Horlogerie

19 mars 2015 11:44; Act: 19.03.2015 11:49 Print

Hublot : une année exceptionnelle

La marque horlogère vaudoise, en mains du géant du luxe français LVMH, a enregistré une croissance de 12%. Une progression difficile à égaler en 2015, même si les premiers mois de l'année sont bons, estime Ricardo Guadalupe.

storybild

(Photo: Keystone)

Une faute?

Hublot a vécu une année 2014 «exceptionnelle», malgré la crise ukrainienne.

«On s'approche des 500 millions de chiffre d'affaires», a déclaré le CEO dans un entretien à l'ats dans le cadre de Baselworld . «On a le potentiel pour arriver à 600 millions de chiffre d'affaires mais après quand on s'approche du milliard, il faut revoir sa stratégie», a ajouté Ricardo Guadalupe.

La marque, basée à Nyon (VD), est particulièrement satisfaite d'avoir pu atteindre une telle progression en 2014, malgré la crise en Ukraine où les ventes ont reculé de 70% et devraient encore diminuer de 50% en 2015. En Russie, en raison de la dévaluation du rouble, la baisse a atteint l'an dernier entre 10 à 20%.

Certains marchés, à l'instar des Etats-Unis, de l«Amérique latine et du Japon, ont connu une forte progression. «Comme on est dans une phase d'implantation en Chine, on a peu subi le recul de ce marché», a précisé Ricardo Guadalupe.

L'année 2015 a bien commencé et «les deux premiers mois» sont très bons. Le renforcement du franc, suite à l'abandon du taux plancher, «a toutefois fait chuter le marché national d«un coup de 20% à 30%», précise Ricardo Guadalupe. En Suisse, ce sont essentiellement les touristes qui achètent les montres et le prix d«une montre Hublot a augmenté de 3000 francs.

Nouvelle manufacture

La marque a monté ses prix en euros au 15 mars pour éviter des déséquilibres de prix entre marchés mais n«envisage pas de baisser les prix en francs. «Ce n'est pas possible, tous nos coûts sont en francs», ajoute le CEO.

Malgré cette nouvelle difficulté, Hublot ne va pas se séparer de personnel. La marque, qui emploie 450 personnes, dont 350 à Nyon, devrait au contraire engager 10 à 15 personnes cette année.

«Nous sommes dans une phase de verticalisation et notre nouvelle manufacture sera prête cet été. Nous allons fabriquer 50% de nos mouvements à l'interne dès 2016 et certains boîtiers spéciaux, ce qui nécessite l'engagement de personnel», note M. Guadalupe. Toutefois, les nouveaux collaborateurs seront moins nombreux, dans un premier temps, que ce qui était prévu.

(ats)