Monnaies

23 juin 2011 08:48; Act: 23.06.2011 08:56 Print

L'euro flirte avec la barre de 1,20 franc

En raison de la crise de l'endettement de la Grèce, la monnaie européenne est toujours aussi faible face au franc.

Sur ce sujet
Une faute?

La faiblesse de l'euro, qui met à mal la croissance des exportations suisses, se poursuit sous l'effet de l'inquiétude tenace des marchés au sujet de la Grèce. La monnaie européenne flirtait toujours avec la barre de 1,20 franc jeudi.

Elle avait crevé ce plancher il y a juste une semaine, touchant 1,1945 franc. Jeudi vers 08h30, l'euro valait 1,2037 franc.

L'euro baissait aussi face au dollar, avant le sommet des dirigeants européens sur la Grèce et après la réunion de la banque centrale américaine (Fed), qui a maintenu sa politique monétaire et revu à la baisse ses prévisions.

De nombreux investisseurs estimaient que la Fed allait annoncer de nouvelles mesures «d'assouplissement quantitatif» qui auraient fait baisser le dollar. Ils ont donc acheté des billets verts après les annonces de la banque centrale américaine. La Fed a décidé de laisser inchangée sa politique monétaire, face à une croissance économique avançant à un rythme «plus lent» qu'espéré.

Les investisseurs ont également manifesté de nouvelles inquiétudes sur la résolution rapide du problème de la dette grecque, car le président de la Fed, Ben Bernanke, a déclaré que cette crise pourrait être une menace pour la stabilité du système financier mondial si une solution n'était pas trouvée.

Réunion jeudi

De leur côté, les dirigeants européens se retrouvent en sommet jeudi soir à Bruxelles pour tenter de rassurer sur leur capacité à endiguer l'interminable crise de la dette en Grèce et à éviter une contagion à toute la zone euro, qui inquiète de plus en plus à l'étranger.

Sauf surprise, aucune décision nouvelle n'est attendue lors de cette réunion de deux jours, mais les chefs d'Etat et de gouvernements de l'UE comptent réaffirmer leur disposition à fournir une aide supplémentaire à la Grèce, à condition que le Parlement grec approuve le plan d'austérité strict négocié avec les bailleurs de fonds du pays.

(ats)