Suisse

09 octobre 2018 14:48; Act: 10.10.2018 06:48 Print

Kering supprime 150 postes au Tessin

Le groupe de luxe restructure ses activités dans le canton italophone et va transférer une partie de son personnel en Italie.

storybild

(Photo: Keystone/Archive/photo d'illustration)

Sur ce sujet
Une faute?

Luxury Goods International (LGI), la plateforme logistique du groupe Kering, basée à Candempino, au Tessin, entend délocaliser vers l'Italie quelque 150 postes sur les 900 qu'elle compte dans le canton italophone. Le géant français du luxe explique que sa décision s'inscrit dans un vaste projet de restructuration qui remonte «aux premiers mois de 2017».

«En sa qualité de leader international du secteur du luxe, le groupe Kering ajuste en continu ses modèles opérationnels pour adopter des structures toujours plus modernes et flexibles», assure-t-il dans un communiqué, insistant sur le fait qu'aucune réduction de personnel n'est prévue et que LGI continuera d'employer près de 800 personnes au Tessin.

Tous les collaborateurs concernés se sont vu offrir un transfert à Milan, Novare ou Florence à des conditions salariales analogues, pouvait-on lire mardi sur le site de la RSI. Selon la chaîne publique, sur les 150 emplois administratifs touchés, entre 30 et 40 seraient occupés par des travailleurs résidents.

Dans son communiqué, Kering assure vouloir affronter cette transformation «comme toujours de manière éthique et professionnelle». Une période de consultation a été ouverte et devrait durer jusqu'à début novembre, a indiqué au micro de la RSI Giovanni Scolari, secrétaire régional du syndicat OCST.

Présent au Tessin depuis une vingtaine d'années dans un premier temps avec Gucci comme raison sociale, LGI s'est par la suite affirmé comme le pôle logistique pour différentes marques appartenant au groupe Kering. Selon la RSI, l'entreprise génère un chiffre d'affaires avoisinant le milliard de francs et serait le premier contribuable du canton.

(nxp/ats)

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 72 heures est automatiquement désactivé en raison du très grand nombre de messages que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Marcus Prodi le 09.10.2018 14:56 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Aucun souci

    C est bien retour au pays , moins de voiture etc il n y avait que des frontaliers donc bye.

  • Jean-Marc Fauconier le 09.10.2018 15:09 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Du luxe mais pour les salariés

    Jai entendu dire quils emploient beaucoup de main duvre frontalière et quils ne les paies pas comme chez nous Jose espérer que cest ceux là qui vont être délocalisé

  • LunaGirl le 10.10.2018 05:12 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Revenons à lessentiel

    Hé oui... Doit-on y voir un lien avec les révélations de lémission de France 2 « Cash Investigation »...?! A voir et à revoir...!!! Et SVP, arrêtons dêtre aussi matérialistes et intéressés par les produits de luxe, qui nont de luxe que leur prix... Stop aussi à tous ces pseudo-blogueurs / influenceurs, dont le succès nest basé que sur du vent...! Revenons à lessentiel...!!!

Les derniers commentaires

  • godangel le 10.10.2018 21:45 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    unia..cxcx

    c est grace a unia que les emplois disparaissent de suisse

  • Lilou le 10.10.2018 13:57 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Faire la peau à la mafia du luxe

    Vraiment pas beau le monde de la mode. ça joue au grand luxe sur l' autel du sacrifice des ouvriers esclaves et des animaux martyres. Tout ça pour de l' argent et dans scrupule, pauvre monde, un jour il faudra bien passer à la caisse!!!

  • Gucci le 10.10.2018 09:24 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Employés virtuels ...

    Oui, le truc cest que avec un taux dimposition de 8% au Tessin, alors quen France il aurait été de 40%, cest quils ne paient même pas les impôts quils devrait Et dire que nous nous sommes imposés entre 20-25% en tant que particulier! Donc en gros, on paie linfrastructure pour eux, ils en profitent et en plus cest pas comme si ces 150 employés étaient des travailleurs en Suisse, ils sont juste virtuels, car il sagit juste dun montage financier, donc aucun Suisse ou Tessinois ne perd son job, ils sont tous déjà en Italie, les 150/600 employés déclarés en Suisse.

  • LunaGirl le 10.10.2018 05:12 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Revenons à lessentiel

    Hé oui... Doit-on y voir un lien avec les révélations de lémission de France 2 « Cash Investigation »...?! A voir et à revoir...!!! Et SVP, arrêtons dêtre aussi matérialistes et intéressés par les produits de luxe, qui nont de luxe que leur prix... Stop aussi à tous ces pseudo-blogueurs / influenceurs, dont le succès nest basé que sur du vent...! Revenons à lessentiel...!!!

    • davif le 10.10.2018 07:15 Report dénoncer ce commentaire

      another world

      c clair que l amende et et le fisc italien a joué la dessus... pitoyable

    • Mendrisiotto le 10.10.2018 10:33 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

      @LunaGirl

      Oui, j' ai vu l' émission,et j' ai aussi vu ce bâtiment chez moi au Tessin, mais sans savoir comme beaucoup de tessinois ce qui se passe réellement.Ce qui m' a le plus interpellé.c' est le destin de ces migrants dans cette tannerie en Italie.Je n' apprécie pas la présence des migrants, mais de la , à les passer à tabac,comme cela a été fait, non,.Donc conclusion pour moi, ces migrants ne seront qu' un nouvel esclavage comme aux états unis dans le temps.Il est impératif de stopper cette immigration,c' est urgent. C' est mon avis.Maintenant pensez ce que vous voulez.

  • pat rion le 09.10.2018 23:32 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    cash investigation

    Tiens.. La diffusion de cash investigation ce soir sur F2 y est sûrement pour qqchose