Télécoms

11 novembre 2019 13:07; Act: 11.11.2019 15:34 Print

Huawei: Sunrise ne craint pas les sanctions

Sunrise souligne que des éléments de réseau installés ou utilisés par Huawei ne contiennent pas de technologie américaine et ne sont donc pas concernés par les sanctions.

storybild

Sunrise et Huawei ont ouvert un centre d'innovation européen conjoint sur la 5G. (Photo: Keystone)

Une faute?

Sunrise affirmait dans un rapport à ses actionnaires avoir évalué son partenariat avec Huawei en raison des sanctions américaines qui pèsent sur le géant chinois des télécoms. À la suite de cet examen, l'entreprise ne se voit pas affectée par d'éventuelles mesures américaines.

Cet examen de la coopération entre Sunrise et Huawei est intervenu, selon un article de la «NZZ» paru lundi, alors que le gouvernement américain a placé le groupe chinois sur liste noire et interdit aux sociétés américaines de collaborer avec lui.

Sunrise de son côté travaille avec Huawei depuis 2012. En octobre dernier, ils ont ouvert un centre d'innovation européen conjoint sur la 5G pour développer et promouvoir des applications destinées aux clients privés et commerciaux.

Fin septembre pourtant, dans un rapport aux actionnaires, Sunrise soulignait les risques considérables de cette coopération et parlait de revoir leur relation. Selon la «NZZ», Sunrise a employé un ton alarmiste pour parer à d'éventuelles poursuites judiciaires.

Contacté par AWP, Sunrise a affirmé que l'examen était maintenant terminé. «Depuis 2018, nous avons commencé à affilier chez Sunrise certains services de réseaux et IT en raison de la convergence et de la numérisation.» Cela a permis des économies. De plus, des éléments de réseau installés ou utilisés par Huawei ne contiennent pas de technologie américaine et ne sont donc pas concernés par les sanctions, selon le porte-parole.

(nxp/ats)