Suisse

25 février 2019 08:54; Act: 25.02.2019 10:07 Print

La situation sur le marché du travail est favorable

L'emploi a progressé aussi bien dans le secondaire que dans le tertiaire en Suisse, spécialement dans l'industrie et la construction.

storybild

L'emploi a crû fortement dans l'horlogerie en 2018. (Photo: Keystone)

Sur ce sujet
Une faute?

La situation et les perspectives du marché du travail restent favorables en Suisse. En un an, le nombre d'actifs s'est accru de 64'000 personnes (+1,3%) à 5,07 millions dans les secteurs secondaire et tertiaire, indique le baromètre de l'emploi pour le 4e trimestre 2018 publié lundi par l'Office fédéral de la statistique (OFS).

Par rapport au trimestre précédent, la hausse se monte à 0,2% en chiffres désaisonnalisés. Le nombre de places vacantes a bondi de près de 20% à 12'200, tandis que les perspectives d'emploi s'avèrent positives avec un indicateur en hausse de 0,9%. Sur un an, l'emploi a progressé aussi bien dans le secondaire que dans le tertiaire.

L'industrie et la construction comptaient au 4e trimestre 13'000 places de plus que douze mois plus tôt (+1,2%). Dans le tertiaire (services), la hausse s'établissait à 1,3%, soit 52'000 places. Avec un bémol pour la Suisse centrale (-0,3%, deux secteurs confondus) et le Tessin (stagnation).

Par rapport au trimestre précédent, en revanche, le secondaire affiche un reflux de 0,1%, plus que compensé par l'augmentation de 0,4% dans les services.

Dans le secondaire, sur un an, l'emploi a crû fortement dans le secteur manufacturier (+11'000 emplois) soit 1,8%, notamment dans l'horlogerie (+6,6%), alors qu'il a stagné dans la construction (+0,1%). Dans le tertiaire, la hausse la plus marquée concerne le services aux entreprises (+3,2%) et la santé et action sociale (+2,8%).

Le commerce a subi une baisse de 0,6%. Cette évolution est conforme aux dernières statistiques sur le commerce de détail qui ont fait apparaître une déprime dans le secteur du textile et de l'habillement, avec une hausse des stocks. Dans l'enseignement, l'OFS constate aussi un recul de 0,7% de l'emploi, sur douze mois.

Pénurie de personnel qualifié

Dans le détail, les quelque 5 millions d'emplois se répartissaient comme suit: 3,98 millions pour le tertiaire et 1,09 million pour le secondaire. Le secteur primaire (agriculture) n'est pas pris en compte.

Plus de 11% des entreprises sondées prévoyaient d'augmenter leurs effectifs durant le trimestre suivant, en hausse de 0,6 point par rapport aux 10,7% un an plus tôt. Seules 3,7% envisageaient une baisse, alors que 72,1% misaient sur la stabilité.

Ces chiffres corroborent ceux du chômage publiés par le Secrétariat d'Etat à l'économie (Seco). En janvier, le nombre de sans-emplois s'affichait en recul de 25'199 personnes (-16,9%) par rapport à janvier 2018. Le taux de chômage s'établissait en 2,8%, contre 2,7% de décembre.

Selon le décompte des statistiques fédérales, 123'962 personnes étaient inscrites en janvier au chômage auprès des offices régionaux de placement (ORP).

Globalement, pour 2019, les économistes s'attendent à un ralentissement de la croissance tout en tablant sur un taux de chômage faible, à 2,4%, selon la synthèse des prévisions établie en décembre.

(nxp/ats)