Suisse

15 juillet 2018 07:56; Act: 15.07.2018 07:56 Print

La préférence indigène à l'embauche est contestée

La préférence indigène à l'embauche, en vigueur depuis le 1er juillet, doit être activée dans plusieurs branches en Suisse. Mais des problèmes se posent selon les régions.

storybild

Photo d'illustration. (Photo: Keystone)

Une faute?

C'est tout le paradoxe de l'entrée en vigueur de la préférence dite indigène. Un secteur donné peut souffrir de chômage mais dans une seule région seulement. Il est alors obligé de piocher dans la main-d'oeuvre voisine, résidant en Suisse, donc dans les autres cantons qui, eux, sont en plein emploi dans la branche en question.

La situation est particulièrement prononcée dans l'agriculture, relate la «SonntagsZeitung». Les paysans doivent chercher de nouveaux employés dans les offices de placement de toute la Suisse, alors que pratiquement seul le Valais enregistre des chômeurs dans ce secteur. Plus de la moitié des travailleurs agricoles sont sans emploi dans le canton.

Le président de l'Union suisse des paysans (USP) Markus Ritter estime que les agriculteurs de 25 cantons ne doivent pas faire les frais pour un seul canton en difficulté. Il réclame un changement fondamental du principe de la priorité accordée aux travailleurs indigènes, demandant une application que dans les régions où le chômage est un problème.

(nxp)