Machines agricoles

17 juillet 2019 07:58; Act: 17.07.2019 15:05 Print

La Comco inflige une amende de 150 000 fr.

L'entreprise Bucher Landtechnik a conclu avec ses revendeurs des accords illicites pour la vente de pièces détachées de tracteurs.

storybild

C'est conformément à la loi sur les cartels que l'entreprise zurichoise a été sanctionnée. (Photo: Bucher Landtechnik)

Une faute?

La Commission de la concurrence (Comco) a conclu un «accord à l'amiable» avec le constructeur de machines agricoles Bucher. Le groupe zurichois se voit infliger une sanction de 150 000 francs pour avoir conclu avec ses revendeurs des accords illicites pour la vente de pièces détachées de tracteurs.

Le gendarme de la saine concurrence précise mercredi que l'entreprise Bucher Landtechnik a obligé contractuellement ses partenaires à acheter auprès d'elle toutes les pièces détachées des tracteurs de la marque New Holland, une obligation assortie d'un mécanisme incitatif sur les conditions de remise pour les véhicules.

Ces deux facteurs excluaient de fait les fournisseurs étrangers, entravant ainsi la concurrence, et devaient être sanctionnés conformément à la loi sur les cartels. «Le comportement coopératif de Bucher Landtechnik a permis de réduire le montant de l'amende», souligne la Comco dans son communiqué.

(nxp/ats)