Finances

11 octobre 2018 08:48; Act: 11.10.2018 08:53 Print

Jeudi noir en vue à la Bourse de Zurich

Les marchés asiatiques ont nettement reculé après le plongeon de Wall Street la veille. La Bourse suisse n'échappera pas à la tendance négative

storybild

La Bourse de Zurich est prête pour une séance pénible. (Photo: Keystone)

Sur ce sujet
Une faute?

La Bourse suisse s'acheminait vers une ouverture fortement négative jeudi, dans le sillage de Wall Street, qui a bouclé la séance de mercredi en forte baisse, précipitée dans sa chute par un plongeon des valeurs du secteur technologique dans un contexte de hausse des taux d'intérêt. Dans la foulée, les Bourses asiatiques ont également plongé jeudi, le Nikkei clôturant en recul de près de 4%.

La chute des indices américains a été alimentée par une dégringolade des valeurs technologiques, le Nasdaq se délestant de 4,08% pour atteindre son plus bas niveau depuis deux ans.

«Les gérants de portefeuille se détournent de ce secteur de croissance pour aller vers des entreprises qui présentent davantage de sécurité», voire vers d'autres produits financiers, estiment les analystes de Ventura Wealth Management.

Cette fuite des investisseurs s'inscrit dans un contexte de fin de la politique très accommodante de la Banque centrale américaine (Fed), engagée dans un processus de hausse des taux d'intérêt. Les acteurs du marché s'attendent à une hausse des taux cette année et à plusieurs l'an prochain.

La réaction du président américain ne s'est pas faite attendre. «Je pense que la Fed fait une erreur. Ils resserrent tellement (les taux). Je crois que la Fed est tombée sur la tête», a déclaré Donald Trump après la clôture de Wall Street.

Chute en avant-bourse

A 08h20, le préSMI chutait de 1,57% à 8753,15 points dans les échanges avant-Bourse recensés par la banque Julius Bär. L'ensemble des valeurs vedettes pointait dans le rouge.

Sika (-1,7%) a inauguré deux nouveaux sites de production à Astana et Atyrau afin de renforcer sa présence au Kazakhstan, qui constitue un marché attrayant pour le groupe zougois.

Roche (-1,2%) a vu son objectif de cours légèrement relevé par Liberum, dont l'analyste souligne que le consensus n'a pas vraiment pris en compte les huit candidats en phase III dans le portefeuille de produits en développement du géant bâlois. Alors que Novartis (-1,5%) suivait la tendance, le troisième larron Nestlé se délestait de 1,2%. AMS (-3,7%) a vu son objectif de cours raboté par Credit Suisse, qui a cependant maintenu sa recommandation d'achat (outperform). Goldman Sachs a abaissé l'objectif de Sonova (-1,7%).

Les valeurs du luxe Swatch et Richemont (-3,0% chacune) tenaient ensemble la lanterne rouge dans les échanges avant-Bourse.

Les grandes banques UBS (-2,2%) et Credit Suisse (-2,0%) s'acheminaient également vers une ouverture en forte baisse.

Sur le marché élargi, Aryzta (-3,5%) a précisé les contours de son augmentation de capital de 800 millions d'euros. Ceva Logistics se distinguait avec un bond de 12,3%, après le rejet d'une proposition de rachat non sollicitée.

(nxp/ats)

Les commentaires les plus populaires

  • Lune de Fiel le 11.10.2018 09:32 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    extra

    Tant mieux

  • gnam gnam le 11.10.2018 15:45 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    urgent d'attendre

    La bourse depuis qu'elle existe elle monte et elle baisse. On cherchera les cause dans les raisonnements des spécialistes qui savent tout après. Avant, évidemment ils ne savaient rien. Les investisseurs sérieux savent très bien que le premier atout est d'avoir la patience. Ils ne vendent pas dans la panique, mais ils attendent l'accalmie qui viendra pour acheter des bonnes sociétés qui ont baisser en suivant le mouvement. N'écoutez pas les acteurs de la finance qui ne pensent qu'à faire des bénéfices avec les courtage.

  • Gestapo le 11.10.2018 12:17 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    tout est faux

    ça va, ça va pas, ça va, ça va pas. POURQUOI doit on continuer a vivre avec cette épée de damocles qui est la bourse, sur la tête en permanence. c'est pas les billets qui nous nourrissent, mais bien l'effort des hommes. il faut de la croissance, mais pas trop sinon y a une crise, n'importe quoi nos vies.

Les derniers commentaires

  • Joe Dalton le 12.10.2018 09:44 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Dépasser les raisonnements primaires

    Pour comprendre le développement de la guerre commerciale Chine-USA... https://youtu.be/6KuXbnky_Mw

  • Bernard Gorgerat le 12.10.2018 04:39 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Taux de change

    Pour moi c'est une bonne chose recevant mon AVS en Italie. Si le franc suisse gagne du terrain c'est tout bénef. pour moi !

    • Elio le 12.10.2018 07:46 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

      @Bernard Gorgerat

      Et bien réjouissez vous de payer plus dimpôts en Italie, car passé un certain seuil, vous êtes taxé beaucoup plus fortement

  • Jean-Noël Justice Mbala le 11.10.2018 22:01 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    BL Matter

    Pourquoi toujours lier une couleur à un événement négatif?

  • gnam gnam le 11.10.2018 15:45 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    urgent d'attendre

    La bourse depuis qu'elle existe elle monte et elle baisse. On cherchera les cause dans les raisonnements des spécialistes qui savent tout après. Avant, évidemment ils ne savaient rien. Les investisseurs sérieux savent très bien que le premier atout est d'avoir la patience. Ils ne vendent pas dans la panique, mais ils attendent l'accalmie qui viendra pour acheter des bonnes sociétés qui ont baisser en suivant le mouvement. N'écoutez pas les acteurs de la finance qui ne pensent qu'à faire des bénéfices avec les courtage.

  • Joe Dalton le 11.10.2018 12:50 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Fin de la croissance mondiale

    Baisse des bourses du monde entier accompagnée de signaux qui marquent quasi partout la fin de la croissance, le retour à la réalité vraie pourrait bien être difficile, pour tout le monde!