E-commerce

03 décembre 2019 12:20; Act: 03.12.2019 12:43 Print

La Suisse est le second pays le mieux préparé

Selon un classement de l'ONU, les Pays-Bas devancent la Suisse au classement mondial des pays armés face au commerce en ligne.

storybild

L'évaluation publiée mardi prend en compte l'accès à des serveurs sécurisés pour Internet, la fiabilité des infrastructures et des prestations postales. (Photo: Keystone/Photo d'illustration)

Une faute?

La Suisse est le deuxième pays au monde le mieux préparé au commerce électronique vers le consommateur. Elle gagne un rang, mais reste derrière les Pays-Bas, selon un indice publié mardi à Genève par l'ONU.

Pour autant, en termes de chiffre d'affaires mondial, la Suisse ne fait pas partie des dix premiers bénéficiaires des 3900 milliards de dollars (environ 3858 milliards de francs), selon des chiffres diffusés il y a quelques mois. L'évaluation publiée mardi, qui porte sur les données de 2017, prend en compte l'accès à des serveurs sécurisés pour Internet, la fiabilité des infrastructures et des prestations postales ou encore la part de la population qui a activé un compte numérique avec une institution financière.

Parmi les plus de 150 pays analysés au total par la Conférence des Nations Unies sur le commerce et le développement (CNUCED), seuls deux ne sont pas européens dans les dix premiers. Singapour recule de la 2e à la 3e place et l'Australie est 10e. La Nouvelle-Zélande est sortie des dix premiers, de même que l'Islande et la Suède. Ils ont été remplacés par la Finlande, l'Allemagne et l'Australie.

En queue de classement

La CNUCED souhaite de meilleures données, alors qu'une première réunion d'un groupe de travail de l'agence onusienne sur le commerce électronique avait lieu mardi à Genève. Les pays les plus pauvres figurent parmi 18 des 20 derniers Etats. Cet indice montre à quel point le «décalage» entre pays développés et en développement est important, dit le directeur en charge de ces questions à la CNUCED Shamika N. Sirimanne.

Dans cinq pays européens, plus de 80% des utilisateurs d'internet achètent en ligne. Ils sont environ huit fois moins nombreux dans la plupart des pays pauvres ou à revenus intermédiaires inférieurs. M. Sirimanne appelle «de toute urgence» à assister ces Etats à établir des infrastructures.

(nxp/ats)