France

30 septembre 2011 10:34; Act: 30.09.2011 10:50 Print

La dette se creuse encore

La dette publique française n'est s'est pas résorbée au deuxième trimestre, et atteint 86,2% du PIB.

Une faute?

La dette publique de la France s'est accrue de 46,4 milliards d'euros au deuxième trimestre par rapport à la fin mars pour s'établir à 1692,7 milliards, soit environ 86,2% du produit intérieur brut (PIB), a annoncé vendredi l'Insee.

A la fin du deuxième trimestre 2011, la dette publique au sens des critères européens de Maastricht a ainsi augmenté de 1,7 point par rapport à la fin du premier trimestre, précise l'Institut national de la statistique.

La dette cumulée de l'Etat, des collectivités locales et de la sécurité sociale s'est établie en 2010 à 82,3% du PIB. Selon le projet de budget 2012 présenté mercredi, elle devrait s'élever sur l'année à 85,5% du PIB, puis culminer en 2012 à 87,4%.

Reflux en 2013

Elle devrait commencer à refluer en 2013 à 87,3% puis revenir en 2014 à 86,2% et en 2015 à 84,1%, toujours selon les projections du gouvernement.

L'augmentation de la dette publique observée au deuxième trimestre résulte de celle de l'Etat, qui a grimpé de 52,6 milliards d'euros. A l'inverse, les organismes divers d'administration centrale, les administrations publiques locales et de sécurité sociale se sont désendettés.

Dans le détail, la dette des administrations centrales a reculé de 1,2 milliard d'euros, celle des administrations locales de 2,7 milliards et celle de la sécurité sociale de 2,3 milliards.

(ats)