Chimie

03 mai 2012 10:42; Act: 03.05.2012 10:58 Print

Le bénéfice net de Clariant en forte baisse

Confronté à un environnement économique difficile, à la vigueur du franc, à des amortissements et des charges de restructuration, Clariant a vu sa rentabilité chuter au 1er trimestre 2012.

Une faute?

Le bénéfice net du groupe bâlois de spécialités chimiques a dégringolé de plus de 83% à 20 millions de francs.

Au niveau opérationnel, le résultat avant intérêts et impôts (EBIT) s'est contracté de manière moins marquée, plongeant néanmoins de 39% au regard des trois premiers mois de l'an passé à 123 millions de francs, a indiqué jeudi le groupe sis à Bâle. La performance a subi l'impact des incertitudes marquant l'environnement économique en particulier en Europe.

Clariant a d'autre part subi l'impact de la vigueur du franc, même si les marchés des changes ont présenté une tendance à la stabilisation après une phase de volatilité extrême l'an passé. Les effets des conversions des monnaies ont ainsi pesé à hauteur de 2 millions de francs sur l'EBIT.

A cela sont venus s'ajouter des charges de restructuration et des amortissements de 41 millions de francs, contre 29 millions un an auparavant, en lien avec l'intégration de l'entreprise allemande Süd- Chemie acquise en février 2011 pour 2,5 milliards et les programmes d'économies. Comme attendu, la performance a souffert de la comparaison avec un début d'exercice 2011 particulièrement fort.

Ventes en hausse

Avant effets non récurrents, l'EBIT affiche un tassement de 30% à 160 millions de francs. Le chiffre d'affaires a en revanche augmenté de 13% à 1,945 milliard de francs. Exprimé en monnaies locales, la progression des ventes est ressortie à 18%.

La hausse des ventes reflète l'acquisition de Süd-Chemie. A périmètre de consolidation comparable, le chiffre d'affaires s'est réduit de 2% en devises locales. Alors que les activités non cycliques ont enregistré une évolution favorable, celles liées aux cycles de l'économie ont fait face à un environnement incertain.

Les secteurs des additifs (Additives), de la catalyse et de l'énergie (Catalyse & Energy), des matériaux fonctionnels (Functional Materials), des spécialités pour l'industrie et les consommateurs (Industrial & Consumer Specialties), ainsi que les services pour les industries minière et pétrolière (Oil & Mining Services) ont bénéficié d'une demande robuste. Ils ont contribué à près de la moitié des ventes.

Ventilées selon les régions, les ventes ont présenté une vigoureuse expansion de 39% à 283 millions de francs en Amérique du Nord. Elles se sont étoffées de 23% à 421 millions dans l'espace Asie/Pacifique, et de 21% à 311 millions en Amérique latine. Contribuant à près de la moitié du total, le chiffre d'affaires réalisé en Europe, en Afrique et au Moyen-Orient a gagné 11% à 920 millions.

Investisseurs satisfaits

Alors que le niveau du chiffre d'affaires a correspondu aux attentes des analystes, l'EBIT les a dépassé. Mais le bénéfice net s'est montré très en deçà des prévisions. Les investisseurs ont pour leur part apprécié la performance, le titre Clariant bondissant de 1,88% à 11,93 francs vers 10h00 à la Bourse, dans un marché élargi Swiss Performance Index (SPI) en progrès de 0,53%.

Clariant, qui employait à fin mars un effectif quasiment stable de 22'154 collaborateurs, a confirmé ses prévisions pour 2012. Le groupe table sur une progression du chiffre d'affaires en monnaies locales et sur une rentabilité comparable à l'exercice précédent.

(ats)