Marchés

29 septembre 2011 18:24; Act: 29.09.2011 22:09 Print

La Bourse suisse termine en hausse de 1,03%

La Bourse susse a clôturé dans le vert jeudi, après la publication de bons indicateurs aux Etats-Unis et le feu vert des députés allemands au renforcement du fonds européen de secours (FESF). L'indice principal SMI a progressé de 1,03% à 5608,60 points.

Sur ce sujet
Une faute?

Après un début légèrement négatif, le SMI s'est hissé dans le vert et a inscrit un plus haut du jour de 5637 points qu'il n'a pas pu défendre en fin de séance. L'ambiance a été soutenue par les espoirs accrus de solution politique à la crise de la dette en zone euro. Dans l'après-midi, l'annonce de la révision à la hausse du produit intérieur brut (PIB) américain au deuxième trimestre a encore fourni un élan supplémentaire aux marchés.

En Allemagne, le Bundestag a largement approuvé l'élargissement du plan de sauvetage financier de la zone euro. Cela n'a pas été une surprise et n'a donc eu qu'un moindre impact. Dans l'ensemble, la nervosité reste de mise, notent les courtiers. Les espoirs de solution à la crise ont certes augmenté, mais il reste des risques de déception, ce qui entraînerait alors une rechute des cours.

L'indice élargi SPI (Swiss Performance Index) a gagné 0,90% à 5080,92 points et le SLI (Swiss Leaders Index) 0,95% à 839,30 points.

Nobel Biocare en tête

Parmi les blue chips, Nobel Biocare ( 6,7%) et Clariant ( 5,9%) viennent largement en tête, eux qui font partie des valeurs qui ont accusé les pires performances depuis le début de cette année.

Holcim ( 4,2%), Adecco ( 3,8%) et Swiss Re ( 3,9%) ont aussi fait mieux que la moyenne. Lonza ( 3,1%) a fait état de progrès dans le processus de reprise de l'américain Arch Chemicals. Les autorités françaises ont donné leur feu vert à l'opération.

Aux financières, Swiss Life ( 3,4%), ZFS ( 2,9%), Credit Suisse ( 3,4%) et UBS ( 2,6%) ont aussi réalisé de belles performances. Julius Bär a pris 1,8%. L'on continue de spéculer sur une nouvelle augmentation du fonds de stabilité financière européenne et suffisamment de liquidités serait bon pour les banques.

Bâloise, Sonova, ABB et Geberit ont toutes gagné plus de 2%.

Dans le camp des perdants, Schindler a reculé de 1,8% et Actelion de 0,6%. Transocean a chuté de 5,3%. Les valeurs du luxe Swatch Group (-5,8%) et Richemont (-6,7%) ont fortement baissé également après une étude de Morgan Stanley qui a classé le numéro un mondial de l'horlogerie à «underweight» et «least preferred stock» du secteur. Richemont en a aussi souffert.

(ats)