Pays le plus compétitif

17 octobre 2018 00:22; Act: 17.10.2018 07:33 Print

Les Etats-Unis de Trump détrônent la Suisse

Après 9 années passées à la 1ère place, la Suisse n'est plus la plus compétitive au monde et n'est même plus que 4e, selon le WEF.

storybild

Le WEF réunit chaque année en janvier l'élite économique et politique dans la station de ski huppée de Davos. (Photo: AFP)

Sur ce sujet
Une faute?

La Suisse n'est plus la plus compétitive au monde, pour la première fois depuis 2009, dans l'indice du Forum économique mondial (WEF) et ne figure qu'au 4e rang. En cause, une nouvelle méthodologie fait des Etats-Unis du président Donald Trump le numéro un.

En 2017, la Suisse avait même obtenu sa valeur la plus élevée dans cette liste dévoilée chaque année. Or, le rapport annuel publié mercredi la place au même résultat absolu, mais derrière les Etats-Unis, Singapour et l'Allemagne.

Certains s'étonnent du premier, quelques mois après la venue de M. Trump à la réunion du WEF. Celui-ci rejette ce lien et explique que la nouvelle méthode, établie avec 60% de nouveaux indicateurs, prend en compte les nouvelles technologies ou encore le capital social. La capacité à fabriquer des idées, la culture entrepreneuriale, l'ouverture et l'agilité constituent certains des nouveaux facteurs utilisés.

Beaucoup de ces indicateurs «qui auront le plus grand impact pour porter la compétitivité à l'avenir n'ont jamais été l'objet de décisions politiques importantes», relève le WEF. Si Singapour est l'économie la plus prête aux changements attendus, la Suisse bénéficie des meilleures politiques d'emploi pour les requalifications.

Elle n'arrive en première place dans aucun des 12 axes de l'indice. En revanche, parmi les près de 100 indicateurs, elle mène notamment ceux de l'efficacité des trains, du taux d'électrification par rapport à la population, du taux d'abonnements à Internet sur des appareils fixes ou encore de la dynamique de la dette.

Plus de 100 pays doivent innover

Elle est aussi première sur plusieurs composantes de formation et de politiques d'emploi. Plébiscitée pour ses innovations, la Suisse doit toutefois s'améliorer sur les tarifs commerciaux, la complexité des tarifs ou encore l'adoption des nouvelles technologies.

De leur côté, les Etats-Unis sont notamment salués pour le dynamisme des affaires, le marché de l'emploi et le système financier. Inquiétude selon le WEF, plus de 100 pays font face à une évaluation de moins de 50 sur 100 pour les processus d'innovation. Le président exécutif Klaus Schwab prévoit «une nouvelle division» entre ceux qui saisissent les changements sur cette question et ceux qui ne la comprendront pas.

Le rapport relève aussi que les pays qui appliquent des tarifs douaniers bas, recrutent des employés étrangers et collaborent sur l'application des brevets sont plus innovants. Autre donnée, des investissements dans le capital humain ou une fiscalité progressive ne constituent pas des obstacles à la compétitivité, explique l'organisation.

(nxp/ats)

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 72 heures est automatiquement désactivé en raison du très grand nombre de messages que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Lucas le 17.10.2018 07:47 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Nimporte quoi

    Facile dêtre compétitifs quand on peut se permettre une dette de 21000 milliards de dollars

  • Sandra le 17.10.2018 07:57 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    trop heureuse d'apprendre ça

    et je pense que l'indicateur le plus important est l'écologie... lol... ce système économique basé sur la croissance va droit dans le mur de toute façon...

  • Dédé le 17.10.2018 07:47 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Et la dette des usa ?

    Il faut intégrer la dette des pays par habitants. Un pays vit sur la durée et la fiabilité.

Les derniers commentaires

  • Sanstête le 20.10.2018 09:58 Report dénoncer ce commentaire

    Descente

    Cest pas important que les usa passe en premier. Ce qui est important est la descente de la Suisse. Pourquoi ? Est-ce que notre allée vers lisolement ne compte pas: perte de contact pour les écoles, déménagements des départements de recherches et développement, service informatique, essoufflements de nos pme voués à lexportation, pas de solution concernant les impôts des sociétés et des personnes (couverture des charges pas garantie sauf augmentation des personnes) etc. Tout ce qui est notre poumon économique

  • New World Order le 19.10.2018 17:50 Report dénoncer ce commentaire

    Mon oeil....

    En vivant très largement à crédit et en imprimant de la monnaie de singe qui ne repose sur plus rien, on peut développer sans coûts, jusqu'à ce que.... paf et repaf....

  • Trump le 19.10.2018 06:41 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    c'est

    Grâce a Obama hein ?! Hahaha allez retourné a vos petards...

    • T. Riste le 20.10.2018 09:59 Report dénoncer ce commentaire

      Tueries

      Ceux que vend Trump ?

  • Serge Monney le 18.10.2018 09:30 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Monsieur

    Comment peut-on prétendre que les USA sont le pays le plus compétitif alors que leur balance commerciale est déficitaire de façon abyssale et leur endettement colossal ?

  • Sere le 17.10.2018 23:08 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    hypocrisie

    si jamais la dette US a explosé grâce aux Obamas et leurs obama care

    • L. Ignorant le 18.10.2018 13:25 Report dénoncer ce commentaire

      @Sere

      A force de marteler des mensonges vous pensez qu'ils vont finir par être vérité ? non mais sans blague ..... allo la terre Sere

    • Jean Luc le 18.10.2018 17:43 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

      @Sere

      C'est celà oui....

    • Old Brand le 20.10.2018 13:18 Report dénoncer ce commentaire

      Obama didn't care

      94 millions de pauvres et de sans emploi aux USA à la fin du mandat d'Obama... sans doute la raison principale de sa non réélection au profit de celle de Trump.