Suisse

20 février 2019 11:29; Act: 20.02.2019 11:47 Print

L'industrie des machines se porte bien

L'exercice 2018 a été solide, avec des chiffres d'affaires en hausse de 11% sur un an pour l'industrie suisse des machines.

storybild

La bonne marche des affaires s'est également reflétée dans les exportations de l'industrie. (Photo: Keystone/Photo d'illustration)

Une faute?

L'industrie suisse des machines, des équipements électriques et des métaux (MEM) a enregistré une solide performance en 2018, même si la dynamique s'est nettement affaiblie au deuxième semestre. Pour la suite, l'accord-cadre avec l'Union européenne (UE) figure au centre des préoccupations.

L'accord institutionnel avec l'UE est central, écrit la faîtière Swissmem mercredi. L'urgence est de clarifier les relations avec l'UE, qui constitue de loin le débouché le plus important. L'accord est adapté aux besoins suisses et assure en plus de l'accès au marché d'autres avantages. S'il n'est pas mis en oeuvre, la qualité de l'accès au marché intérieur européen se péjorera.

Perte d'attractivité

Swissmem met ainsi en garde contre une «perte d'attractivité insidieuse» de la place industrielle suisse, en l'absence d'actualisation de l'accord. En dehors de l'UE, le réseau d'accords de libre-échange doit également être consolidé, par exemple avec les Etats-Unis et le regroupement sud-américain du Mercosur.

L'exercice 2018 a été solide, avec des chiffres d'affaires en hausse de 11% sur un an et des entrées de commandes en progression de 6,5%. Les grandes entreprises, tout comme les petites et moyennes, ont profité d'un environnement favorable. Les capacités des entreprises ont été exploitées à hauteur de 91%, largement au-dessus de la moyenne à long terme de 86%.

Exportations en hausse

La bonne marche des affaires s'est également reflétée dans les exportations de l'industrie MEM. En 2018, elles ont augmenté de 4,4% pour atteindre 69,7 milliards de francs, notamment grâce aux États-Unis ( 9,5%) et à l'UE ( 5,4%). Seules les exportations vers l'Asie ont diminué de 2,1% en raison principalement de la situation économique difficile au Moyen-Orient.

Le nombre des collaboratrices et collaborateurs dans l'industrie MEM suisse a augmenté au cours des neuf premiers mois de l'an dernier de 7800 à 320'400 emplois.

La faîtière ne s'attend pas pour autant à une poursuite de la reprise. «Nous ne reconnaissons pas d'impulsions de croissance de l'étranger. En raison du ralentissement général de la conjoncture dans de nombreux marchés importants, la marche des affaires dans l'industrie MEM va probablement évoluer latéralement au cours des prochains mois», a expliqué Stefan Brupbacher, directeur de Swissmem.

(nxp/ats)