BCE à Francfort

16 mai 2012 10:01; Act: 16.05.2012 10:07 Print

La justice ordonne de partir aux «indignés»

Les dizaines d'«indignés» qui campent depuis octobre devant la Banque centrale européenne (BCE) doivent quitter les lieux pendant quatre jours, selon le tribunal de Francfort.

storybild

Les «indignés» campent depuis le mois d'octobre devant le siège de la Banque centrale européenne. (Photo: AFP)

Sur ce sujet
Une faute?

Le tribunal administratif de Francfort (ouest de l'Allemagne) a décidé mercredi que les quelques dizaines d'«indignés» qui campent depuis octobre devant la Banque centrale européenne (BCE) devaient quitter les lieux pendant quatre jours.

«L'interdiction de stationner qui court du 16 mai 8H00 (06H00 GMT) au 20 mai 16H00 (14H00 GMT) doit être appliquée», et ce, malgré un recours devant la Cour constitutionnelle, a décidé le tribunal. Cette mesure est destinée à éviter les débordements alors qu'un collectif d'associations anti-capitalistes, réunies sous la bannière «Blockupy Frankfurt» a appelé à manifester et bloquer pendant toute la fin de semaine le quartier central des affaires de la capitale financière allemande.

Dans le campement, une centaine de personnes assises par terre, encerclées par la police attendaient dans le calme leur évacuation, a constaté un journaliste de l'AFP.

40'000 personnes attendues

La police de la ville attend 40'000 personnes à partir de jeudi pour des manifestations qui doivent culminer samedi. Plusieurs manifestations jeudi et vendredi ont été interdites par la justice, inquiète de «troubles à l'ordre public» après des débordements lors d'une manifestation précédente.

Une première manifestation mercredi soir, ainsi qu'un rassemblement samedi sont en revanche autorisés.

(afp)