Pétrole

15 janvier 2020 14:10; Act: 15.01.2020 14:21 Print

L'OPEP prévoit une demande mondiale en hausse

L'organisation des pays exportateurs de pétrole a revu à la hausse ses prévisions pour l'année en cours. En cause, une perspective économique améliorée.

storybild

L'OPEP se veut optimiste pour la demande en pétrole en 2020 (Photo: Keystone)

Sur ce sujet
Une faute?

L'OPEP a revu en hausse mercredi sa prévision de la demande mondiale de pétrole brut cette année, grâce à des perspectives de croissance économique plus optimistes. La production des pays non membres du cartel devrait aussi augmenter.

L'organisation des pays exportateurs de pétrole pense désormais que la croissance de la demande atteindra 1,22 million de barils par jour (mbj) cette année par rapport à 2019, soit une révision en hausse de 0,14 mbj. La demande mondiale de brut devrait ainsi passer de 99,77 mbj en 2019 à 100,98 en 2020, selon le rapport mensuel de l'organisation basée à Vienne.

Ce changement «reflète essentiellement une perspective économique améliorée pour 2020», explique-t-elle. La croissance économique mondiale devrait ainsi accélérer à 3,1% cette année (+0,1 point par rapport à la prévision précédente), après 3,0% l'an dernier.

«L'environnement de taux d'intérêt bas devrait soutenir la croissance économique», explique l'OPEP. «Des soutiens additionnels pourraient peut-être provenir de certains pays disposant de larges marges de manoeuvre budgétaires, qui peuvent emprunter à taux bas - et parfois à des taux négatifs - pour financer des projets d'infrastructure, ce qui devrait soutenir la demande pour le pétrole».

Offre revue en hausse

Du côté de l'offre, l'OPEP a aussi revu en hausse de 0,18 mbj son estimation de la croissance de la production non-Opep cette année pour tenir compte d'une activité plus importante que prévu dans certains pays (Norvège, Mexique, Guyana). La croissance devrait ainsi atteindre 2,35 mbj, pour une production de 66,68 mbj.

Les pays de l'OPEP et leurs alliés, dont la Russie, se sont engagés à réduire leur production afin de soutenir les cours. Les partenaires se sont engagés le 6 décembre à Vienne à limiter encore plus leurs extractions.

Cette collaboration «demeure essentielle pour maintenir la stabilité du marché pétrolier», souligne l'OPEP mercredi. Au mois de décembre 2019, la production totale de brut de l'OPEP a chuté de 161'000 barils par jour par rapport à novembre, pour atteindre 29,444 mbj, selon des sources secondaires (indirectes) citées dans le rapport.

Le principal contributeur à cette baisse a été l'Arabie saoudite, plus gros producteur et chef de file de fait du cartel, dont la production a décliné de 111'000 barils par jour en décembre.

(nxp/ats)

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 72 heures est automatiquement désactivé en raison du très grand nombre de messages que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Santale le 15.01.2020 16:19 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    On se fout de nous.

    Ce qui prouve que le monde n'est pas prêt aux exigences de la COP et que les taxes sur les CO2 sont un enfumage total.

  • Fopameprendre Pourunepomme le 15.01.2020 16:44 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Ça paraît évident...

    Sans pétrole... pas d'extraction de la matière première qui permet de fabriquer des batteries (extrêmement polluante) pour les voitures électriques...

  • Raymond Babbitt le 15.01.2020 16:11 Report dénoncer ce commentaire

    et le 1/1000 de la population mondiale

    = les habitants de l'helvétie vont montrer au reste du monde que stop. là ça suffit, nos glaciers rétrécissent, on ira en arabie soudite, aux USA, en Chine, en Inde leur dire que maintenant stop, nos beaux glaciers sont en danger, arrêter l'usage d'énergies productrices de CO2

Les derniers commentaires

  • Bob le 16.01.2020 08:33 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    La Réalité c'est nous

    Triste, mais bon, au quotidien qui fait de réels efforts. Un pousse vers le bas si c'est ton cas

  • Marie le 16.01.2020 06:35 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Retour de bâton?

    Heureusement que les fans de la gogole suédoise voient claire hahaha

  • pétrole aux oubliettes le 16.01.2020 02:47 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    changeont de carburant

    la faute aux gouvernements du monde.alors qu ont tout pour bien faire.les pétroliers versent des pots de vin aux gouvernements pour ne rien changer.j aimerai aussi qu ont cesse avec ce petrol.bien que j ai aussi une voiture.il existe un système pour réduire de 30% la consommation d essence.y a des carburants de synthèse.l hydrogène.ainssi un kit hydrogène pour toute les voitures essence.mais qu and j avait demandé aux SAN si je pouvais y mettre sur mon véhicule,ont m a répondu c est "interdit" j ai demandé pourquoi.reponse c est interdit point barre.j ai cherché et trouvé la réponse tout seul...UN MANQUE A GAGNER POUR L ETAT.

  • Troll le 15.01.2020 23:07 Report dénoncer ce commentaire

    depuis le début

    la consommation d'énergie fossile depuis le début de la révolution industrielle n'a fait qu'augmenter. Penser vous vraiment qu'elle va baisser autrement que quand on arrivera plus à extraire de façon bon marché. L'augmentation des capacités d'énergie renouvelable est beaucoup plus faible que la hausse de la consommation des énergies fossiles. La Chine va construire autant de centrales à Charbon que l'Europe dans les années à venir. L'écologie ne viendra jamais avant d'avoir tout brûler...

  • Phil Ausofe le 15.01.2020 22:51 Report dénoncer ce commentaire

    Rien de nouveau

    Mr Souchon a écrit, il y a quelques années, une excellente chanson dans laquelle était mentionnés ces mots: ''on avance, on avance car on n'a plus assez d'essence pour aller dans l'autre sens''. Et tout ce qui se passe actuellement démontre que le système mondial économique et politique n'est plus maîtrisé par personne. On tente que de tirer un bout de la couverture à soi. Mais aucune vision, aucun signe de paix. C'est ennuyeux et au ras du sol.