Suisse

08 février 2019 07:17; Act: 08.02.2019 12:45 Print

Fréquences 5G attribuées à Swisscom, Sunrise et Salt

La Commission fédérale de la communication a attribué les fréquences 5G aux trois opérateurs Swisscom, Salt et Sunrise.

storybild
Sur ce sujet
Une faute?

Les recettes réalisées par la Confédération dans le cadre de ces opérations se montent à 379,3 millions de francs.

Il ne s'agit pas d'un montant exorbitant, a commenté le président de la ComCom Stephan Netzle vendredi devant la presse. Selon lui, cela représente un prix approprié pour l'utilisation d'une ressource publique. La procédure, qui a pris la forme d'une mise aux enchères, s'est déroulée du 29 janvier au 7 février. Vingt-neuf tours ont été menés par voie électronique.

Swisscom déboursera 195,6 millions, Sunrise 89,2 millions et Salt 94,5 millions. Les candidats avaient une stratégie et ont demandé ce dont ils avaient besoin, a estimé M.Netzle, précisant que les opérateurs tout comme la Confédération étaient satisfaits.

Blocs répartis

Swisscom a obtenu trois blocs de 2x5MHz dans la bande de fréquences 700 MHz FDD, 10 blocs de 5 MHz dans la bande 1400 MHz SDL et six blocs de 20MHz dans la bande 3,5 à 3,8 GHz. Sunrise a reçu un bloc dans la bande 700 MHz FDD, deux blocs de 5 MHz dans la bande 700 MHz SDL et cinq blocs dans le bande 3,5 à 3,8 GHz.

Enfin, Salt dispose de deux blocs dans le 700 MHz FDD, deux blocs dans le 1400 MHz SDL et quatre blocs dans le 3,5 à 3,8 GHz. Ces attributions s'inscrivent dans le cadre des seuils et plafonds définis avant les enchères.

Retrait d'un candidat

Cinq blocs de 5 MHz dans la bande 2600 MHz ainsi que dans les bandes des 700 et 1400 MHz n'ont pas trouvé preneur. Elles seront mises au concours ultérieurement. Quatre candidats étaient sur les rangs. Dense Air, qui avait misé sur deux blocs dans la bande 3,5 à 3,8 GHz, a finalement jeté l'éponge, a précisé le directeur de l'Office fédéral de la communication Philipp Metzger.

Cette entreprise, basée au Royaume-Uni et présente sur plusieurs marchés de par le monde, se concentre sur des réseaux microcellulaires pour couvrir une forte demande pointue et vend aussi ses capacités à d'autres sociétés.

Les fréquences sont attribuées pour une durée de 15 ans. Les opérateurs disposent ainsi d'une sécurité de planification, selon M.Netzle. Outre des radiocommunications mobiles plus performantes, la 5G ouvre la porte à d'autres applications dans les domaines de l'internet des objets, de la cybersanté, du traitement de l'image ou des véhicules autonomes.

Concessions à venir

L'attribution des fréquences peut être combattue dans les 30 jours devant le Tribunal administratif fédéral. Si aucun recours n'est déposé, des concessions pourront être octroyées. Certaines exigences devront être respectées, comme une couverture de 50% de la population avec des fréquences de moins de 1 Ghz et de 25% avec plus de 1 GHz.

Les fréquences ne pourront pas être thésaurisées. Les opérateurs bénéficient d'une liberté d'aménagement en concurrence. L'ordonnance sur la protection contre les rayons non ionisante devra être respectée. Les concessionnaires devront partager les emplacements hors zone à bâtir. Les cantons devront être informés suffisamment tôt.

D'ici la fin de l'année

D'ici fin 2019, la 5G devrait être disponible dans 60 villes et communes suisses, explique pour sa part Swisscom. Les 196 millions versés à la Confédération mis à part, le géant bleu prévoit d'investir 2,3 milliards de francs dans l'infrastructure cette année.

«En développant le réseau 5G, nous contribuons à la compétitivité de la place économique suisse», explique le directeur général Urs Schaeppi, cité dans le communiqué.

Sunrise, pour sa part, se targue d'avoir décroché les «fréquences les plus importantes», à savoir celle se trouvant sur la bande des 3,5 GHz. La société affirme les avoir obtenues à bon prix. «Les opérateurs de pays tels que l'Italie ou le Royaume-Uni ont dû dépenser des sommes beaucoup plus importantes pour obtenir ces fréquences majeures», souligne Olaf Swantee, directeur général.

Aussi bien Swisscom que Sunrise rappellent que les dépenses liées aux fréquences n'auront pas d'incidence sur la politique de dividende.

Du côté de Salt, on se réjouit que la stratégie choisie pour les enchères 5G ait porté ses fruits. «Nous sommes impatients d'améliorer encore notre réseau et d'introduire les services 5G cette année», lance Pascal Grieder, directeur général du groupe basé à Renens.

(nxp/ats)

Les commentaires les plus populaires

  • Nicolas Culot le 08.02.2019 08:53 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Du cancer dans la poche !

    Personnellement, je n'en veux pas ! On n'osera plus garder son téléphone dans la poche ! La 4g est déjà assez néfaste ! Sans oublier la faune qui va souffrir encore plus ! Mais ça, on s'en fout ! Ce qu'on veut c'est des téléphones plus rapides pour aller sur les réseaux sociaux ou commander des fringues ! Triste monde ! Suis-je le seul ici à ne pas en vouloir de cette 5g ?

  • Seraphine le 08.02.2019 08:55 Report dénoncer ce commentaire

    Vive le progrès

    Tout ça pour que des ados boutonneux puisse regarder encore plus de videos de chats qui pètent sur YouTube...

  • Steellinaa le 08.02.2019 08:43 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Futur argent(é)

    Pour ça, on ne manque pas d'argent...

Les derniers commentaires

  • Liberland le 09.02.2019 11:03 Report dénoncer ce commentaire

    29 below zero

    Mon amie a un Abo a 17 euros dans le Finnmark combien en Suisse la moyenne de 17 a 28 euros nos pays voisins sont très cher comparé au nord de l UE Scandinavie Islande ...

    • Eric le 09.02.2019 12:20 Report dénoncer ce commentaire

      @Liberland

      La faute aux consommateurs qui pour avoir un smartphone de dernière génération signent des contrats de 24 mois pour 100.- par mois! aberrant! depuis 3 ans on a des compagnies qui utilisent le meilleur réseau, que la carte sim est gratuite, on peut garder l'ancien numéro, pas d'abonnement! internet, appels en Suisse et Europe illimité, roaming de 1000 minutes, le tout pour 19.- pour 30 jours. Un prix quasi comparable avec le reste dEurope.

    • Didier le 09.02.2019 14:49 Report dénoncer ce commentaire

      @Eric

      C'est malheureusement le cas! le 70% de la populations a des abonnements qui dépassent 60fr par mois. On est quasi le seul pays qui propose un mobile gratuit avec l'abonnement. De plus les compagnies qui offrent la même chose pour 19fr par mois et qui utilisent un des 3 réseau ne peuvent pas faire de la publicité sur les médias télé et radios car c'est les conditions dicté par les 3 opérateurs détenteurs de la concession des réseaux en Suisse.

    • Marco le 09.02.2019 15:16 Report dénoncer ce commentaire

      @Didier

      Je dirais assez logique les conditions pour que les autres compagnies ne puissent pas faire de publicité car si non ils vendrait pas l'utilisation du réseau. Il ne faut pas oublier que Swisscom c'est 20'000 emplois! et un abonnement inférieur à 50.- les mettrait sérieusement en difficulté. La 5g arrive au bon moment pour relancer la machine! d'un coté les opérateurs et de l'autre les fabricants de smartphones.

  • Non ionisant mais dangereux ... le 08.02.2019 22:09 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Principe de précaution

    Encore un fois la réalité prouve que le profit l'emporte sur la santé de la population (y compris des plus jeunes) ..... Amiante, sang contaminé, etc ..... A votre avis, quel sera le prochain scandale sanitaire? Comment peut-on continuer à ignorer l'avis des scientifiques .... Doit-on attendre l'explosion des cas de cancer pour réagir?

  • pascalalucine le 08.02.2019 18:27 Report dénoncer ce commentaire

    Stop

    Honte à notre pays,Doris Leuthard et ses amis de Bildeberg qui prennent le peuple Suisse pour des cobayes. Mettons un gilet jaune pour cette cause.

    • Liberland le 09.02.2019 10:59 Report dénoncer ce commentaire

      beaucoup de concurrence prix bas

      Ils sont bien plus en avance en Suéde pays baltes ou Scandinavie ils ont leurs propres ABO et du Local et ça marche bien moins de Ca pour les monopoles ,ils ont 20 ans d avance dans le nord on est largué ... faudra rattraper le retard ...

  • Cece le 08.02.2019 17:39 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Vous me faites rire

    Si seulement on avait déjà la 4G dans certain village, on vient parler de 5G alors qu'il ne couvre même pas tout le pays avec la 4G

  • Elzo le 08.02.2019 15:10 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    "5G" révolution ou pas

    Que va apporter de plus la "5G" en rapidité c'est sûr mais y a sûrement des zones qui seront moins couverts que d'autre révolution ou pas nous le serons d'ici 2020 2021