Marchés

25 juillet 2014 18:12; Act: 25.07.2014 18:17 Print

La Bourse suisse termine la semaine dans le rouge

Après avoir gagné 0,37% la veille, la Bourse suisse a terminé la semaine dans le rouge vendredi.

Une faute?

A la clôture, l'indice vedette Swiss Market Index (SMI) perdait 0,76% à 8571,48 points. Le Swiss Leader Index (SLI) a abandonné 0,81%, à 1302,49 points, alors que le Swiss Performance Index (SPI) a cédé 0,73%, à 8485,48 points. Sur les 30 valeurs principales de la cote, 28 ont fini dans le rouge, deux seulement parvenant à surnager.

La Bourse suisse a creusé ses pertes dans l'après-midi, après l'ouverture en baisse à Wall Street. Les indices ont accéléré leur recul dès les premiers échanges à la Bourse de New York, plombés par les résultats trimestriels plus mauvais que prévu du géant de la distribution en ligne Amazon, dont le titre a plongé.

Après les nombreux résultats de grandes sociétés publiés cette semaine, la journée n'a été agrémentée que par quelques nouvelles d'entreprises de second plan. Les rares données macroéconomiques n'ont guère ému les intervenants, qui semblaient déjà tournés vers la semaine à venir, riche en données macroéconomiques américaines et en résultats de grosses sociétés suisses (UBS, Clariant et Holcim).

Les crises en Ukraine et au Proche-Orient sont par ailleurs toujours présentes à l'esprit des opérateurs et ne les incitent guère à s'engager.

Sika en tête

Sika ( 0,8%) a signé la meilleure performance du jour au SMI/SLI, après la publication de ses résultats semestriels. Le titre avait ouvert en baisse, sur des prises de bénéfice, selon un courtier, avant d'inverser la tendance en fin de matinée et de se maintenir dans le vert.

Les résultats ont été jugés solides par les analystes, dont les prévisions ont été dépassées, et la direction de Sika a relevé sa prévision de croissance pour 2014. Transocean ( 0,1%) a également gardé la tête hors de l'eau.

A l'autre bout de la chaîne, Richemont (-2,3%) a été le grand perdant du jour, alors que Swatch perdait 2%. Le début d'année peu reluisant du français LVMH affecte logiquement tous ses concurrents du luxe. Credit Suisse a abaissé l'objectif de cours de Swatch, mais reste à l'achat.

Syngenta (-2,0%), Schindler (-1,4%), Givaudan (-1,5%) et Dufry (-1,4%) ont également fait nettement moins bien que la moyenne. Dufry publiera jeudi ses résultats trimestriels.

Nestlé tire le marché vers le bas

Nestlé (-0,9%) a tiré le marché vers le bas. Novartis (-0,6%) et Roche (-0,5%) ont également été à la peine. Roche n'a pas profité d'une recommandation de la Commission préparatoire de l'agence européenne des médicaments (EMA) pour son médicament Actemra, qui est désormais recommandé pour le traitement de l'arthrite rhumatoïde (AR) sévère et progressive chez des adultes.

Lonza (-0,3%), Kühne Nagel (-0,1%), Credit Suisse et Holcim (-0,4% chacun) ont subi des reculs un peu plus modérés. Holcim avait débuté la journée en baisse, son futur partenaire Lafarge ayant publié des résultats inférieurs aux attentes, pénalisés par la force de l'euro. Le cimentier saint-gallois divulguera ses résultats mercredi. UBS reste à «buy» sur le titre.

Au SPI, Implenia (-3,4%) a été pénalisé par un avertissement sur bénéfice publié avant-Bourse. L'entreprise de construction s'attend à une légère baisse de son résultat opérationnel sur la première moitié de l'année.

GKB (BP: -0,1%) et Starrag (-4,9%) ont publié des résultats intermédiaires peu appréciés. Logitech (-2,2%) a réagi logiquement à son envolée de 15% la veille.

(ats)