Banques

11 août 2015 11:07; Act: 11.08.2015 11:18 Print

GAM Holding va supprimer quelque 150 emplois

Le gestionnaire de fortune zurichois procède à une restructuration d'envergure après avoir accusé un tassement de 13% de son bénéfice net au premier semestre à 81,2 millions.

Une faute?

GAM Holding va supprimer 15% de ses effectifs sur les 18 prochains mois, soit quelque 150 postes.

A fin juin, GAM employait 1097 personnes à plein temps, dont 343 en Suisse. Quelque 25 emplois seront biffés à Zurich, a précisé mardi à l'ats un porte-parole de l'entreprise. Le site de Dublin sera le plus touché par la restructuration.

La direction assure privilégier les «fluctuations naturelles du personnel». Les collaborateurs concernés par des suppressions de postes se verront dans la mesure du possible proposer des alternatives au sein de l'entreprise.

Le nombre de licenciements ne peut encore être quantifié. Des indemnités de départ et un soutien dans la recherche d'un nouvel emploi seront proposés aux salariés touchés. L'enveloppe dédiée aux mesures de restructuration s'élève à 13 millions de francs, qui seront comptabilisés sur le second semestre.

Dans le cadre de sa restructuration, GAM va se concentrer sur le soutien à gestion de portefeuilles et le service à la clientèle. La comptabilité et les opérations de «middle office» seront confiées au fournisseur spécialisé State Street. La restructuration devrait être achevée à la fin 2016 et générer des économies d'environ 20 millions de francs par année.

Résultats inférieurs aux attentes

GAM a vu son produit d'exploitation reculer au premier semestre de 1% à 303,6 millions de francs. Sans les variations monétaires liées à l'abandon du taux plancher de l'euro, le résultat opérationnel aurait pu progresser d'environ 4%.

Ce recul reflète essentiellement celui du négoce sur les commissions, qui a pâti des effets monétaires. Durant le semestre, les charges se sont alourdies de 4% à 202,1 millions. Ces résultats sont nettement en dessous des attentes des analystes, consultés par l'agence awp.

Dans la division Investment Management, l'appréciation du franc a eu un impact négatif de 5,4 milliards de francs. L'afflux d'argent a atteint 2 milliards. Au total, les avoirs sous gestion de cette division ont stagné à 73,5 milliards de francs.

Dans l'unité Private Labelling, qui propose des solutions d'externalisation, les actifs sous gestion s'inscrivent à 50,7 milliards, en hausse de 10% sur un an. Ils ont été soutenus par un afflux d'argent frais de 4,3 milliards et une évolution favorable du marché, note GAM.

Acquisition en Grande-Bretagne

La direction s'estime bien positionnée pour profiter des opportunités offertes par un environnement riche en incertitudes, qui rend toutefois délicate toute anticipation quant à la marche des affaires.

Dans un second communiqué diffusé mardi, le groupe annonce parallèlement la reprise des activités de financement immobilier du britannique Renshaw Bay, correspondant à un capital d'investissement de 1,2 milliard de dollars (1,18 milliard de francs). Le montant de la transaction n'a pas été dévoilé.

GAM Holding a vu le jour en 2009, consécutivement à la scission des activités de gestion de fortune et de gestion d'actifs de la banque Julius Baer.

(ats)