Espagne

11 juillet 2014 19:52; Act: 11.07.2014 19:56 Print

Iberia annonce un nouveau plan de départs volontaires

La compagnie aérienne espagnole a annoncé vendredi un nouveau plan de départs volontaires, prévu par des accords en mars dernier, pour réduire à nouveau son personnel d'un nombre de salariés pouvant aller jusqu'à 1581.

Sur ce sujet
Une faute?

«En ce jour Iberia a informé ses employés et représentants syndicaux sur ses intentions d'entamer une période de consultations concernant une diminution du personnel pouvant aller jusqu'à 1581 personnes» a indiqué IAG, un consortium composé d'Iberia et de British Airways, aux autorités boursières espagnoles.

«Les départs seront tous réalisés sur la base du volontariat», a souligné le porte-parole de la compagnie aérienne en précisant que le nombre d'employés touchés par le plan de départ dépendra du nombre de travailleurs décidant d'y souscrire, incluant des mises à la retraite anticipées et des départs négociés.

Accord avec les syndicats

Les syndicats et la direction vont commencer à discuter afin de concrétiser cet accord. Ce plan de départs volontaires «a été débattu dans le cadre des négociations des conventions collectives avec les syndicats de la compagnie aérienne», en mars dernier selon le communiqué d'IAG.

Iberia est parvenu à un accord en février et mars avec les syndicats de pilotes, navigants, personnel de cabine et personnel à terre pour diminuer les salaires et augmenter la compétitivité de la compagnie.

Le 13 mars 2013, les syndicats et la direction étaient parvenus à un accord pour la suppression de 3100 emplois auxquels s'ajouteront les nouveaux départs. Au 31 décembre 2013, Iberia comptait 18'000 employés.

Le nouveau plan de départs fait partie du plan de restructuration d'Iberia qui veut réduire ses effectifs permanents et son réseau commercial afin de devenir plus rentable à l'avenir, indique le communiqué.

Iberia a accumulé 850 millions d'euros (environ 1 milliard de francs) de pertes entre 2008 et 2012 à cause notamment de la hausse des prix des carburants et de la crise économique en Espagne.

(ats)