Zurich

16 juillet 2014 18:27; Act: 16.07.2014 20:53 Print

Le SMI clôture une nouvelle fois en hausse

L'indice des 20 valeurs vedettes de la Bourse suisse a progressé de 0,50% à 8617,07 points. Le SLI a gagné 0,67% à 1309,62 points et le SPI 0,53% à 8526,41 points.

Une faute?

Après avoir ouvert en terrain positif, dopée par l'accélération de la croissance économique chinoise, la Bourse suisse a accentué ses gains en cours de séance pour en restituer une partie peu avant la clôture.

Les indicateurs publiés aux Etats-Unis dans l'après-midi ont été globalement bien accueillis, incitant Wall Street à ouvrir dans le vert. La production industrielle a enregistré une hausse moins importante que prévu en juin et décéléré par rapport à mai. Mais dans l'immobilier, l'indice NAHB du marché résidentiel pour juillet est ressorti supérieur aux attentes.

Le marché continuait de surveiller le deuxième jour de l'intervention de la présidente de la banque centrale américaine, Janet Yellen, devant le Congrès américain et la sortie dans la soirée du Livre Beige de l'institution.

Luxe et financières recherchées

Les cycliques ont bénéficié de la propension au risque des investisseurs. Transocean (+2,3%), Geberit (+1,5%), Sonova (+1,5%) et Schindler (+1,1%) ont enregistré des progressions nettement supérieures à celle du marché.

Le groupe de luxe Richemont (+1,4%) a profité du bon développement du marché chinois. Les ventes de bijoux ont nettement moins reculé que prévu, une tendance dont a profité le groupe genevois bien positionné dans le segment «High-End».

Les financières ont été également recherchées, à l'image de Credit Suisse (+1,9%) et UBS (+1,1%), soutenues par les solides résultats trimestriels de leurs homologues américains Citigroup, JP Morgan et Goldman Sachs. Bank of America a par contre dévoilé des résultats trimestriels plombés par des litiges immobiliers.

Roche en recul

Dans le camp des perdants figurait Roche (-0,6%), pourtant dans le vert une grande partie de la séance. Des rumeurs ont circulé en cours de journée sur des résultats d'études négatifs pour un produit candidat contre la maladie d'Alzheimer. Roche a confirmé après la clôture que le Crenezumab n'avait pas atteint ses co-critères principaux d'évaluation.

Novartis s'est en revanche attribué 0,6% et publiera demain ses résultats du deuxième trimestre, avec à ses côtés Givaudan (+1,0%) et SGS (+0,2%).

Sur le marché élargi, Cembra Money Bank a plongé de 5,0%. Le spécialiste du crédit à la consommation se retrouve dans la ligne de mire de la justice pour des délits financiers supposés, selon la «Neue Zürcher Zeitung» de mercredi. Le titre a même chuté de plus de 12% en cours de séance.

Edisun (-9,3%) et Myriad (-6,8%) ont été aussi boudés par les investisseurs. Alors que, sans nouvelle particulière, Santhera (+11,8%) et Mikron (+5,8%) ont eu leur faveur.

(ats)