Marchés

09 juillet 2014 17:37; Act: 09.07.2014 22:33 Print

La Bourse suisse encore en léger recul

Après avoir reculé de 0,68% la veille, Zurich a encore légèrement perdu du terrain mercredi, tout comme Londres. Francfort et Paris ont terminé en hausse.

Une faute?

A la clôture, l'indice vedette Swiss Market Index (SMI) a perdu 0,17% à 8539,71 points. Le SLI a cédé 0,14% à 1295,75 points et le SPI 0,20% à 8445,27 points. Sur les trente blue chips, seize ont reculé, douze avancé et Nestlé et SPS sont restés stables.

Dès le début, les indications préalables négatives des Etats-Unis et d'Asie ont pesé sur l'ambiance. A cela se sont ajoutées les craintes liées à la géopolitique. Par ailleurs, les investisseurs étaient dans l'attente de la publication, après les clôtures, du protocole de la dernière séance de la Fed.

Afghanistan, Irak, Israël, Ukraine, les points de frictions ne manquent pas dans le monde et cela pèse sur les marchés des actions, ont noté les courtiers. On craint que ces divers conflits n'entraînent une spirale baissière.

A l'inverse, les bons chiffres publiés mardi soir par Alcoa pour lancer la saison des résultats ont constitué un élément positif, les craintes de résultats décevants ayant été un peu réduites. Le prochain grand groupe à publier ses chiffres aux Etats-Unis sera Chevron, jeudi.

Roche et Novartis reculent

Le front des nouvelles en provenance d'entreprises listées au SMI/SLI restait clairsemé. Les poids lourds pharma Roche (-0,5%) et Novartis (-0,4%) ont pesé sur l'indice. Selon des articles de presse, Novartis risque des pertes de chiffre d'affaires en France après que le Parlement a autorisé le remplacement de Lucentis de Novartis par Avastin de Roche dans le traitement de la dégénérescence maculaire liée à l'âge (DMLA).

En 2013, le chiffre d'affaires de Lucentis a représenté près de 2,4 milliards de dollars (2,14 milliards de francs) pour Novartis et 1,7 milliard de francs pour Roche. Tout comme Avastin, le produit a été développé par Genentech, filiale américaine de Roche. Novartis a les droits de commercialisation hors USA. Si le cas français fait école, les analystes estiment que Novartis pourrait perdre 3-4% de son bénéfice dans le pire des cas.

Nestlé (inchangé) a fait mieux que le marché d'ensemble. Nomura a un peu relevé l'objectif de cours de l'action du géant de Vevey, saluant l'assainissement du portefeuille de marques et la plus grande visibilité. Malgré cela, le danger existe d'une détérioration des marges et de la croissance.

Dufry parmi les perdants

Parmi les plus gros perdants, Dufry a cédé 2,1% à 158,50 francs. Citigroup a relevé l'objectif de cours à 145 de 135 francs, mais continue de recommander le titre à «sell».

Holcim a abandonné 0,8%, Bâloise 0,8% aussi sur prises de bénéfices. Swiss Re et Zurich ont perdu respectivement 0,4% et 0,8%. Les valeurs du luxe Swatch (-0,7%) et Richemont (-0,3%) ont aussi reculé à cause de données chinoises décevantes.

Dans le camp des gagnants, on trouve Transocean ( 0,9%), suivie par UBS ( 0,8%), Credit Suisse ( 0,2%) et Julius Baer ( 0,6%), ainsi que Kühne Nagel ( 0,5%), Sika, ABB et Geberit ( 0,2 à 0,3%).

Sur le marché élargi, Cosmo ( 7,8%) a retenu l'attention. L'entreprise italienne prévoit la fusion de sa filiale Cosmo Technologies avec l'américain Salix Pharmaceuticals. Cosmo recevra en échange un paquet d'actions de 20% de Salix d'une valeur de 2,6 milliards de dolalrs, selon le directeur financier. De plus, des progrès ont été obtenus avec un candidat pour le traitement de l'acné et l'accord de licence qui y est lié a été renégocié.

Avec un gain de 18,5%, sans information spécifique, on trouve encore Addex. Dans le camp des perdants, Banque Profil de Gestion a cédé 6,5%, Air Tech, Also, BC du Jura et Charles Vögele chacun environ 4%.

Résultats contrastés sur les places européennes

La Bourse de Francfort s'est un peu reprise mercredi et le Dax a terminé sur une petite hausse bienvenue après deux séances consécutives de forte baisse. L'indice des trente valeurs vedettes a fini à 9808,20 points, en progression de 0,36%. Le MDax des valeurs moyennes pour sa part a lâché 0,16% à 16'430,60 points.

La Bourse de Paris a fini mercredi en hausse ( 0,40%) en gardant les yeux tournés vers les Etats-Unis, avec la publication très attendue du compte-rendu de la dernière réunion de la banque centrale américaine. L'indice CAC 40 a pris 17,31 points à 4359,84 points, dans un volume d'échanges peu soutenu de 2,9 milliards d'euros. La veille, il s'était nettement replié de 1,44%.

De son côté, la Bourse de Londres a terminé en baisse de 0,30% mercredi, l'indice FTSE-100 des principales valeurs ayant perdu 20,41 points par rapport à la clôture de mardi, à 6718,04 points.

(ats/afp)