas eux c'est les employés !

  • SerenaKiller le 21.05.2014 13:47 Report dénoncer ce commentaire

    Franchement!!!

    les commentaires inutiles de ceux qui ne comprennent absolument rien en politique ou finance, je les invite sérieusement à commenter les faits divers sur les people ;)))

  • Coline le 21.05.2014 13:24 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Boycott CS & UBS

    Chères et cher Helvètes, Il est temps de vous réveiller et de ne plus cautionner aveuglément les pratiques honteuses de nos 2 "grandes" banques. Oui, quittez ces banques, fermez vos comptes, ne soyez pas complices de telles pratiques de la part de leurs dirigeants et conseils d'administration. D'ailleurs, nos fonds de pension devraient en faire de même. Stop à l'arrogance et à l'humiliation, la Suisse n'est et ne doit pas être un État voyou! ABE

    • Luca le 21.05.2014 14:48 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

      @Coline

      N'importe quoi ton commentaire. Et le personnel travaillant dans ces banques. Il y est pour rien. Oui il faut licencier les têtes du haut de l'échelle. Mais boycotter les grandes banques ne sert à rien bien au contraire. Les États Unis doivent balayer devant leur porte car ils ne sont pas mieux. C'est faites comme je fais mais pas comme je fais. Je continue de croire aux grandes banques et j'espère qu'elles auront tiré la leçon de ce qu'il c'est passé.

  • Julien le 21.05.2014 11:51 Report dénoncer ce commentaire

    Ne pas toujours cracher sur les mêmes

    Oui les banques ont fauté et elles doivent réparer. Regardez maintenant plus près de vous. Que font les indépendants pour payer moins d'impôt ? Ils passent certaines factures "privées", voitures, repas etc.. dans les comptes de leur société. + de charges donc moins de bénéfice, = moins d'impôt. Et certains privés, avez-vous déclaré tous vos comptes ? Les gros chiffres font la une des journaux. Les petits chiffres non ! Mais additionnés.....

    • Paco le 21.05.2014 13:13 Report dénoncer ce commentaire

      vive l'image

      eux ils détruisent pas des milliers d'emplois d'un seul coup...... Déjà que la Suisse n'a pas la meilleur réputation dans ce domaine, ils en rajoutent une couche...