Marchés

10 juillet 2014 17:37; Act: 11.07.2014 09:59 Print

La Bourse suisse perd des plumes

Après avoir perdu 0,17% la veille, Zurich a encore reculé à la clôture jeudi, tout comme Francfort et Londres.

Une faute?

A la clôture, l'indice vedette Swiss Market Index (SMI) a perdu 0,77% à 8474,23 points. Le SLI a perdu 0,82% à 1285,12 points et le SPI 0,77% à 8380,13 points. Sur les trente blue chips, 26 ont reculé, trois avancé et Richemont est resté inchangé.

Après les pertes matinales, le SMI a encore accentué un peu son recul dans l'après-midi, notamment après l'ouverture négative à Wall Street. Les financières ont ressenti les effets de la crise de la grande banque portugaise Espirito Santo.

Par ailleurs, des données conjoncturelles mitigées en zone euro ont pesé sur l'ambiance. La production industrielle en mai en France et en Italie a déçu les attentes.

Le commerce extérieur de la Chine n'a pas évolué aussi bien que prévu en juin. Après les récents records, les marchés étaient mûrs pour une correction, a expliqué un courtier, qui estime que cela pourrait durer encore quelques jours. Les inscriptions hebdomadaires au chômage, meilleures que prévu, n'ont pas suffi à retourner la tendance.

La France impacte Adecco

Souffrant des mauvaises données économiques en France, son principal marché, Adecco a perdu 4,5%. Givaudan (-2,0%) fait aussi partie des plus gros perdants. Pour des motifs de valorisation, UBS a retiré le titre de sa «Most Preferred List» des valeurs européennes de la chimie. La recommandation reste cependant à «buy».

D'autres valeurs sensibles à la conjoncture ont également souffert, à l'image d'Actelion (-1,7%), Clariant (-1,6%) et Sika (-1,3%).

Kühne Nagel (-1,3%) lancera lundi prochain la saison des résultats des sociétés cotées au SMI/SLI. Avant cela, JPMorgan a réduit son objectif de cours. La défensive Swisscom a perdu 1,1% après que la même banque a réduit sa recommandation à «neutral» de «overweight».

Les financières ont également reculé, plombées par les turbulences autour de la portugaise Espirito Santo: Credit Suisse a abandonné 2,1%, UBS 0,9% et Julius Baer 1,2%. Credit Suisse a demandé un report des sanctions prononcées par les autorités américaines, afin d'obtenir du ministère du travail l'autorisation de continuer de gérer la fortune de gros clients caisses de pension. Cette demande de report est de nature technique, a précisé la banque.

Les poids lourds défensifs, Roche (-1,2%), Novartis (-0,4%) et Nestlé (-0,5%) ont plus ou moins limité la casse. Novartis a publié des résultats positifs d'un candidat pour le traitement du psoriasis. C'est légèrement positif, a commenté la Banque cantonale de Zurich, car la plupart des données étaient déjà connues.

Swatch dans le vert

Les gagnants du jour sont SPS ( 0,8%), Swiss Life ( 0,2%) et Swatch ( 2,5%). En raison de la faible évolution depuis le début de l'année, Swatch a un potentiel de rebond de 3% à 5%, selon des courtiers. Dans le sillage de Swatch, Richemont a fini à l'équilibre.

Sur le marché élargi, AFG (-5,6%) a été plombé par une réduction de recommandation à «pondérer» de «surpondérer» par la Banque cantonale de Zurich. Bobst (-5,3%), Peach Property (-5,0%) et EFG (-4,8%) font aussi partie des gros perdants, sans information spécifique.

Après ses chiffres semestriels, le titre BC de Bâle-Campagne a reculé de 0,2%. Celui d'Hypo Lenzburg a cédé 0,7% au lendemain des chiffres.

Après le dépôt mercredi par son partenaire américain de la demande d'homologation d'un antifongique à la FDA, Basilea a abandonné 2,7%. Dans le camp des gagnants, Addex a pris 5,8% après des tests précliniques prometteurs avec un produit contre la dépendance au tabac.

Francfort et Londres en baisse

La Bourse de Francfort a clôturé jeudi en nette baisse, pénalisée comme les autres marchés européens par les déboires de la banque portugaise Banco Espirito Santo (BES), source d'inquiétude chez les investisseurs. L'indice Dax des trente valeurs vedette a perdu 1,52% à 9659,13 points sur la séance, pas un seul titre n'échappant au repli, et l'indice MDax des valeurs moyennes a cédé 0,92% à 16'280,14 points.

La Bourse de Londres a terminé en baisse de 0,68% jeudi, l'indice FTSE-100 des principales valeurs ayant perdu 45,67 points par rapport à la clôture de mercredi, à 6672,37 points.

(ats/afp)