30 juillet 2018 15:45; Act: 30.07.2018 20:09 Print

La grève de taxis s'étend en Espagne

Après Madrid, c'est au tour de Barcelone où des centaines de taxis occupent la principale artère de la ville pour protester contre la concurrence des VTC.

Sur ce sujet
Une faute?

Après Barcelone et Madrid, une grève des taxis contre la concurrence des véhicules de tourisme avec chauffeurs (VTC) s'étendait lundi en Espagne, alors que le gouvernement devait recevoir dans la journée les représentants du secteur.

Des appels à des grèves ou arrêts partiels ont été lancés par des fédérations de taxis à Valence (est), dans le Nord (Saragosse et Bilbao) et le Sud (Séville, Costa del Sol), en solidarité avec les chauffeurs de taxi de Barcelone, en grève depuis jeudi.

Les taxis de Madrid s'étaient déjà mis en grève depuis samedi.

Le secteur réclame la limitation des licences accordées aux VTC, notamment de Uber et Cabify, à une pour 30 licences de taxi, comme le prévoyait un règlement municipal de Barcelone suspendu par la justice après un recours du gouvernement espagnol.

C'est cette suspension qui a mis le feu aux poudres la semaine dernière.

La Gran Via bloquée par les taxis

Les représentants des taxis devaient être reçus à partir de 12h par le ministère de l'Equipement à Madrid.

Si leurs revendications ne sont pas satisfaites, ils menacent de bloquer des ports, des aéroports, voire la frontière avec la France.

A Barcelone, première destination touristique d'Espagne, des centaines de taxis noir et jaune occupaient pour le troisième jour consécutif la Gran Via, l'une des principales artères de la ville.

Certains chauffeurs y ont dormi ces trois dernières nuits, sur des matelas posés à même l'asphalte, dans des tentes ou à l'intérieur de leurs voitures.

Des conducteurs d'autres localités catalanes, ou même de villes plus éloignées comme Madrid ou Séville, sont venus se joindre à ce blocage, qui commence désormais à déborder jusqu'à l'avenue chic du Paseo de Gracia.

Les sociétés de VTC ont de leur côté durement critiqué la grève des taxis, en particulier en raison d'agressions contre leurs conducteurs mercredi dernier, durant la première journée de grève à Barcelone.

«Nous espérons sincèrement que l'Etat de droit ne cède pas au chantage de gens violents», a déclaré la plateforme Unauto, qui représente Uber et Cabify.

(nxp/afp)

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 72 heures est automatiquement désactivé en raison du très grand nombre de messages que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Michou le 30.07.2018 19:43 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Merci les grévistes

    Valencia plus de taxi du coup, jai découvert Uber, benh cest pas mal en fait !

  • Jennifer atourpat le 31.07.2018 06:55 Report dénoncer ce commentaire

    Complice

    On voit que vous ne vous etes jamais fait voler votre job vous.

Les derniers commentaires

  • Jennifer atourpat le 31.07.2018 06:55 Report dénoncer ce commentaire

    Complice

    On voit que vous ne vous etes jamais fait voler votre job vous.

    • choumi le 31.07.2018 09:27 Report dénoncer ce commentaire

      @Michou

      Jusqu'au moment ou il te fera payer le quadruple pour le même service, et là, je pense que tu vas réellement bien l'apprécier.

    • Michou le 31.07.2018 10:52 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

      @choumi

      4x le prix quand tu as un avion à prendre avec 2 bébés et bagages pour deux semaines je men fou

    • Dan le 31.07.2018 13:27 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

      @Jennifer atourpat

      Cest clair quen bloquant la rue au lieu de travailler les taxis vont doubler leur salaire et les clients vont les apprécier doublement.

    • Dan le 31.07.2018 13:28 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

      @choumi

      Pas compris, payer 4x plus cher le même service en utilisant Uber ou en utilisant les Taxis ?

  • Michou le 30.07.2018 19:43 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Merci les grévistes

    Valencia plus de taxi du coup, jai découvert Uber, benh cest pas mal en fait !

    • Oscar le 31.07.2018 18:08 Report dénoncer ce commentaire

      @Michou

      Oui c'est génial, très confortable, si ce n'est que votre chauffeur n'arrive pas à vivre de son job. Leurs belles voitures ne sont pas un signe extérieur de richesse.