Etats-Unis

14 octobre 2019 22:17; Act: 14.10.2019 22:17 Print

Google finance des firmes climatosceptiques

Le géant du web soutient des lobbies qui défendent ses intérêts, même s'ils contestent le changement climatique.

storybild

La société dirigée par Sundar Pichai est épinglée pour ses aides. (Photo: Keystone/AP)

Sur ce sujet
Une faute?

C’est tout le paradoxe. D'un côté, Google s’enorgueillit d’avoir une empreinte carbone neutre pour ses activités depuis 2007 et a publiquement demandé que les USA restent dans l’Accord de Paris sur le climat (c’était aussi le cas de Microsoft, Apple et Facebook). Mais de l’autre côté, la firme au célèbre moteur de recherche a financé une douzaine d’organisations niant le changement climatique, révèle «The Guardian». Le montant de ces soutiens financiers n’a pas été communiqué.

Parmi ces lobbies figure le Competitive Enterprise Institute (CEI), qui a milité pour que Donald Trump décide de quitter l’Accord de Paris et qui souhaite que la Maison-Blanche édulcore la législation environnementale. Google avait déclaré être déçu de la décision de Washington de sortir de l’accord sur le climat, sans pour autant remettre en question son soutien au CEI, indique le quotidien britannique. Car ce lobby est opposé à plus de régulation du web et au renforcement des lois antitrusts, des combats chers au géant du Net.

Un don, pas un soutien aux opinions

«Nous avons toujours été clairs: un don financier de Google ne signifie pas que nous soutenons l’intégralité des opinions d’une association, a déclaré un porte-parole de l’entreprise. Nous finançons des organisations de tous les bords politiques.» La société soutient par exemple des ONG de défense de l’environnement et a déclaré «utiliser 100% d’énergies renouvelables pour ses activités depuis deux ans». 

(reg)