Zurich

17 juillet 2014 18:21; Act: 17.07.2014 18:25 Print

La Bourse suisse finit dans le rouge

Après trois jours consécutifs de hausse, la Bourse suisse a terminé la séance de jeudi en baisse. Le SMI des valeurs vedettes reculait de 0,80%, à 8548,08 points à la clôture.

Une faute?

Le Swiss Leader Index a de son côté reculé de 0,80% à 1299,17 points et le Swiss Performance index a perdu 0,72% à 8464,93 points. Parmi les trente titres les plus importants, 24 ont clôturé en baisse et six en hausse.

La séance avait débuté en recul et les pertes se sont accentuées au cours de la matinée. Après des données macroéconomiques américaines plutôt mitigées, la Bourse de New York a toutefois retrouvé des couleurs, ce qui s'est répercuté ici. La Bourse suisse a ainsi pu contenir ses pertes.

Les données sur l'activité manufacturière de Philadelphie se sont révélées une bonne surprise. Tout comme les nouvelles inscriptions au chômage, inférieures aux prévisions.

Les crises géopolitiques pèsent aussi sur l'humeur des investisseurs. L'Ukraine est à nouveau au centre de l'attention, après les nouvelles sanctions promulguées par les Etats-Unis et l'Union européenne contre la Russie. Difficile encore de mesurer l'impact ou non de ces mesures sur certaines entreprises européennes et américaines.

Plombé par les pharmas

Les pharmas ont donné la direction au cours. Novartis (-1,7%) a perdu nettement du terrain après la publication de ses résultats. Le groupe pharmaceutique a enregistré un chiffre d'affaires et des bénéfices en hausse au deuxième trimestre, mais un peu inférieurs aux attentes des analystes. Le géant bâlois a confirmé ses prévisions pour l'ensemble de l'exercice.

Roche (-0,9%) a suivi un mouvement en dents de scie lors de la séance, pour terminer parmi les perdants du jour. La veille, le titre avait souffert de rumeurs d'échec d'un de ses médicaments. Le groupe avait confirmé après-séance les résultats d'étude négatifs du produit candidat contre la maladie d'Alzheimer, le Crenezumab.

Les plus grandes pertes parmi les valeurs vedettes ont été essuyées par SGS (-2,9%). Le groupe de certification a livré une performance inférieure aux projections.

Bancaires en baisse

Les titres bancaires ont également livré une performance inférieure à celle du marché. Credit Suisse a reculé de 1,2% et UBS a perdu 1,0%. Leur concurrente américaine Morgan Stanley a affiché des résultats trimestriels meilleurs qu'attendus, mais cela n'a pas dopé les banques européennes.

Givaudan ( 0,9%) a reçu le soutien de ses résultats semestriels et a clôturé au sommet des valeurs vedettes. Parmi les gagnants figurent également Dufry ( 0,8%) ou Schindler, dont le bon de participation a clôturé en hausse de 0,7%.

Sur le marché élargi, Georg Fischer ( 0,9%) a attiré l'attention après la publication de son chiffre d'affaires et de son bénéfice en hausse. Après leurs résultats, Partners Group ( 2,4%), Bank Coop ( 1,1%), LLB ( 2,7%) et BB Biotech ( 0,5%) ont clôturé en hausse. Infranor ( 66%) a, outre ses résultats, annoncé son intention de fusionner avec l'actionnaire majoritaire Perrot Duval ( 22%).

(ats)