Suisse

13 mai 2019 13:41; Act: 13.05.2019 13:53 Print

L'immobilier poursuit la chasse aux records

Les prix des maisons ont affiché de nouveaux sommets, tandis que le nombre d'annonces pour les appartements en propriété et les taux d'intérêt ont atteint un nouveau plancher.

storybild

Malgré l'envolée de l'offre, les prix dans l'immobilier ne se sont pas vraiment retrouvés sous pression. (Photo: Keystone)

Sur ce sujet
Une faute?

L'immobilier en Suisse a poursuivi la chasse aux records en début d'année. Portée par des taux historiquement bas, la demande pour les maisons et appartements est restée forte. L'immobilier de rendement commence cependant à se retrouver dans le collimateur des régulateurs.

«Une fin de la chasse aux records n'est toujours pas en vue», ont estimé les spécialistes de la banque Raiffeisen dans une étude parue lundi.

Le secteur affiche en effet un triple record: les prix des maisons ont affiché de nouveaux sommets, tandis que le nombre d'annonces pour les appartements en propriété et les taux d'intérêt - du moins pour les longues échéances - ont atteint un nouveau plancher.

Au premier trimestre, l'indice des prix des maisons a progressé de 2,9% comparé au partiel précédent, tandis que celui pour les appartements a baissé de 0,75%. Cette évolution divergente s'explique essentiellement par l'offre et la demande.

L'immobilier de rendement sous surveillance

«Jamais autant d'appartements ont été mis en vente», les petites annonces pour ce type de bien immobilier s'étant envolées de 25% entre janvier et fin mars. Malgré l'envolée de l'offre, les prix ne se sont pas vraiment retrouvés sous pression, a précisé Raiffeisen. La demande est en effet toujours intacte et les acteurs anticipent une raréfaction de l'offre, en raison de la diminution des permis de construire.

A l'inverse, l'offre pour les maisons est depuis longtemps limitée, le nombre d'annonces de vente pour ce type de bien se situant un quart en dessous du plus haut de mi-2014. La situation dans ce segment ne devrait guère évoluer, les demandes de permis de construire pour les maisons s'étant effondrées de 25% en deux ans.

Dans les deux segments, la faiblesse des taux directeurs reste le principal moteur de la demande. Autant les emprunts à taux fixe sur dix ans que cinq ans se trouvent à des plus bas historiques. Le premier évoluait en début d'année sous 1,5% et le second autour de 1,0%.

«Comme un inversement de tendance n'est pas en vue pour les taux, l'accession à la propriété peut être financée à des conditions historiquement avantageuses», a souligné la coopérative bancaire. Et même si les loyers ont tendance à reculer, l'achat reste pour l'heure plus avantageux que la location.

Cette situation ne devrait pas beaucoup évoluer, les banques centrales - européenne et suisse - ayant «manqué l'occasion de normaliser leurs taux», selon la banque. Du coup, l'éventualité d'une période prolongée de taux bas s'amplifie. Certains investisseurs s'attendent désormais à ce que les taux demeurent faibles sur une période de quatre ans.

Preuve du dynamisme du marché hypothécaire, ce dernier a affiché au premier trimestre une croissance de 3%, supérieure à celle de l'économie suisse dans son ensemble.

Si les régulateurs ont déjà pris il y a quelques années des mesures pour freiner l'évolution sur le marché immobilier résidentiel en renforçant les exigences de prêt pour les particuliers, ils risquent maintenant de s'attaquer à l'immobilier d'investissement (dit «de rendement»), a averti le groupe bancaire st-gallois.

(nxp/ats)

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 72 heures est automatiquement désactivé en raison du très grand nombre de messages que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • D.B. le 13.05.2019 14:03 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Y a combien de locaux vides ?

    À force de construire à tout va en Suisse, les promoteurs oublient que leurs futurs locataires ont besoin de logement à loyer décent. Il faudrait faire un inventaire en Suisse, pour connaître le nombre de logement vides dans notre pays avant de couvrir notre sol complètement

  • fab de fab le 13.05.2019 14:22 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    un rêve pour beaucoup

    Faudra m'expliquer comment une simple famille modeste avec par exemple 2 enfants peut se permettre d acheter une maison à 1 million. Ou v ont ils bien pouvoir trouver les fonds propres à savoir 200000 frs, dont 100000 cash. Faut m expliquer , car je comprend pas la.

  • Tous des Pigeons le 13.05.2019 14:40 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Ras le bol

    Et les records des montants payés pour les loyers, on en parle? 2-3pc + 70m2 + balcon = 3000chf On fait l'impasse sur le taux d'imposition et autres taxes et impôts! #vivelausanne

Les derniers commentaires

  • Dagobert le 14.05.2019 17:17 Report dénoncer ce commentaire

    Fric and Flouze

    Ça ce vend très bien auprès des investisseurs, assurances, banques, affairistes suisses et étrangers. Pour la grande majorité des gens qui en auraient besoins tout ça est hors de portée. La boucle est bouclée, les politiques s'en foutent, et la poppulation vivra de plus en plus mal.

  • Fred Pintus le 14.05.2019 13:37 Report dénoncer ce commentaire

    Être fou

    Faux être fou d'acheter un bien immobilier en Suisse... Pour moin d'1 million vous avez une maison mais il faut tout retaper, sans compter la valeur locative qui est une arnaque...

  • claude François le 14.05.2019 11:06 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Maison à vendre.

    Acheter une maison plutôt qu'un appartement, la valeur d'une maison prendra toujours de la valeur. Les taux fixe à 10 ans tournent de 1,1 à 1 % pour les taux à 5 ans, imaginer que vous remboursez 2,5 % de plus par mois sur 10 ans, très rentables même si une maison vaut plus chère qu'un appartement. maintenant pour ceux qui peuvent, faites le, je n'ai jamais regretté surtout maintenant.

  • Pascal le 13.05.2019 21:48 Report dénoncer ce commentaire

    Location

    3 pièces et demi dans une villa, entrée indépendante, jardin, vue sur le lac pour 850.- par mois. 5 minutes de la France, 15 de Montreux et Chablais. Je travail de 6h à 10h le matin pour 2800.- par mois. Zéro impôts et 60 de maladie. Fiesta dés 10h le matin pendant que les autres travaillent. Quand je vois les propriétaires en otages dans leur maison, mais jamais de la vie...

  • Hector le 13.05.2019 20:16 Report dénoncer ce commentaire

    Il faut faire très attention à la casse.

    En 1995 il fallait une aide fédérale pour vendre un 3,5 pièces neuf à 370'000.- au centre de Lausanne, maintenant ils se vendent autour du million. Il y a un gros potentiel de chute des prix quand les taux d'intérêt vont remonter. Et le taux de vacance explose.