Zurich

18 juillet 2014 18:09; Act: 18.07.2014 18:12 Print

Le SMI boucle la semaine en recul

Après avoir démarré la semaine sur une note positive, la Bourse suisse a clôturé en baisse vendredi. L'indice Swiss market index (SMI) des 20 valeurs vedettes a reculé de 0,43% à 8511,43 points.

Une faute?

Sur l'ensemble de la semaine, il a gagné 0,5%. Le Swiss Leader Index (SLI) a lâché 0,46% à 1293,16 points et le SPI a égaré 0,43% à 8428,23 points. Sur les trente valeurs vedettes, 23 ont terminé en repli, six en avance et Kühne Nagel sur un statu quo.

La place financière zurichoise avait ouvert sans direction, avant de passer une journée plutôt tranquille en l'absence de nouvelles programmées. En fin de session, l'ouverture en hausse de Wall Street a redonné quelque couleurs aux indices, de manière insuffisante toutefois pour effacer les pertes.

Tensions géopolitiques

La fin de semaine reste marquée par le crash d'un appareil civil de la Malaysian Airlines au-dessus de l'Ukraine et de conséquences potentielles de ce drame sur une région déjà instable. L'offensive terrestre israélienne sur la Bande de Gaza a aussi contribué à la montée de l'inquiétude sur les marchés.

Au niveau macroéconomique, les dernières indications en provenance des Etats-Unis, quelque peu décevantes, n'ont que marginalement influé sur les cours.

Lonza (-2,0%) et SGS (2,7%) ont accusé les plus grosses pertes. Le certificateur de marchandises avait déjà lâché du lest la veille dans la foulée de la présentation de ses résultats sur six mois. Adecco et Holcim (-1,3% chacun) ont également perdu des plumes.

ABB (-0,8%) n'a pas pu profiter des bons résultats de General Electric. Le conglomérat énergétique helvético-suédois rendra sa copie mercredi prochain. UBS (-0,8%), Sonova (-0,7%) et Transocean (-0,8%) ont glissé plus vite que la moyenne. Nestlé (-0,2%) et Novartis (-0,3%) n'ont pas fait mentir leurs qualités défensives. Le bon de jouissance de Roche (-0,6%) si.

Actelion ( 0,5%), Sika ( 0,4%) ou encore Julius Bär ( 0,6%) ont surnagé. La banque privée publie lundi sa performance trimestrielle, suivie par Credit Suisse (-0,2%) le lendemain.

Ascom plonge

Sur le marché élargi, Ascom a décroché de 8,5% après un avertissement sur bénéfice. En dépit de la correction, les analystes jugent toujours les ambitions de la direction démesurées.

Infranor (-8,4%) a également accusé un sérieux revers, à nuancer toutefois après son envol de 66% jeudi et l'annonce de sa fusion avec Perrot Duval. Ce dernier a poursuivi sur sa lancée pour engranger 5,6%, après 22% la veille.

BKW (-0,8%) a annoncé le déplacement de sa participation dans Swissgrid, dont il détient 12,6%, dans une filiale.

(ats)