Moteurs truqués

05 janvier 2016 14:43; Act: 05.01.2016 15:00 Print

La pression monte encore d'un cran sur Volkswagen

Le lancement de poursuites au civil contre Volkswagen aux Etats-Unis relançait mardi les spéculations sur la facture finale du scandale des moteurs diesel truqués.

Voir le diaporama en grand »
14.09 En Suisse, la très grande majorité des propriétaires des véhicules Volkswagen concernés attendent toujours des informations et le rappel pour la mise à jour du logiciel défectueux. Seules 16'000 voitures sur 175'000 au moteur truqué ont été remises en état dans le pays. 20.07 Le groupe automobile allemand Volkswagen a fait état de performances meilleures qu'attendu au premier semestre et ce malgré de nouvelles provisions liées au scandale des moteurs truqués. 09.07 Le constructeur automobile Volkswagen est menacé de devoir payer également en Allemagne une forte amende après l'ouverture d'une nouvelle enquête par la justice au sujet de ses voitures diesel aux moteurs truqués, rapportent samedi des médias allemands. 03.06 Volkswagen a annoncé le rappel en Allemagne de plus de 800'000 de ses voitures, dont certaines Passat, après le feu vert des autorités. Ces rappels interviennent dans le cadre de l'affaire des moteurs diesel truqués. 22.04 Quelque 630'000 voitures de constructeurs allemands - Audi, Porsche, Opel, Mercedes, Volkswagen - vont devoir être rappelées en Europe à cause d'irrégularités dans leur niveau d'émissions de gaz polluants. 21.04 Volkswagen et les autorités américaines sont parvenus, dans le délai fixé par la justice, à définir les grandes lignes d'un accord d'indemnisation des propriétaires de quelque 600'000 véhicules concernés par le trucage des tests anti-pollution. 08.04 Les membres du directoire de Volkswagen refusent de sacrifier entièrement leur rémunération variable et ce malgré les difficultés financières du constructeur. Le nouveau patron de Volkswagen, Matthias Müller, avait prévenu à son arrivée que les employés du groupe allaient devoir se «serrer la ceinture, sur tous les plans, depuis la direction jusqu'aux employés». 07.04 Trois concessionnaires américains de Volkswagen attaquent en justice le constructeur pour tromperie liée à l'affaire des moteurs diesel truqués. 29.03 L'autorité de la concurrence américaine (FTC) a porté plainte mardi contre Volkswagen. La FTC affirme que VW a menti aux consommateurs par le biais de campagnes publicitaires vantant les mérites du «diesel propre», alors que ses voitures étaient équipées de logiciels truqueurs destinés à tromper les tests d'émissions. 16.03 Les concessionnaires Volkswagen ne sont pas tenus de reprendre les véhicules achetés chez eux dont le moteur a été truqué, a estimé mercredi un juge allemand, dans le premier procès en Allemagne lié au «dieselgate». 26.02 Près de 200 plaignants venant des 50 Etats américains sont associés à cette «class action» et réclament des dommages et intérêts «significatifs» à Volkswagen pour avoir équipé certaines de ses voitures de logiciels faussant le résultat de tests anti-pollution. 24.02 Près de 200 plaignants venant des 50 États américains ont déposé une plainte collective contre Volkswagen. Celle-ci s'inscrit dans le cadre du scandale des moteurs truqués équipant ses voitures diesel. 16.02 Le Mexique a infligé une amende de 8,8 millions de francs à Volkswagen pour avoir vendu 45'000 véhicules sans certificats de conformité aux normes d'émissions et sonores. 04.02 Armasuisse a acheté au groupe Volkswagen des véhicules dont les logiciels ont été manipulés, indique le Conseil fédéral dans sa réponse publiée jeudi à une interpellation du conseiller national Jacques Bourgeois (PLR/FR). 01.02 Entre 1500 et 2000 automobilistes ont déposé en Suisse une plainte pénale dans l'affaire des manipulations des logiciels des moteurs diesel qui secoue Volkswagen. 29.01 L'Office fédéral des routes (OFROU) assouplit l'interdiction d'immatriculation des véhicules du groupe VW. Les modèles importés et dédouanés en Suisse avant le 2 octobre 2015, mais qui n'ont pas pu être immatriculés avant cette date, sont admis à la circulation. 27.01 La Commission européenne a proposé mercredi une «révision majeure» des procédures d'homologation de véhicules dans l'UE. 05.01.2016 Le lancement de poursuites au civil contre Volkswagen aux Etats-Unis relançait mardi les spéculations sur la facture finale du scandale des moteurs diesel truqués. 18.12 Martin Winterkorn, qui a quitté son poste dès l'éclatement du scandale des moteurs truqués en septembre, perçoit encore son salaire de plusieurs millions. 17.12 Le Parlement européen a voté jeudi en faveur de la mise en place d'une commission d'enquête sur le scandale des fraudes aux tests anti-pollution dans le secteur automobile qui concerne au premier rang le constructeur allemand Volkswagen. 16.12 Le scandale des moteurs truqués de Volkswagen faisait de nouvelles vagues mercredi, avec entre autres une enquête des services antifraudes de l'UE contre le constructeur et une de la justice allemande visant son fournisseur Bosch. 09.12 Le constructeur automobile Volkswagen a affirmé mercredi que les soupçons de mensonge sur les émissions de CO2 de centaines de milliers de voitures, dont il avait lui-même fait part il y a quelques semaines, ne s'étaient «pas vérifiés». 03.12 Le nouveau patron du géant automobile allemand Volkswagen, Matthias Müller, arrivé en plein scandale des moteurs truqués, veut insuffler une dose de «modestie» au constructeur. 1.12 Une cinquantaine de salariés de VW sont passés aux aveux pour accélérer l'enquête interne sur le scandale des moteurs diesel truqués. 26.11 Le constructeur allemand, plongé dans le scandale des moteurs truqués, est confronté à un autre problème de logiciel affectant la consommation de carburant de certains véhicules. 26.11 Séoul a ordonné à Volkswagen de rappeler 125'500 véhicules diesel, a annoncé jeudi le ministère sud-coréen de l'Environnement. Des tests ont confirmé qu'ils étaient équipés de moteurs truqués faussant les résultats des contrôles antipollution. 25.11 Le géant automobile allemand Volkswagen a présenté mercredi les premières solutions techniques pour remettre aux normes ses voitures équipées du logiciel truqueur capable de tromper les contrôles anti-pollution. 24.11 Le Ministère public de Braunschweig a ouvert une enquête contre VW pour évasion fiscale. En raison des fausses déclarations faites par le groupe en matière d'émissions, certains propriétaires de voitures n'auraient pas assez payé d'impôts. Pour la justice allemande, c'est le groupe automobile qui doit être tenu pour responsable et non les détenteurs de véhicules. 24.11 Selon la DUH, des niveaux d'émissions excessifs ont été mesurés sur le Renault Espace diesel lors de cinq tests distincts de type NEDC (New European Driving Cycle) réalisés sur moteur chaud par l'Université de Berne. 20.11 Volkswagen et ses filiales haut de gamme Audi et Porsche ont installé des dispositifs destinés à tricher sur les règles anti-pollution aux Etats-Unis sur des moteurs diesel (V6 3 litres) équipant des modèles fabriqués dès 2009, a annoncé l'agence de protection de l'environnement américaine (EPA). Volkswagen était dans l'oeil du cyclone après ses révélations sur une nouvelle tricherie au CO2. L'Etat allemadn lui demande en effet de rembourser des millions d'euros d'impôts. 04.11 Les nouvelles irrégularités chez Volkswagen soulèvent de nombreuses questions en Suisse. Elles pourraient avoir des conséquences sur les importations. 03.11 Volkswagen a annoncé mardi que des «incohérences inexpliquées» avaient été découvertes sur environ 800'000 véhicules. Leur coût pourrait atteindre deux milliards d'euros. 02.11 Porsche et Audi roulaient aussi avec des moteurs trafiqués 28.10 Volkswagen a annoncé mercredi une perte d'exploitation au titre du troisième trimestre, sa première depuis au moins 15 ans. Le groupe automobile allemand l'attribue à des charges liées à la fraude sur les tests anti-pollution de certains de ses moteurs diesel. VW a publié une perte d'exploitation de 3,48 milliards d'euros. 21.10 Volkswagen stoppe la vente de certains modèles neufs équipés du logiciel incriminé dans l'affaire de fraude aux tests anti-pollution. 20.10 En Suisse, l'interdiction d'immatriculation de véhicules utilitaires du groupe allemand, pas concernés par le scandale, est désormais levée. 20.10 «Neuf véhicules diesel sur 10 «ne respectent pas les nouvelles normes anti-pollution», a assuré mardi Delphine Batho, rapporteure de la mission d'information sur le diesel à l'Assemblée nationale française. 19.10 Le parquet de l'Audience nationale, juridiction espagnole spécialisée dans les affaires financières et le terrorisme, a requis lundi l'ouverture d'une enquête judiciaire pour fraude visant Volkswagen. La justice du pays estime la juridiction compétente en la matière. 18.10 Le siège français de Volkswagen a été perquisitionné dans le cadre de l'enquête sur les moteurs diesel truqués. 16.10 L'enquête pénale en cours en Allemagne sur les moteurs truqués du constructeur automobile a identifié moins de dix responsables de la supercherie. 16.10 Des procureurs cantonaux voudraient que le Ministère public de la Confédération s'en occupe de toutes les plaintes contre VW en Suisse. 15.10 Le géant automobile allemand Volkswagen a indiqué jeudi qu'il allait rappeler 8,5 millions de véhicules dans l'Union européenne équipés d'un moteur manipulé, et ce à partir de janvier 2016. 14.10 Trois semaines après le début du scandale, linquiétude gagne les fournisseurs et les équipementiers allemands. 13.10 Le nouveau chef de la marque VW, Herbert Diess, a annoncé dans un communiqué que le programme d'économie en cours serait appliqué plus rapidement que prévu et que les investissements seraient réduits d'un milliard d'euros par an. 12.10 La plate-forme d'information lancée mardi dernier par la Fédération romande des consommateurs (FRC) en lien avec le scandale Volkswagen compte déjà 1500 inscriptions. 08.10 Le siège de Volkswagen en Allemagne a été perquisitionné par la police allemande. 07.10 La procédure de rappel des véhicules équipés de moteurs diesel truqués devrait commencer en janvier, annonce le nouveau patron de Volkswagen, Matthias Müller, dans la presse allemande. Volkswagen a déjà provisionné 6,5 milliards d'euros dans ses comptes, «mais cela ne suffira pas» et au final, «les conséquences financières et commerciales sont aujourd'hui encore impossibles à prévoir», a expliqué le nouveau boss de VW. 06.10 La Fédération romande des consommateurs (FRC) dépose une plainte pénale contre inconnu dans l'affaire des moteurs truqués du groupe Volkswagen (VW). 05.10 Dans le cadre de l'affaire des moteurs truqués de Volkswagen (VW), Zurich Insurance pourrait avoir à participer aux frais engendrés par ce scandale. 05.10 Selon «Bild», plusieurs ingénieurs employés par Volkswagen auraient reconnu être responsables du trucage de moteurs diesel. 04.10 La chancelière allemande Angela Merkel a estimé que les dégâts causés par le scandale Volkswagen ne remettaient pas en cause l'image de son pays. 04.10 La presse dominicale poursuit ses révélations sur l'affaire qui secoue l'Allemagne depuis deux semaines. Selon «Bild», plusieurs ingénieurs employés par Volkswagen auraient reconnu être responsables du trucage de moteurs diesel. 02.10 Alors que les enquêtes et les plaintes se multiplient dans le cadre du scandale de Volkswagen (VW), la Suisse interdit l'importation des véhicules concernés par cette affaire. Il s'agit du premier pays au monde à prendre une telle décision. 02.10 L'interdiction touche les voitures neuves non encore immatriculées et celles d'occasion provenant de l'étranger, a indiqué vendredi l'Office fédéral des routes (OFROU) dans un communiqué. 01.10 Il faudra «au moins plusieurs mois» à Volkswagen pour faire la lumière en interne sur l'affaire des moteurs truqués, a reconnu le constructeur. 01.10 Le propriétaire genevois d'un véhicule VW diesel, acheté en 2014, a déposé jeudi une plainte pénale auprès du Ministère public cantonal. C'est le premier cas en Suisse. 01.10 Le Parquet de Brunswick a fait marche arrière et indiqué que, contrairement à ce qu'il avait annoncé en début de semaine, l'ex-patron de Volkswagen Martin Winterkorn n'est pas nommément visé par l'enquête à propos des moteurs truqués. 01.10 L'Australie pourrait infliger amende à VW. 29.09 La Fédération romande des consommateurs (FRC) songe à déposer une plainte pénale contre les acteurs concernés par l'affaire des moteurs truqués du groupe Volkswagen (VW). 29.09 L'office fédéral des routes (Ofrou) prépare des décisions visant à empêcher la mise en circulation de nouveaux véhicules et de véhicules d'occasion étrangers. «Les véhicules d'occasion suisses ne sont pas concernés par cette décision et peuvent continuer de circuler ou être mis en vente sur le marché de loccasion», affirme néanmoins l'Ofrou. 28.09 Volkswagen AG indique ce lundi que le groupe présentera un plan d'action pour corriger les moteurs Diesel équipés du logiciel incriminé. En Suisse, quelque 128'802 véhicules du groupe allemand seraient concernés. 28.09 L'Allemagne a annoncé lundi l'ouverture d'une information judiciaire pour fraude à l'encontre de Martin Winterkorn, patron du géant de l'automobile Volkswagen, qui a rendu son tablier la semaine dernière, en plein scandale des moteurs truqués. 28.09 Audi, filiale haut de gamme du groupe automobile allemand Volkswagen (VW) a annoncé lundi que 2,1 millions de ses voitures vendues à travers le monde sont concernées par le scandale de la tricherie aux tests anti-pollution. 28.09 Selon des recherches menées par le «Tages-Anzeiger», l'interdiction de vente de véhicules manipulés toucherait aussi les privés. 27.09 Selon la presse allemande, Bosh avait averti Volkswagen en 2007 de l'illégalité des dispositifs installés sur des modèles diesel et des risques encourus. 27.09 Le directeur général d'Amag, Morten Hannesbo, critique la décision de la Confédération d'interdire la vente de véhicules incriminés dans le scandale des moteurs truqués. Il juge la résolution prématurée. 27.09 L'équipementier allemand Bosch aurait fourni en 2007 à Volkswagen, à des fins de tests, le logiciel qui est au coeur du scandale des moteurs truqués. 26.09 L'Union européenne avait tenu compte d'une étude menée il y a plusieurs années sur le manque de fiabilité des tests antipollution. 26.09 Le directeur d'auto-suisse, Andreas Burgener, déplore la décision de Berne d'interdire la vente de véhicules Volkswagen présentant des moteurs truqués, alors que les autres pays procèdent à des vérifications et à des mesures. 26.09 Porsche SE, la holding actionnaire majoritaire du constructeur allemand dans la tourmente Volkswagen, a annoncé samedi le rachat au japonais Suzuki de plus de 4 millions d'actions Volkswagen. 25.09 La Suisse interdit la vente de véhicules Volkswagen présentant des moteurs truqués. 25.09 L'actuel patron de Porsche, Matthias Müller, a été nommé à la tête du groupe Volkswagen. 24.09 Matthias Müller, le PDG de Porsche, devrait être nommé vendredi à la tête de Volkswagen après la démission de Martin Winterkorn. 24.09 Après sa démission précipitée par le scandale des moteurs truqués, l'ancien patron de Volkswagen Martin Winterkorn peut espérer toucher jusqu'à environ 60 millions d'euros, selon les règles internes prévues par le constructeur automobile allemand. 23.09 Pris dans les turbulences du scandale des moteurs diesel truqués, le directeur général du constructeur automobile allemand Volkswagen (VW) Martin Winterkorn démissionne. 23.09 Johann Schneider-Ammann s'est dit «personnellement choqué» par le scandale. Les autorités américaines ont révélé vendredi 18 septembre 2015 qu'elles soupçonnaient Volkswagen d'avoir doté quelque 482'000 véhicules diesel d'un logiciel sophistiqué, capable de détecter automatiquement à quel moment ils étaient soumis à un test de mesure anti-pollution. De son côté, le constructeur allemand Volkswagen a indiqué mardi 22 septembre 2015 que 11 millions de ses voitures dans le monde étaient équipées du logiciel de trucage découvert aux Etats-Unis. Le trucage concerne tous les moteurs diesel de type EA189, précise Volkswagen dans un communiqué. Ici: le patron de VW, Martin Winterkorn. 22.09 A la Bourse allemande, à Francfort-sur-le-Main, l'action Volkswagen accentuait sa dégringolade mardi à la mi-journée. Sur les coups de midi, mardi, le titre s'enfonçait ainsi momentanément de plus de 20%. Volkswagen va passer une provision d'environ 6,5 milliards d'euros (7,1 milliards de francs) dans ses comptes du troisième trimestre pour faire face au scandale provoqué par sa tricherie sur les véhicules diesel. 11.09 Matthias Müller, nouveau patron de VW, a présenté ses excuses aux Etats-Unis et annoncé des mesures.

Sur ce sujet
Une faute?

Trois mois et demi après l'éclatement aux Etats-Unis du scandale des véhicules diesel équipés d'un logiciel truqueur, le département américain de la Justice et l'agence de l'Environnement (EPA) ont jeté lundi un pavé dans la mare en saisissant la justice contre le géant de l'automobile.

«L'implication du département de la Justice souligne que les autorités américaines perdent patience avec Volkswagen (...) et veulent frapper fort», explique l'expert automobile Ferdinand Dudenhöffer.

Ce nouveau rebondissement fait craindre à certains que les autorités américaines n'imposent au constructeur des pénalités bien supérieures à celles escomptées jusqu'ici: la presse évoquait un chiffre pouvant aller jusqu'à 90 milliards de dollars (84 milliards d'euros). Résultat: l'action Volkswagen, qui avait repris ces dernières semaines une partie du terrain cédé à l'automne, chutait lourdement à Francfort (-4,11% à 121,11 euros à GMT).

«Chiffres fantaisistes»

Ces 90 milliards correspondraient selon Holger Schmidt, analyste d'Equinet, au «maximum arithmétique» si la justice américaine appliquait les pénalités maximales pour tous les chefs d'accusation retenus. «Le montant devrait être bien plus bas», s'empresse-t-il d'ajouter.

«Ces chiffres sont complètement fantaisistes», estime aussi M. Dudenhöffer.

Jusqu'à présent, le scénario le plus pessimiste pour le constructeur de Wolfsburg (nord) faisait état d'environ 18 milliards de dollars d'amende.

«Les Etats-Unis veulent très clairement faire exemple avec cette affaire», analyse le professeur Stefan Bratzel, directeur du Center of Automotive Research de Bergisch Gladbach, «mais il est fort peu probable que la pénalité maximale soit infligée à Volkswagen».

Il juge tout chiffre «hautement spéculatif» à l'heure actuelle, mais estime que l'amende finale aux Etats-Unis ne devrait probablement pas excéder les dix milliards de dollars.

Avocat de renom

A cette somme viendraient s'ajouter les dommages et intérêts obtenus par les clients américains du constructeur, potentiellement en milliards de dollars également.

Le groupe a recruté Kenneth Feinberg, un avocat de renom, pour l'aider à gérer les recours collectifs déposés par de nombreux automobilistes en Californie.

En Europe Volkswagen devrait commencer ce mois-ci le gigantesque rappel de 8,5 millions de véhicules pour un coût relativement modeste, estimé à 500 millions d'euros. Mais le constructeur est encore loin d'un accord avec les autorités américaines, qui ont fait éclater le scandale.

«Les normes anti-pollution américaines sont nettement plus sévères que les normes européennes, et les solutions techniques simples et peu coûteuses mises en place en Europe ne suffiront pas outre-Atlantique», explique M. Bratzel.

Dans le cas le plus défavorable, «une solution technique pourrait s'avérer trop onéreuse et Volkswagen se verrait obligé de procéder au rachat pur et simple des véhicules affectés», juge-t-il.

Pas de réaction de VW

Alors que les autorités américaines reprochent par ailleurs au géant aux douze marques d'avoir joué la montre, «il n'est pas à exclure que l'EPA impose à Volkswagen un délai pour trouver une solution au problème». Faute de quoi, le constructeur se verrait dans l'obligation de retirer de la circulation près de 600'000 véhicules.

Le numéro un européen n'a pas directement réagi à la nouvelle offensive des autorités américaines, préférant souligner sa bonne volonté.

«Nous examinons actuellement la plainte», a déclaré Eric Felber, un porte-parole du constructeur, ajoutant que VW «coopèrait étroitement» avec les autorités américaines.

Le nouveau patron du groupe, Matthias Müller, sera aux Etats-Unis la semaine prochaine et devrait rencontrer «des dirigeants politiques», indique le constructeur sans donner davantage de détails.

Le «dieselgate» a éclaté en septembre aux Etats-Unis et s'est répandu à travers le monde: au total 11 millions de véhicules VW ont été équipés d'un logiciel permettant de fausser les tests antipollution.

Les ventes ont commencé à pâtir du gel de la commercialisation des modèles concernés, au point que Volkswagen a officiellement renoncé à la couronne de premier constructeur mondial, portée par le japonais Toyota, et qu'il convoitait jusqu'ici.

(nxp/afp)