Richesse

02 avril 2019 21:21; Act: 02.04.2019 21:21 Print

Inégalités toujours plus importantes

Les différences de revenus en Europe sont davantage dues aux écarts à l'intérieur des pays qu'entre nations.

storybild

(Photo: iStock / Image prétexte)

Une faute?

Les inégalités se creusent toujours davantage en Europe. Entre 1980 et 2017, le 1% des plus riches a vu son revenu moyen croître deux fois plus vite que celui des 50% les moins aisés, révèle une vaste étude publiée mardi par le World Inequality Lab. Les effets de la crise de 2007-2008 ont été différents selon les pays. En Italie, en Grèce et dans certains pays balkaniques, «la hausse des revenus des plus riches est allée de pair avec une baisse du revenu moyen» de la moitié la plus pauvre de la population.

En Europe, le revenu moyen avant impôts des 50% les plus modestes a progressé de 37% depuis 1980, alors qu’il a quasi stagné aux États-Unis, avec une hausse de seulement 3%.

Plus pauvres aux USA qu'en Roumanie

Le contraste est encore plus saisissant au sein de la société américaine. «Les 10% les plus pauvres aux États-Unis sont plus pauvres que les 10% les plus pauvres en Albanie, en Bosnie, en Roumanie», alors que le revenu moyen par adulte aux États-Unis est de 30% supérieur à celui constaté en Europe occidentale.

Pour contrer la hausse de ces inégalités, l’étude recommande une harmonisation fiscale en Europe «afin d’arrêter la course» aux baisses d’impôts que se livrent les États depuis trente ans. Elle pointe du doigt la baisse de l’impôt sur les sociétés, dont le taux maximal a été divisé par deux depuis 1980, et une hausse de la TVA, qui pèse davantage sur les consommateurs, surtout les plus pauvres.

(reg/afp)