Services à bord

10 mai 2012 07:40; Act: 10.05.2012 10:44 Print

Gategroup dans les chiffres rouges

Conséquence des charges liées à son refinancement, Gategroup s'est enfoncée dans les chiffres rouges au premier trimestre 2012.

Une faute?

Le fournisseur zurichois de plateaux repas et autres services de bord a essuyé une perte nette de 14,8 millions de francs, contre un débours de 6,2 millions un an plus tôt.

Le refinancement porte d'une part sur 350 millions d'euros (420 millions de francs) d'obligations non garanties de premier rang en vue de rembourser les dettes et annuler tous les engagements liés aux facilités de crédit existantes, a précisé jeudi l'entreprise établie à Zurich. Il comprend d'autre part de nouveaux emprunts renouvelables de 100 millions d'euros pour le fonds de roulement et les besoins généraux de la société.

Outre les charges ponctuelles issues de ce refinancement et de coûts financiers plus élevés, l'accroissement de la perte nette reflète un niveau d'imposition et des taux de change défavorables. Au niveau opérationnel, la performance apparaît sous un jour nettement plus favorable, avec un résultat opérationnel en progrès de 20% sur un an à 4,7 millions de francs.

Avant intérêts, impôts, dépréciations et amortissements, le résultat d'exploitation (EBITDA) s'est accru de 4,5% à 25,5 millions de francs. Le chiffre d'affaires a lui augmenté de 2,9% à 656,7 millions. Exprimé à taux de change constants, le chiffre d'affaires s'est inscrit à 676,8 millions de francs, en progrès de 6%.

Gategroup avertit toutefois dans son communiqué la forte saisonnalité de ses affaires, celles-ci étant générées dans leur plus grande part aux 2e et 3e trimestres.

Acquisitions

Le trimestre sous revue a notamment été marqué par l'acquisition en février de la société néerlandaise Helios pour 27 millions ainsi que l'exercice d'une option d'achat pour la reprise de la part de 26% manquant pour contrôler à 100% la société indienne Skygourmet.

La performance trimestrielle de l'entreprise, présentée pour la première fois depuis son entrée en Bourse en 2009, s'est révélée inférieure à la moyenne des attentes des analystes consultés par l'agence AWP au niveau des résultats d'exploitation. Le chiffre d'affaires est en revanche ressorti à un montant supérieur aux estimations.

Les investisseurs ont pour leur part sanctionné les chiffres dévoilés jeudi. Vers 11h10 à la Bourse suisse, le titre Gategroup reculait de 1,4% à 28,05 francs, dans un marché élargi Swiss Performance Index (SPI) en repli de 0,15%.

Pour la suite de l'exercice, Gategroup continue de tabler sur une stagnation de la croissance en termes réels sur l'ensemble de son portefeuille. L'entreprise ne donne aucune indication concernant la rentabilité, au vu de la volatilité potentielle dans certains marchés clefs, en particulier en Europe.

Optimisme à long terme

Reste qu'à plus long terme, Gategroup se veut plus optimiste, misant sur la poursuite de la tendance historique haussière depuis plus de 40 ans dans le transport aérien. Après des périodes de demande atone, les volumes de passagers devraient même enregistrer des rebonds.

(ats)