Zone euro

21 mai 2012 11:12; Act: 21.05.2012 12:02 Print

Il n'y a pas de «plan B» pour la Grèce

Le «plan A» de la Banque centrale européenne (BCE) est le maintien de la Grèce dans la zone euro, et l'institution ne travaille qu'à celui-ci.

Sur ce sujet
Une faute?

«Notre préférence va à ce que la Grèce reste dans la zone euro, c'est le plan A, c'est à cela que nous travaillons», a assuré lundi l'un des directeurs de la BCE, l'Allemand Jörg Asmussen, lors d'une conférence à Berlin.

Interrogé sur l'existence d'un «plan B», M. Asmussen a botté en touche en plaisantant: «Nous avons déjà été critiqués pour le fait qu'il n'y en ait pas.» Mais «dès qu'on commence à parler d'un plan B ou C», le plan A n'a plus aucune chance de se réaliser, a-t-il jugé.

Alors que la situation politique grecque est toujours tendue dans l'attente des élections du 17 juin, et que les spéculations autour d'une sortie s'accélèrent, M. Asmussen adopte ainsi la même ligne que le président de la BCE, Mario Draghi, la semaine dernière.

Ce dernier avait déclaré que la BCE ne souhaitait pas la sortie de la Grèce de la zone euro, tout en précisant que la décision n'appartenait pas à la BCE.

M. Asmussen a en outre assuré que les banques grecques avaient accès à suffisamment de liquidités à l'heure actuelle.

Leur capitalisation ne suffit pas pour leur garantir l'accès au financement «normal» auprès de l'institution, mais elles bénéficient de lignes de financement d'urgence, et «elles ont accès à des liquidités», a-t-il affirmé.

(afp)