Marchés financiers

11 janvier 2016 18:01; Act: 11.01.2016 19:49 Print

La Bourse suisse clôture dans le rouge

Le Swiss Market Index démarre la semaine avec un recul de 0,53%.

storybild

(Photo: Keystone)

Une faute?

L'indice SMI, regroupant les valeurs vedettes, a clôturé en recul à 8213,52 points. Deux fois en cours de séance, le SMI a tenté une remontée dans le vert, avant que les investisseurs ne se mettent de nouveau à couvert. Le SLI a cédé 0,34% à 1235,06 points et le SPI 0,48% à 8486,14 points. Sur les trente blue chips, 21 ont reculé et neuf avancé.

Le passage de Wall Street dans le rouge, en cours de matinée à New York, a fait baisser le SMI à son plus bas du jour sur la fin de la séance. La question de l'évolution de la conjoncture en Chine, la faiblesse du prix du pétrole, la dévaluation du yuan, tout cela continue d'agiter les esprits autour des corbeilles boursières mondiales.

Des courtiers parlent de «cycle de la peur» pour expliquer la nervosité des acteurs. Après les clôtures en Europe, le géant de l'aluminium américain Alcoa devait publier ses chiffres trimestriels, lançant traditionnellement la saison des résultats aux Etats-Unis. On accorde beaucoup d'importance à ces données, car l'aluminium est utilisé dans de nombreuses branches.

En tête des gagnants, Zurich Insurance a progressé de 2,9%. La presse dominicale a spéculé sur le nom du successeur du CEO Martin Senn. Selon la SonntagsZeitung, la nomination de Mario Greco, l'actuel CEO de Generali, sera annoncée au plus tard lors de la conférence de presse de bilan du 9 février prochain.

Nestlé résiste

Les autres assureurs ont aussi bien évolué: Bâloise a gagné 1,3%, Swiss Re 1,1% et Swiss Life 0,9%. Givaudan a pris 1,5%.

Dans le camp des perdants, LafargeHolcim a reculé de 2,5%. Fortement sanctionnés la semaine passée à cause des craintes pour la conjoncture chinoise. Swatch et Richemont ont perdu respectivement 0,4% et 1,6%. Les deux valeurs du luxe ont cédé respectivement 10% et 8% la semaine passée. Transocean (-1,8%) reste sous pression des prix bas du pétrole et le gros gagnant de l'an dernier, Galenica, a cédé 1,0%.

Les deux poids lourds pharma Roche (-0,8%) et, surtout, Novartis (-1,7%) n'ont pas soutenu l'indice. Nestlé (-0,1%) a mieux résisté.

Aux bancaires, UBS a gagné 0,4%. Credit Suisse a cédé 0,3% et Julius Bär gagné 0,1%. Adecco (-0,9%) n'est pas sorti pas du lot. Sika (-0,8%) publie son chiffre d'affaires 2015 mardi et Geberit (-0,6%) le sien mercredi.

Sur le marché élargi, Addex a progressé de 0,6% après l'annonce de données positives avec son candidat Dipraglurant dans le traitement de Parkinson.

Bossard (inchangé) s'est relativement bien tenu à la veille de la publication du chiffre d'affaires. Charles Vögele a perdu 1,6%, après des articles spéculant sur une éventuelle augmentation de capital dans la presse du week-end.

(nxp/ats)