Environnement

23 octobre 2019 07:47; Act: 23.10.2019 07:53 Print

Greenpeace épingle Nestlé sur le plastique

L'ONG, après avoir organisé 484 opérations de nettoyage dans le monde, constate que Nestlé est, après Coca-Cola, la firme dont on retrouve le plus de produits en plastique dans la nature.

storybild
Sur ce sujet
Une faute?

Nestlé est, après Coca-Cola, la firme dont on retrouve le plus de produits en plastique dans l'environnement, selon une analyse publiée mercredi par Greenpeace. L'ONG appelle ces entreprises à baser leur modèle économique sur la réutilisation.

Greenpeace, en partenariat avec le mouvement «Break Free From Plastic» (se libérer du plastique) a organisé 484 opérations de nettoyage dans 51 pays lors de la journée internationale de nettoyage des plages le 21 septembre dernier. Sur les 476'423 emballages à usage unique et déchets en plastique récupérés, 43% étaient clairement identifiables comme appartenant à l'une ou l'autre marque.

Coca, Nestlé, Pepsi

Après analyse de ces déchets, les trois plus grands pollueurs de plastique au monde sont, comme l'année dernière, Coca-Cola, suivi par Nestlé et Pepsico, écrit l'organisation dans son communiqué. La liste noire est complétée par Mondelez International, Unilever, Mars, P&G, Colgate-Palmolive, Phillip Morris et Perfetti Van Melle.

«Il est urgent pour ses entreprises de se fixer des objectifs contraignants en ce qui concerne la réduction de la quantité de plastique utilisée et de généraliser des systèmes réutilisables», estime encore l'ONG. Ces firmes doivent prendre leur responsabilité afin de «répondre efficacement» aux conséquences provoquées par «la crise actuelle de la pollution plastique».

Coop devant Nestlé en Suisse

Sur les rives du lac Léman à Vevey, les bénévoles ont ramassé 1124 objets en plastique en l'espace de deux heures, rapporte l'organisation. Ici, aussi Nestlé est le deuxième pollueur en importance, avec Coop en tête et Coca-Cola en troisième position. Ils ont également trouvé de nombreux objets provenant des principaux acteurs de la grande distribution comme Migros, Denner ou Lidl Suisse, souligne encore Greenpeace.

En avril, l'organisation avait amené un dragon géant conçu à base d'emballages devant l'entrée de la multinationale Nestlé à Vevey (VD) pour réclamer la fin des emballages jetables.

(nxp/ats)

Les commentaires les plus populaires

  • Amélie J le 23.10.2019 09:37 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    nerf de la guerre

    Pourquoi ne pas faire un maximum d'emballages consignés puisque notre espèce n'est sensible que du porte monnaie

  • Jeremy Lefur le 23.10.2019 08:21 Report dénoncer ce commentaire

    L'important c'est l'actionnaire

    Tant que les actionnaires touchent leurs dividendes, le reste n'est que garniture !

  • Sylvain le 23.10.2019 09:46 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    C'était mieux avant

    Le PET la plus grosse connerie qu'on aie inventé. Retour au verre !!!!

Les derniers commentaires

  • catfight le 24.10.2019 05:36 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Verre pas mieux

    Les bouteilles en verre d'alcool du week-end finissent souvent aussi parterre et pire encore on peut encore s'estimer heureux si ceux qui font ça ne les ont pas éclatées sur le trottoir... C'est vrai que de marcher sur du verre cassé s'est vachement drôle ! Risque de blessures si on tombe et pour les chiens coupures aux coussinets qui mettent du temps à se soigner alors c'est guère mieux tout est question d'éducation mais là c'est le bas qui blesse, ça fait des manifs pour la planète et ça jette tout parterre. Le respect n'existe plus triste époque...

  • PETER Marc-Olivier le 23.10.2019 16:44 Report dénoncer ce commentaire

    Lancer une bouteille à la mer

    Lancer une bouteille à la mer. Cette expression signifie : envoyer un message appelant à l'aide en espérant qu'il soit entendu. Merci à Greenpeace d'avoir lancé une bouteille à la mer lors de ses opérations de nettoyage mais surtout ce qui est amusant, c'est de jeter une bouteille à la mer et de croire qu'elle rapportera la réponse! Donc MERCI à Greenpeace d'agir en profondeur afin de traiter le mal à la racine car réaliser ce qui est accompli n'est qu'une goutte dans l'océan car le plus grand déchet du monde, c'est l'Homme !

  • ad le 23.10.2019 16:39 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    pollueurs

    mais où sont nos politiciens ?! pourquoi pas mettre une taxe sur ces bénéficies. ah oui on a baissé les impôts ...

    • Fred le 23.10.2019 16:55 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

      @ad

      La taxe tu penses pas qu'elle va être reportée sur le consommateur ?

  • Tilleul le 23.10.2019 16:28 Report dénoncer ce commentaire

    Et les détritus ?

    Et Mac do ? Je crois que vous les avez oubliez ! Car sur les bord du Léman 1 de ces horrible resto mal bouffe est au bord du lac et je peu vous dire que la voirie à bien du boulot avec les détritus ! J'avais posé la question en leur demandant pourquoi ce n'était pas eux qui ramassait Il parait qu'ils ont 1 forfait avec la commune pour ramasser

  • Mister F le 23.10.2019 15:48 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Qui?

    Donc, c'est la faute de Nestlé, Coop, Coca, etc... si les déchets se retrouvent en pleine nature? Ou est-ce la faute des personnes qui jettent ces déchets n'importe où dans la nature au lieu de les mettre dans des poubelles? Car même si ces déchets seraient en carton ou papier, ils se retrouveraient tout autant dans les champs, parcs, rivières, lacs, etc... Éduquons les gens également...!

    • Journaliste indépendant le 24.10.2019 08:00 Report dénoncer ce commentaire

      ABE journaliste

      Ne devrait-on pas amender lourdement les pollueurs directes (consommateurs) qui déposent en nature leur déchet ? Revenons au pollueur indirecte (l'entreprise), ne devrait-on pas les inciter à utiliser un matériaux écologique ? Journalistes et ONG, réveillez vous, et réaliser enfin un bon travail critique dans vos articles, il s'agit d'un problème social (public) et non d'entreprise (privé) ! A nouveau un article de presse non réfléchi et accusateur. J'en ai un peu raz le bol du journaliste moderne... ABE